jeudi 29 décembre 2011

Obsolescence ou la mort programmée.


Alors voilà ici toute l'histoire de la modernité à l'occidentale: l'obsolescence!
C'est au cours des années 50' -bien évidemment aux USA- que cette idée a fait son chemin.
Quelle idée?
Celle de programmer la mort volontaire des objets que nous achetons.
Si les produits vendus sont de trop bonne qualité et trop résistante à l'usure du temps alors les fabriquants perdent de l'argent ou plutôt en gagnent moins et cela leur est insupportable!
Le premier objet à avoir fait les frais de cette politique fut l'ampoule.
Correctement fabriquée elle pouvait durer de très (trop) longues années.
Pas très rentable tout ça dans une société où tout est basé sur la rentabilité maximale!
Alors qu'à cela ne tienne on en a savamment baissé la qualité jusqu'au point de pouvoir quasiment en déterminer la durée de vie souhaitée.
Que l'on nous bourre le crâne d'idées consuméristes est une chose -et ce depuis le plus jeune âge- mais que l'on nous impose une mort inscrite dans les "gênes" mêmes de la chose achetée c'est tout autre chose, non?
Bombarder la tête des gens avec l'idée qu'il faut toujours avoir les objets les plus récents et derniers cris était  déjà fort peu reluisant mais imposer à ceux qui veulent conserver ce qu'ils ont d'en acheter de nouvelles par obligation est un non-sens total!
Depuis quelques années est née un grand champion de cette méthode qui a su la pousser à son paroxysme.
Ce maître incontesté c'est Apple!
Le I-phone en symbole incontournable.
Ils décidèrent donc de sortir, tout à fait sciemment, un téléphone au look révolutionnaire mais vide de toutes les innovations qui allaient avec et qu'ils possédaient pourtant lors de sa sortie.
En vendre un maximum à tous les "geeks" de la planète et puis après on sortira le I-phone 2 avec une seule et unique évolution alors qu'on en a tout un tas d'autres dans les cartons.
Vendre... vendre et encore vendre!
Re belote avec le 3 puis 3s et pareillement avec le 4 et maintenant le 4s!!!
Quel magnifique foutage de gueule!
Comme ça marche les concurrents emboîtent le pas et tout cela nous fait produire des millions de tonnes de plastique supplémentaires, de métaux, de circuits imprimés et de matériaux en tous genres!
Un seul mot: gâchis!
Un procès a même été intenté aux USA contre la marque à la pomme (véreuse?) pour avoir fait sciemment fabriquer des Ipod à durée de vie limitée par la faible durée de vie de ses batteries (à voir absolument ici: www.youtube.com/watch?v=iB8DbSE0Y90)
Dans ce très éloquent documentaire on peut y voir tous les méfaits de cette idée d'obsolescence.
On y voit et on y entend tout, ou presque, sur la bêtise de ce système voué à sa propre ruine.
Vous ferez bien attention dans le documentaire à ce qui est inscrit sur la fameuse batterie incriminée.
Le nom d'une ville y est inscrit et sonne comme un symbole!
Pour conclure nous constaterons donc que toute cette économie de marché a été construite sur l'idée d'une croissance infinie dans un monde fini!
On a ainsi laissé s'enrichir à en devenir milliardaire une ultra-minorité qui non contente d'avoir broyé de l'humain à la chaîne a en plus bousillé la planète toute entière.
Et dire que tout cela est en train de prendre fin non pas par prise de conscience mais par faute de moyens de poursuivre!
Tout comme cette société a volontairement programmé la mort de ses propres outils son modèle lui-même est voué à une mort elle aussi programmée!

PS: Comble de l'horreur on a introduit cette même ignoble pratique dans des biens touchant directement la vie des humains!
A venir un article sur les prothèses "PIP" où il semble que l'on ait volontairement bourré ces prothèses de saloperies cancérigènes .... jusqu'où, jusqu'à quand tant de mépris pour la vie?

mardi 27 décembre 2011

Laissez nous respirer!

Encore combien de temps sera-t-il Dieu possible de supporter ces flux continus d'informations qui nous assaillent et nous transpercent?
Submergés par ce tsunami permanent de répugnantes infos et nos cerveaux en sont à l'agonie.
Il nous faut alors sans cesse repousser les plus lumineuses idées vers les bords de nos cervelets harcelés par tant de méchancetés. Comment rester sain d'esprit face à une telle folie ?
En grand déversoir, le journal du soir crucifie nos malheureux esprits.
De tout ce suintement nauséabond et débordant se forme une évacuation d'égout d'egos.
Ne nous étranglons-nous pas tous de tant d'inepties ?
Dirigeants s'entretuant pour porter un peu plus loin encore de calamiteux bilans.
Grand patronnât qui sans vergogne nous abat pour nous sous tirer un euro de ci de la.
Syndicats qui finissent parfois par lever boucliers pour n'importe quoi.
Dans tout cela que reste-t-il de nos misérables petits 'moi' ?
Comme vous, je suffoque tout en rêvant d'adosser à la grande voile le petit foc.
De filer sans se retourner a-t-on encore le droit d'y seulement rêver ?
Mais quand ces raz de marées d'horreurs annoncées desserreront-ils, même qu'un instant, l'implacable effroi qu'ils font peser sur tous nos toits ?
Par pitié, laissez nous furtivement nous évader de cette prison à laquelle vous nous condamnez.
Mais alors comment donc s'apaiser de tant de pesanteur ?
Je le vois bien, je le sens bien, même nos mots d'amour peinent à nous transporter car tous détrônés par ces énormités. Même en rampant et en se tapissant leurs folies semblent toujours nous rattraper.
Il faudrait bien qu'avec nos forces restantes nous en sortions victorieux car pour rien ... rien au monde ... on ne doit vouloir se résigner.
Surtout ne pas laisser le poids de nos corps à donner à ces croque morts.

Ps : La solution est en fait si simple....
Moins ou pas de télévision, moins de consommation pour plus de temps de calme loin des écrans et du stress. Coupez tout et reprenez le contrôle de vos vies...

YS


Les brumes de nos esprits sur les hauteurs de l'Everest !

samedi 24 décembre 2011

L'au-delà d'une amitié.

"Ils s’enfonçaient doucement dans le parc à l’atmosphère à peine plus fraîche et sans même y avoir réfléchi il avait décidé de lui livrer le fond de ses pensées sans retenues aucunes et lui décochait ceci comme tout naturellement :
« Depuis le firmament des étoiles jusqu’au tréfonds de la chair de cette terre je souhaite sentir cette absinthe enivrante de l’amour.
Je voudrais déclencher cette incomparable nuit d’été à tes côtés dans les parcs du Vésinet par des conversations qui flirteraient les étoiles jusqu’aux confins de l’infini car c’est bien de Lui dont nos mots se gorgent depuis des mois pour imprégner nos esprits et rendre nos sangs fourmillants.
Quelle merveille de pouvoir s’en aller là où personne ne s’en va et ne semble vouloir se rendre !
Que ce soit dans la fureur du bruit et de la foule ou dans le calme de ces jardins cachés par le voile bleuté de la nuit, aucun endroit n’a pu résister à nos départs pour le fin fond de cette galaxie des beaux sentiments.
Quel bon-heur de sentir cette communauté de pensées !
Sous cette lune nous allons faire communion de notre foi, avec nos qualités et nos défauts de simples êtres humains !
Oh ! Ne prends surtout pas ce mot de « simple » comme un adjectif péjoratif.
Il est tout le contraire tellement il sent la plénitude.
Simples êtres humains se délectant ici des doux parfums de fleurs et d’arbres cherchant le repos rafraîchissant d’après une journée de fortes chaleurs.
La nature se livrait à nos sens comme je m’ouvrais en plénitude à ton esprit.
Simples êtres humains capables de s’émerveiller des goûts les plus accessibles… de la source d’eau chargée de la force de la terre jusqu’aux nectars des fruits les plus sophistiqués, fils et filles de l’astre !
Simples êtres humains enivrés de la caresse que peuvent donner nos mains sur l’ensemble de la création.

Combien j’aime cette simplicité que pourtant nous assassinons au jour le jour de notre fainéante vieillesse gagnante !
Pourtant la vie me rappelle à l’ordre et me réapprend à vivre chaque jour ainsi qu’à goûter avec allégresse au simple fait d’être là !
Je suis présent et je ressens bien la nécessité de cette expérience unique pour mon esprit.
Apprendre avec toute l’innocence d’un nouveau venu encore je le veux et je l’aimerai.
Mon temps de passage ne sera pas plus long qu’un furtif instant de bonheur puis j’irais rejoindre tous ces esprits déjà mûris des expériences terrestres pour me fondre à leur sillage.
Les plus beaux secrets sont souvent sous nos yeux, à portée de la main !
Le sais-tu ?
Nous ne les voyons peut-être pas à cause de leur singulière banalité apparente qui est en fait d’une pure et parfaite simplicité.
Quand je repense à tous ceux qui peuvent nous entourer dans nos moments de mots en furies et qu’aucun d’entre eux ne semble pouvoir repérer les radiations communiantes que nos regards se lancent l’un à l’autre !
Peut-être sont-elles trop simples et innocemment belles pour être visibles ?
C’est pourtant assurément du regard que l’on peut au mieux percevoir ce surplus qui nous dépasse et si de tes yeux parfois déborde ce trop-plein d’infini qui par chance vient à croiser mon regard, alors tout un pan de toi m’envahit et me transperce de toute part.

Je ne m’en effarouche pas, bien au contraire, car un sentiment d’envie de partage sans faille en découle.
Je sens dès lors que l’étincelle de mes yeux vient foudroyer ton cœur qui m’accueille avec félicité et joie ! »

Théophile avait-il perdu la raison pour se donner ainsi ?
Enfin, ils restèrent là de longues minutes, assis à même cette terre encore brûlante, sans ne plus mot dire ! (Maudire ?)
Leurs séants à même le sol, ils paraissaient comme terrassés, pareillement vidés d’une merveilleuse séance d’amour qu’ils ne feraient pourtant jamais !
Tantôt les yeux rivés au ciel étoilé, tantôt s’échangeant leurs prunelles, dans ce presque parfait silence.
Ils venaient de communier ensemble et s’en trouvaient radieux.

Nuitée à jamais gravée dans sa mémoire.
Une fois de plus tout était limpide et sans arrière-pensées.
Les meilleurs amis du monde se tenant la main comme des enfants !"

Extrait de mon livre: HEALEY "Les maladies du bien".

mercredi 21 décembre 2011

Du journalisme?

Voilà donc plusieurs jours que dure la grève des personnels de sécurité des aéroports de Lyon et de Roissy.
Comme à chaque fois notre gouvernement se satisfait de sa fameuse phrase:
"Les usagers sont pris en otages."
C'est facile mais il y a tout de même un problème!
N'est-il pas juste un peu simpliste de tirer à boulets rouges sur les grévistes sans prendre la peine de nous expliquer ce qui se passe exactement et surtout comment on en est arrivé là!
De la part de ce gouvernement rien d'étonnant car leur stratégie est claire : faire reculer TOUS les droits et acquis sociaux afin de retourner au plus vite à des conditions dignes du roman "Germinal".
Un statut que l'on aurait sans doute jamais du quitter à leurs yeux!!!
Ce qui régresse d'un côté engraisse de l'autre donc tout va bien!
Pour ce qui est du gouvernement c'est donc limpide mais pourquoi les journalistes se contentent-ils de nous livrer des informations brutes et avec un éclairage que trop partiel (voir inexistant)?
On peut ainsi faire passer les protagonistes -quel que soit le côté choisi de la barrière- pour des irresponsables patentés.
Bien sûr dans tout cela il faut bien reconnaître que c'est une parfaite galère pour les usagers mais pourtant nous ne savons toujours pas qui sont les plus responsables de cette situation.
Faire du journalisme aujourd'hui se résume-t-il à envoyer un cameraman, un preneur de son et un commentateur?
Oui oui! un commentateur car un journaliste digne de ce nom serait en mesure de nous décrire les tenants et aboutissants de toute cette histoire.
Des choses simples du genre:
-Y a-t-il eu des négociations préalables à la grève?
-Quel est le salaire d'un agent de sécurité?
-Combien d'heures travaille-t-il par mois?
-Quelles sont ses conditions de travail?
-Quels bénéfices dégagent la société qui l'emploie afin que l'on puisse se rendre compte de la possibilité ou non d'une augmentation?
-Quels sont les salaires perçus par ses dirigeants?
De tout cela on ne sait rien du tout et c'est bien là qu'est le problème!
Il est dès lors impossible de nous faire une idée claire sur ce que nous devons en penser faute d'informations.
Ce qui est d'autant plus grave c'est qu'il semble que tellement d'autres informations soient traitées de la même sorte.
Ainsi on reste dans le flou et cela nous conduit à l'a priori.
Par contre pour ce qui est de l'ensemble des tenants et aboutissants du contrat du footeux Beckham là tout est super bien détaillé!
Le montant du contrat, ses revenus mensuels (800.000 euros par mois!), ses commissions sur les ventes de maillots, les sommes que lui reversent ses sponsors... tout y est!
On a même le droit aux détails sur ses futurs logements, l'école de ses enfants et les humeurs capricieuses de sa femme en passant par une possible remontée des champs elysées en escorte jusqu'à la boutique du psg!!
Est-ce que vous le voyez bien le niveau de déliquescence et de connerie de notre société là?
Un beau travail journalistique de fond sur un joueur de foot de 37 ans sur le retour contre le quotidien de centaines d'agents de sécurité!
Suffit-il donc de se contenter de balancer des infos dans le poste pour faire du journalisme?
Présenter un journal d'informations c'est bien sûr fait pour INFORMER!
Est-il vraiment nécessaire de rappeler combien la façon de traiter les infos influence le jugement des gens et surtout en période de campagne présidentielle?
Avez-vous tous déjà oublié comment nous avons été manipulés lors des deux dernières présidentielles avec le trop fameux thème de "l'insécurité"?
Mesdames et Messieurs les journalistes ne vous rendez vous donc pas compte de la responsabilité qui est la votre dans tout cela?
Pensez-vous vraiment que toutes les informations que vous avez glané sur David Beckham soient d'une importance si capitale pour l'avenir de notre société face aux jours d'argent perdus par des gens qui ne doivent pas gagner des fortunes et qui font -eux- ce qu'est l'économie réelle d'un pays?

Une des seules propositions intéressante que nous a livré François Bayrou était de veiller à ce que les politiques n'aient plus de connivences avec les grands médias car c'est ainsi que l'on en arrive à ce genre de dérives où il est tellement plus intéressant de porter notre attention sur des futilités sans nom plutôt que de couvrir des événements ô combien plus importants.
Ainsi sur Wikipédia à Martin Bouygues (TF1/LCI) on peut lire:

ASCENSION:
Malgré les réussites, dont le lancement de Bouygues Telecom (1994), de LCI (1994), de TPS (1996), il ne parvient à se faire reconnaitre comme digne successeur de son père qu’à l’occasion de la tentative de raid de Vincent Bolloré.
Entré au capital fin 1997, Vincent Bolloré, qu'il connaissait pourtant déjà en CM1[3], a rapidement remis en cause sa gouvernance, en contestant dès mars les comptes 1997 du groupe Bouygues. Le conflit n'aura de cesse de s’intensifier jusqu’au rachat de la part de Vincent Bolloré, pour une valeur de 580 millions d’euros, par la holding de François Pinault, Artemis en décembre 1998. Vincent Bolloré encaisse dans cette transaction une plus-value de 230 millions d’euros. L'antipathie est persistante, et Martin Bouygues ne sera pas présent au mariage de sa nièce (fille de Nicolas Bouygues) avec le fils de Bolloré[3].

Collusions avec le pouvoir politique

Il est le témoin du second mariage de Nicolas Sarkozy ainsi que le parrain de son fils Louis. Il a été invité à la réunion du Fouquet's du 6 mai 2007, le soir de l'élection de Nicolas Sarkozy.

Revenus

Martin Bouygues a perçu 4.140.860 € en 2007, 3.477.338 € en 2008, 3.472.647 € en 2009 au titre de P.DG de Bouygues[4].

Distinctions


Le poids de la télévision est devenu tellement crucial dans notre quotidien qu'il est de notre devoir d'exiger qu'elle ne soit plus entre les mains de quelques manipulateurs aux intentions mauvaises.
Heureusement depuis quelques mois nous assistons à la naissance de nouveaux médias dans la presse écrite (Mediapart par exemple) qui semblent vouloir faire un vrai travail d'investigation et d'information au point d'être décris comme des "fascistes" ça donne une idée de la gêne que ces gens occasionnent dans l'ordre établi!
.... pourvu que cela continue!


Elle est pas belle la brochette?

lundi 19 décembre 2011

Jesus marche sur l'eau.

Pour ceux qui me suivent et me lisent depuis le début de la courte aventure de ce site, je tiens à faire une précision de première importance avant que d'aborder ce nouveau sujet.
Je ne suis membre d'aucun parti politique pas plus que je ne revendique de religion en particulier.
Ma seule ligne de conduite reste de continuer à apprendre à être libre.
Je tente ainsi de me séparer de toutes chaînes sociales, morales, politiques ou religieuses.
J'aime trop apprendre de tous et de tout pour aller m'enfermer dans un carcan tout autant que j'apprécie de pouvoir me remettre en cause et partager mes expériences ou mes réflexions avec vous tous. Ceci étant dit, je souhaiterai donc aborder un sujet cher à la chrétienté tout en conservant un regard assez personnel et le plus détaché que possible de toute forme de dogme.

La symbolique de l'eau:
Dans l'ancien testament - tout comme dans le nouveau d'ailleurs - la symbolique de l'eau y est très forte. On pense (à tort) qu'elle ne représente que la vie et uniquement la vie.
C'est pourquoi je voudrais ici prendre trois exemples tirés de la Bible et démontrant combien l'eau en mouvement est souvent un signe de mort.
Chronologiquement nous commencerons donc avec Moïse.
Voilà un personnage qui a côtoyé les eaux depuis sa plus tendre enfance puisqu'il est appelé le "sauvé des eaux". Initialement voué à mourir, c'est en voguant sur les flots d'une rivière et dans un simple panier qu'il échappa à la mort.
Il retrouvera les grandes eaux en provoquant l'ouverture de la mer rouge s'écartant devant lui et sauvant ainsi le peuple juif du joug pharaonique.
Passage qui signe un épisode extrêmement important et pour le moins fondateur pour l'ensemble du peuple juif.
Aucune difficulté ici à voir la symbolique d'eau synonyme de mort  puisque celles-ci se referment sur Pharaon et son armée sitôt le passage de Moïse et des siens achevé alors qu'ils étaient tous voués à périr sans ce miracle.
Là on peut voir sans équivoque possible que l'eau est bien synonyme de mort.



Le second exemple est déjà moins évident et ravira ceux qui ont fait baptiser leurs enfants plutôt par tradition et sans connaître toutes les significations du baptême.
Parlons donc de Jean-Baptiste (son grand instigateur) qui accueillait sur les bords du Jourdain tous ceux qui venaient à lui. Mais qu'y faisait-il exactement ?
En premier lieu, il est dit qu'il y vivait en ermite, dans le dénuement tout en se nourrissant principalement d'insectes.
En second lieu, que finissant par jouir d'une très grande réputation d'homme de bien, il y recevait tous ceux qui venaient se confesser à lui.
De nombreuses personnes voyageaient alors jusqu'à Jean-Baptiste pour prendre conseil et réfléchir sur le sens de la vie. C'est à cette occasion qu'il pratiquait sur eux le baptême.
Se rendaient donc à lui des personnes "mortes" à leur foi, à leur religion, à leurs devoirs ou à leurs rites afin de tenter de recouvrer leur volonté tout autant que leurs capacités.
Ainsi Jean le Baptiste invitait ses hôtes à le suivre dans les eaux du Jourdain et les y immergeait en totalité jusqu'à leur mettre la tête sous l'eau. Là se trouvait la forte symbolique.
L'homme "mort" à lui même achevait dès lors complètement le mauvais cycle dans lequel il s'était mis en "tuant" l'homme ancien qui se trouvait encore en lui jusqu'à sa venue au près du saint homme.
Plongé entièrement sous les eaux de la mort en ressortait donc un être nouveau.
Une espèce de remise à zéro des compteurs, un nouveau départ, une peau neuve en quelque sorte.
Une façon aussi de matérialiser une profonde et sincère envie de se changer en profondeur... de renaître à soi.
Jean-Baptiste faisait tout simplement mourir en eux l'homme ancien qu'ils ne voulaient plus être.
Cela rappel assurément le dernier conseil "va et ne pêche plus" dont Jésus exhortait ceux qui étaient venus le trouver afin d'être complètement guéris.
Jésus vint aussi jusqu'au Baptiste et lui demanda même de pratiquer sur lui le fameux rite... Faut-il y voir le coup de départ de son propre ministère ?


Et là vient donc notre troisième et dernier exemple.
Au soir d'une longue journée à avoir sillonné les campagnes accompagné par ses disciples, le Christ leur demanda de prendre une barque pour rejoindre l'autre rive et qu'il les y rejoindrait plus tard.
Lui, de son coté, s'en allait prier Dieu sur la montagne.
Assuré -mais sans doute pas rassuré- par la confirmation du sort qui serait le sien et qui l'attendait irrémédiablement. C'est tout auréolé de gloire et en marchant sur les eaux qu'il rejoint ses disciples.
Accomplissant ce miracle, il ne faisait  que révéler à ses disciples le destin qui lui était inéluctable.
Jésus va souffrir... Jésus va mourir mais plus que tout, Jésus marche au dessus des eaux de la mort et donc : Jésus ressuscitera !
C'est en rendant possible ce miracle qu'il leur annonce qu'il va vaincre la mort en marchant sur elle d'un pied léger et gracieux.
En tant qu'Homme , il connaîtra lui aussi la souffrance physique qui peut atteindre chacun d'entre nous mais il nous promet aussi, ici, que la mort ne doit pas être vue comme un anéantissement.
Allégorie ou réalité ?
Renvoyons chacun à ses propres croyances et à ses convictions quant à la possibilité d'un tel miracle.
Bien sûr, j'ai ma propre idée sur ce miracle mais il ne me parait pourtant pas si utile de vous l'exposer et je vais vous dire pourquoi.
Tout ce qui touche à la foi peut-être dit et partagé mais surtout pas imposé comme une vérité indiscutable car c'est ici que naissent les fanatismes, les dogmes et surtout que meurt tout possible amour de Dieu.
Créés libres de tout, il nous faut respecter cet état de fait en acceptant aussi bien les croyances de certains que l'athéisme d'autres. La seule règle impérative à toute croyance restant le respect de l'intégrité physique, tout autant que morale, d'Autrui.
En fait, pour le reste peu importe que vous y voyiez une allégorie ou une vérité car le plus important  est ailleurs. Tentons plutôt de découvrir l'infini force des enseignements qui sont déposés dans toutes les formes de spiritualités.
Restons alertes à toutes les possibilités qui nous sont offertes afin de nous rendre meilleur à chaque jour. Voilà l'essentiel et le primordial !
Lorsque l'on devient son propre chasseur de mauvaises intentions, on se rend vite compte qu'il y a sans cesse quelque chose à améliorer en soi avant que de le réprimander chez l'autre.
Dès lors, être à l'affût de ses propres travers se fait à plein temps et surtout par tous les temps.
De l'anticyclonique félicité à la dépressionnaire déprime !
C'est probablement à cette fin que Jean-Baptiste immergeait ses hôtes ... Celle d'ouvrir en eux la fenêtre de la joie résurrective toute tournée au perfectionnement de soi.

YS

jeudi 15 décembre 2011

Sans frontières.

Dans ce monde de rien où tout n'est que vide je flotte comme un filet de souffle.
Comme après toute flotte il ne restera que boue.
Ainsi, comprenez-vous qu'enfin jamais rien ne sert que tu bous!
De toute l'hystérie de la vie que restera-t-il une fois parti?
Même de la finesse ciselée des plus beaux corps il ne restera qu'eau ... de celle où flotte les temps.
Alors, sereinement tu apprends à t'enfoncer lentement et paisiblement dans les poussières de tes propres cendres.
Du non-être au rien retournons donc nous anéantir et là  prions pour ne plus avoir à revenir.
Entrez! entrez donc molécules soeurs dans l'infinité du vide.
Toi, l'animal que tu manges, le sol qui te soutient, la pierre qui te protège des vents, le fruit qui te régale ... tout est transpercé de ces mêmes particules qui nous (re)conduisent à la plénitude du Zéro.
Ah! la tristesse que voilà me dites vous!
Non ... ne crois pas cela car ta félicité est là.
Sans frontières née la terre, sans frontières l'univers, sans frontières enfin ton petit air.
Des mots, rien que des mots... des mots de rien jusqu'à l'Infini ......

lundi 12 décembre 2011

"L'ami américain"

Selon un sondage réalisé aux USA dans la liste des préoccupations des Américains le réchauffement climatique arrive en avant-dernière position.
Ça laisse perplexe, non?
Non content d'avoir imposé la financiarisation du monde qui nous a conduit là où nous en sommes, non  content d'être le pays le plus pollueur au monde (avec la Chine) ... pour couronner le tout :
ils s'en foutent complètement!
J'ai constaté que des gens encore sains d'esprit se demandaient pourquoi la haute finance ne s'attaquait pas à la dette américaine tout comme elle pilonne celle des États de l'union européenne.
C'est vrai que là les dieux de la finance s'en donnent à cœur joie depuis plusieurs mois et encore plus depuis que la dette américaine a été, elle-même, dégradée. (coïncidence?)
On ne tire pas sur une ambulance se disent-ils peut-être?
En fait, il y a plusieurs raisons à cela et donc plusieurs réponses à envisager.
En premier lieu, il semble que les attaques massives sur les dettes souveraines de la Grèce, du Portugal, de l'Italie puis de toutes les autres à venir soient coordonnées depuis les USA.
C'est une approche subjective que l'on peut bien sûr contester mais à laquelle je crois vraiment.
En second lieu, il y a le fait que les États-Unis sont déjà totalement en dehors de contrôle et complètement en faillite au point que les attaques, comme celles que l'on fait subir à la CEE, provoqueraient l'effondrement immédiat du système financier mondial.
La FED a déjà bien abusé de la planche à billets ces derniers mois en en faisant peser tout le poids sur le reste des autres économies.
En cas d'attaque financière personne ne doute qu'ils soient prêts à faire encore plus dans ce domaine et cela décourage quelque peu les gros opérateurs.
Les États-unis conservent encore ce triste privilège d'avoir réussi à imposer le dollar comme monnaie de référence internationale et si cela venait à changer tout s'écroulerait aussitôt pour eux et par voies de fait pour l'ensemble des spéculateurs aussi.
Saddam Hussein avait bien menacé les USA de vendre son pétrole en euros et non plus en dollars tout en invitant les autres pays du monde arabe à le suivre... (à méditer)
Par contre la CEE et sa banque centrale indépendante se refuse à faire tourner cette fameuse planche à billets et en s'attaquant à ses membres on peut assez aisément finir de les pousser à rentrer dans le moule néo libéral états-unien.
C'est vrai que vers chez nous il reste encore un petit peu de marge !
Alors supprimons donc le salaire minimum, dilapidons les services publics et piétinons le droit du travail. Faire disparaître tous ces vieux machins inutiles permettra de dégager de nouvelles marges de profits colossaux pour les financiers et leurs actionnaires.
Voilà donc le cheval de bataille de nos amis néo libéraux.
Ils sont absolument prêts à tout pour parvenir à leurs fins et ne vont reculer devant rien ni personne.
Si la marge restante aux énormes profits se trouve en Europe alors pas d'hésitations et on met le paquet dessus jusqu'à ce qu'ils adoptent nos vues et puis après nous le déluge !
Le déluge oui, car il est fort probable qu'aucune mesure ne les stoppe car il en va de la prolongation de ce système jusqu'à son inéluctable effondrement.
Pas trop difficile de nous faire plier en plaçant à la tête des institutions européennes d'anciens grands "bandits" dirigeants de banques d'affaires telles que Goldman Sachs !
Ça va être vite torché tout ça puisque nos propres dirigeants sont à leur solde. Chez nous aussi on a adopté l'option "télévision décérébrante" comme aux USA parce que ça a super bien marché là-bas !
Il faut bien qu'ils mettent toutes les chances de leur côté tout de même, non?
Alors on installe confortablement le bon peuple devant de la télé réalité où tout le monde dézingue tout le monde pour le plus grand plaisir de millions d'yeux en manque de haine et de rapport de force.
Le tout bien gavé de bouffe insipide et dégueulasse évidemment !
Pendant ce temps là voilà comment l'administration américaine arrive encore à faire croire à sa population que toutes les emmerdes financières mondiales sont dues à cette bonne vieille Europe !
Ils vont même nous donner des leçons sur la manière de régler nos dettes qui pourtant restent une plaisanterie au regard des leurs.
Ce pays détient les plus tristes records de calamités mondiales mais continue de se penser comme étant le grand éclaireur du monde "libre".
Record absolu du nombre de personnes tuées par des armes à feux où on s'achète un fusil comme on irait acheter une baguette de pain vers chez nous. Record des cultures transgéniques en plein champs, autorisation d'utiliser des hormones pour engraisser le bétail, record d'obèses incapables de se mouvoir normalement, record du nombre de personnes en dessous du seuil de pauvreté des pays riches, record d'exploitation du gaz de schiste qui tue ceux qui ont le malheur d'habiter autour des gisements, record de ...
Et donc : pays le plus pollueur au monde où la base de l'éducation se résume à essayer d'avoir toujours plus que son voisin. Plus gros 4x4, plus grosse maison, plus grosse piscine ... plus, toujours plus.
Pour bien finir cette énorme farce ils ont à leur tête un prix nobel de la paix qui a tranquillement achevé ses petites guerres en Irak et en Afghanistan, n'a pas été foutu de faire fermer son centre de torture de Guantanamo pas plus que de revenir sur l'ineptie du refus de signature du protocole de Kyôto !

Si vous pensez que ce billet est une vitrine d'antiaméricanisme primaire alors vous faites erreur car je sais combien il y a d'américains conscients de tout cela et qui, d'ailleurs, commencent à se faire de plus en plus entendre aux quatre coins de leur pays.
C'est juste que cette nation avec sa grande jeunesse historique a réuni les conditions pour produire ce désastre mais nul doute que cela aurait pu se faire n'importe où ailleurs puisque la bêtise ne connaît aucune frontière ! La preuve en est puisque ce modèle s'exporte si bien un peu partout dans le monde depuis une dizaine d'années.
En soutien total à "occupy Wall Street".

Y.S

le drapeau retourné est, à la base, un code militaire signifiant la détresse mais il a été repris par tous les américains qui luttent contre le système qui leur est imposé depuis plusieurs décennies.


jeudi 8 décembre 2011

Bêtes à en mourir?

Hé oui! notre bonne vieille société ultra violente ne peut plus se contenter du fanatisme aveugle et décérébré de la plupart des supporters de foot.
Cela ne suffit plus à contenir les haines ou toutes autres frustrations dont tout un chacun est submergé chaque jour.
Pourtant on était déjà dans la bêtise bien grasse et lourde avec le "fan" de foot.
Des milliers et des milliers de forces de police bloquées tous les week-end pour éviter que des pseudo supporters ne s'entretuent pas avant, pendant ou après leur "messe" footbalistique!
Oui oui : "messe" car cela remplace idéalement le fanatisme religieux qu'ils dénigrent à moins que, parfois, ils ne couplent les deux ensemble!
Essayez d'imaginer juste une seconde ces mêmes matches sans la présence totale des CRS pour les empêcher de se massacrer!
Nul besoin de les écouter plus de cinq minutes pour comprendre que leur match et leur "équipe" cristallisent cet instant grégaire tel le chien pissant sur tous les poteaux du quartier à seule fin de marquer son petit territoire.
Si un autre mâle a le mâle-heur de venir balancer ses phéromones dans le coin alors il faut l'anéantir.
Faute de pouvoir en découdre aux abords des stades, ils se donnent donc rendez-vous avant ou après le match dans un lieu secret afin d'en défaire à coups de poings, de pieds, de barres de fer ou de tout ce qui peut briser la petite gueule du fanatique d'en face.
Ça vole trop haut!
Apparemment oui... ça vole encore un peu trop haut pour les adeptes du "free fight".
Là, c'est certain y'à pas d'ambiguïté possible... un seul but, faire le plus mal possible et aussi rapidement que concevable.
Pas de règles autres que celles de la haine aveugle et ultra violente.
C'est tellement bon qu'il n'y ait pas de règles à la con et que la seule limite soit celle de la souffrance ultime du vaincu.
Ce qui est d'autant plus génial c'est qu'en plus des entraînements de fous furieux qu'ils s'infligent ils sont plein de produits dopants et de stupéfiants qui repoussent la douleur et multiplient la force.
Du coup, et immanquablement, cela produit des combats hors normes.
Enfin, tout pour plaire aux frustrés de la vie pour qui la violence est la seule possibilité de résoudre durablement les problèmes (tout au moins le pensent-ils!).
"La loi du plus fort, ça oui c'est efficace pour remettre les choses en place et dans le droit chemin." qu'ils disent.
Comme ils doivent en rêver de la glorieuse époque romaine ces gens-là.
Les lions, les tigres, les coups de glaive dans la gueule... que du lourd quoi!
Toujours et encore les rapports de force partout comme si l'Homme était totalement incapable de simplement partager l'émerveillement fantastique de ce qui lui est offert ici bas.

"Toute conquête engendre la haine car le vaincu demeure dans la misère.
Celui qui se tient paisible, ayant abandonné toute idée de victoire ou de défaite se maintient heureux."
Bouddha.



dimanche 4 décembre 2011

Politiques vs politicards.

Les remous provoqués par le comportement d' Eva Joly ont mis en lumière la trop grande différence entre les politiques professionnels qui comptent ne plus rien faire d'autre toute leur vie durant et ceux qui y viennent avec une envie sincère de faire avancer les choses.
Madame Joly est de celles qui veulent apparemment vraiment tenter de reformer ce système.
Contrairement au politicard lambda elle a consacré sa vie à une cause qu'elle trouvait juste, en l'occurrence la magistrature.
L'ironie ici c'est que la plupart des têtes d'affiches de nos politicards viennent, eux aussi, du milieu judiciaire mais en exerçant le métier d'avocat.
Ah! avocat, la profession qui sur le papier donne la merveilleuse impression d'être un des plus beaux et des plus nobles métier du monde et qui s'avère, au final, être pour beaucoup complètement pourri et machiavélique.
Défendre la veuve et l'orphelin ne rapporte rien alors qu'à cela ne tienne les ténors du barreau défendront les puissants et les "mafieux" au prix d'honoraires forts juteux.
Vous l'aurez bien compris: ceux qui atterrissent en politique sont (malheureusement) les seconds!
L'archétype étant l'avocat qui défend les plus corrompus et sans pitié des hommes d'affaires ou autres très grands patrons voyous.
Le pilier du métier, c'est la Rhétorique.
[Rhétorique: ensemble de règles qui permettent de s'exprimer avec éloquence.]
Voilà ce que l'on apprend vite lorsque l'on exerce cette profession sous peine de ne jamais percer.
Il est primordial d'avoir une élocution parfaite et de savoir mettre les choses en valeur.
Mais le problème est qu'ils ne se contentent guère longtemps d'être de bons rhéteurs.
Vient alors le sophisme.
[Sophisme: Raisonnement qui semble valide mais dont un élément au moins est faux, le sophisme est généralement volontaire et fait avec l'intention de tromper.]
Cette pratique est donc extrêmement précieuse pour défendre des malfaisants dont on connaît parfaitement les agissements.
On apprend alors à embobiner son auditoire tout en se moquant complètement de connaître les conséquences dramatiques qu'auront les mensonges et les manipulations dont on aura fait preuve.
Qu'importe: il faut gagner et c'est tout!
Bien sûr que tout le monde a le droit d'être défendu mais là on ne fait pas que ça car on est prêt à écraser la petite gueule de l'autre quand bien même on en sait l'innocence.
C'est donc au sein des prétoires que nos plus grands politicards ont fait leurs classes.
Apprendre à duper, à travestir, à mentir comme un arracheur de dents afin de faire gagner coûte que coûte leurs truands de clients ne leur pose aucun problème.
Ça marche et même très bien!
Voilà comment leur vient donc l'idée merveilleuse de se lancer en politique puisque l'art du sophisme fonctionne parfaitement bien.
Ainsi se fait la métamorphose directe d'avocat à politicard sans passer par la case "homme politique".
Et pourtant "politique" n'est pas une profession mais bien une vocation.
Voilà donc pourquoi une femme comme Eva Joly sème la pagaille, le trouble et s'attire les foudres de l'ensemble des politicards de droite comme de gauche.
Elle fait l'unanimité sur elle pour le coup et nombreux sont ceux qui rêvent qu'elle dégage ... et vite même!
Qu'est ce que c'est que cette femme qui veut garder des convictions et qui dénonce les arrangements électoraux de son propre parti avec le mastodonte socialiste blindé de carriéristes?
Du coup, elle sera entouré de conseillés ce qui signifie qu'on va lui apprendre à fermer sa bouche et à ne surtout pas mettre en péril cette corporation de politicards/avocats.
Tout cela signifie malheureusement que notre corps politique est presque exclusivement composé d'avocats et d'énarques.
Des gens qui manient les théories et les beaux discours comme personne mais qui ne partagent vraiment pas grand chose avec les peuples qu'ils sont censés représenter.
Voilà tout le drame de ce qu'il reste de notre démocratie.
En avocat, ils défendaient sans état d'âme des gens dont ils connaissaient la culpabilité et en mode "politicard" ils continuent de mentir, de manipuler et souvent pour ceux qui étaient leurs anciens clients... la boucle est bouclée!
Tout ce système est verrouillé et personne d'autre que ceux déjà passés en revue au préalable ne peuvent avoir une chance d'y changer quelque chose.
Madame Joly (qu'on apprécie ou pas ses convictions politiques car là n'est pas le plus important ici) y fait figure d'ovni et en tant que telle va être copieusement pilonnée par tout le monde.
Faut-il de l'opiniâtreté pour continuer dans ces conditions ... à moins qu'elle ne finisse par rentrer dans le rang?
Arrivée au point où elle en est, à sa place, je me ferais un plaisir de dénoncer tout ce système mafieux et corrompu jusqu'à l'os.
Finir en beauté quoi!

vendredi 2 décembre 2011

Nirvana, me revoilà.

S'évader, s'envoler ou s'en-fuir de ces fuites qui se coulent au fond des gorges.
Disparaître aux feux des flots flous et dans une ultime évaporation enfin n'être plus rien.
Écarté des super-flux pour, sur cette feuille en rosé érodée, aller s'y couler.
Quelle douce sensation que de n'être sans plus aucune réflexion.
Un esprit évincé de toutes pensées d'où seul est née la seule véritable liberté.
Atomes de pensées aux vents écartelés depuis drapeaux éparpillés à tous sommets.
Alors force se fait d'apaiser jusqu'aux océans et ses soeurs alizés.
Ensemble qui s'apprête à se redonner à sa primale nécessité d'une nature tout d'amour donnée.
En approche du temps où tout se détend j'aurais tant aimé pouvoir dire:
Nirvana me revoilà!

mercredi 30 novembre 2011

Effet de serre: Le pôle perd son nord.

La dette, la dette et encore la dette ou en dessert vous pouvez aussi avoir de la croissance, de la croissance et encore de la croissance.
Vous avez le choix que diable!
Plus que raz le bol de cette pantalonnade, cette fourberie, ce grand théâtre de guignols!
N'auront-ils donc d'autre leitmotiv pour cette campagne présidentielle qui s'ouvre?
Quel malheur!
Il y a portant mille fois plus grave et plus préoccupant que tout cela.
Ce qui devrait être LA priorité absolue de tous les politiques de la planète se trouve ici en deux petites photos.

La fonte saisonnière de la banquise arctique au cours de l'été, entre le 1er juillet 2009 et le 7 septembre 2009
Sur ces deux photos: La fonte saisonnière de la banquise arctique au cours de l'été, entre le 1er juillet 2009 et le 7 septembre 2009.



 
Comme on peut le voir sur ce graphique les observations ont explosé les prévisions et même au delà de la marge d'anomalies des fontes des glaces qu'avaient prévus les scientifiques!

Les deux photos satellites ne sont pas les plus récentes et datent de quelques années mais comme la fonte des glaces polaires semble exponentielle  je ne doute pas qu'une photo actuelle nous ferait encore plus "chaud dans le dos".
Au rythme où cela se dégrade l'ensemble de tous les autres problèmes sera bientôt anecdotique.
Pour ceux qui restent (aussi) dubitatifs sur la remontée du niveau des océans à venir voilà une petite démonstration car il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas que la banquise qui fond mais aussi les glaces accumulées sur terre.

glaçons

Va-t-il vraiment falloir attendre que les catastrophes météorologiques ne se cantonnent plus qu'aux seuls pays pauvres pour que notre propre prise de conscience soit effective?
Je ne fais pas que craindre la positivité de la réponse: j'en suis certain!
Tant que l'occident ne sera pas directement atteint -et de plein fouet- alors ce problème ne sera pas pris  vraiment au sérieux et comme il se doit.
Pour que cette catastrophe devienne la seule préoccupation de nos dirigeants il faudra attendre qu'elle ait stoppé toute possibilité de faire fonctionner notre économie... Quelle la paralyse.
C'est à ce moment là seulement qu'on acceptera la réalité de ce dérèglement climatique.
La prochaine décennie devrait nous livrer ce tournant sans précédent pour la race humaine.
Une métamorphose totale de notre mode de vie en découlera.
Quelque chose que nous subirons tous sans exception et que la technologie ne réglera pas.
C'est en discutant avec mes congénères que je me suis rendu compte combien cela paraissait hypothétique dans leur esprit.
Juste une possibilité parmi d'autres et probablement même pas la plus envisageable ( loin de là pour certains d'entre eux.)
J'aimerais vraiment pouvoir penser comme eux mais surtout pouvoir croire que tout cela n'est que douce fadaise.
Croire aussi que le génie humain trouvera toujours une réponse aux problèmes d'où qu'ils viennent.
Croire enfin que ce n'est pas si grave, juste des broutilles cantonnées à quelques inondations ou sécheresses passagères de ci de là.
Mais que nenni car au delà du simple réchauffement climatique nous avons copieusement dilapidé les ressources naturelles de notre planète.
Les pénuries de minéraux et de métaux vont mettre à mal tous nos goûts de luxe et de fastes.
Alors arrêtons de rêver et de croire les mensonges éhontés que nous servent nos télévisions chaque jour.
Notre terre ne tiendra pas encore 50 ans ni même 30 ans au rythme où nous la maltraitons.
Et même si c'était vrai cela confirmerait que notre modèle n'est pas le bon et qu'il faut en changer!
Au lieu de ça, nous courons comme un seul homme sur notre malheur et il est à nos portes... sous les chaussures de nos propres enfants!
En plus, les cinglés du 'blé' ont trouvé d'énormes réserves de gaz, de pétrole et de minerais sous les glaces encore restantes.
Ne doutons pas de leur fantastique capacité à dilapider tout cela vite fait, bien fait!
Alors lequel de nos politiciens, abonnés aux accès directs aux grands médias, aura le courage de venir y passer pour un fou?
D'y annoncer que tout ce que nous connaissons aujourd'hui de notre confort ne sera bientôt plus possible?
Qui expliquera que nos téléphones portables, nos ordinateurs et toutes nos pièces électroniques en lithium, cadmium ou autres silicium seront bientôt hors de prix?
Qu'au rythme où nous les employons il ne reste pas de si nombreuses années à pouvoir les exploiter?
Inutile de revenir encore sur le pétrole dont le fameux pic de production est déjà amorcé.
Transports privés, communs et internationaux vont radicalement changer et avec tout ce que nous fabriquons en plastique aussi.
Lequel d'entre eux va donc nous parler de tout ça en premier à une heure de grande écoute et sur une chaîne nationale?
On attend!

dimanche 27 novembre 2011

Je cherche ma Maman.(le PN)

Je cherche ma maman... Tel pourrait être le titre pour ceux qui font conquêtes (victimes) sur conquêtes (victimes).
Maman m'a délaissé, maman est partie, maman m'a dominé et du coup je la recherche partout!
C'est malheureusement un schéma assez classique chez certains hommes qui ainsi restent à jamais dans l'insatisfaction puisque par définition ils ne trouveront jamais une femme qui soit à la hauteur (en bien ou en mal) de leur maman.
Plus la fin recherchée sera inaccessible et d'autant plus forte en sera son idéalisation.
Si chaque petit garçon passe dans son enfance par le stade d'un amour maternel qui vire à une certaine confusion, il se doit aussi de réussir à son dépassement en incorporant -au plus vite- son impossibilité tout autant que son non-sens.
Si tel n'est pas le cas, cette erreur les conduira à entrer dans une sphère d'échecs relationnels dans lesquels il leur faudrait retrouver une maman qui a abandonné, délaissé ou dominé ... en conséquence les autres femmes devront en rendre compte.
Forcément déçus ils s'enticheront à abaisser leurs victimes et reproduiront à l'infini cette monumentale erreur.
Si en plus la chère maman a eu la fâcheuse tendance à être dominatrice par le biais d'un caractère fort et marqué, alors ceux qui auront eu à subir cette situation y ajouteront cette farouche volonté d'en faire rendre gorge à toutes les autres femmes.
Sitôt conquise la proie n'aura plus de valeur puisqu'ayant cédé car maman, elle, ne cédait pas!
Du coup, le "gibier" sera négligé et traité comme il se doit : une moins que rien!
Le prédateur est pareillement  malheureux mais aussi, et surtout, tellement assuré que ce malheur est le fait de la méchanceté de la gentes féminine qu'il lui en devient quasi-impossible de voir qu'il a construit sa propre affliction.
La seule certitude: elles vont devoir payer!
Du coup il hait tout autant les femmes qu'il ne supporterait jamais de vivre seul.
De pure logique il serait normal qu'il veuille réduire ses relations aux femmes à leur plus simple expression mais il se trouve qu'il a l'impérieux besoin d'en faire baver au moins quelques unes.
Malheur à toi si tu tombes dans le viseur de son radar car tu vas expier pour des fautes que tu n'as pas commises et dont tu n'es nullement responsable.
Il n'a jamais réussi à solder son contentieux avec maman et il faut bien qu'il nourrice le feu des haines et des regrets qui le hantent.
Bon! c'est vrai qu'il n'a pas trop cherché à résoudre le problème non plus!
Dans son inconscient il sait bien que si maman ne l'a pas rendu heureux, l'a mal traité ou abandonné alors aucune femme, jamais, ne pourra le satisfaire.
Du coup, comme maman il saura leur faire croire qu'il est un être aimant, attentionné, gentil, serviable et absolument prêt à tout pour les rendre heureuses alors qu'il n'en est rien.
Tout son génie est ici!
Il déteste les menteuses, les manipulatrices ou autres perverses... et pour cause puisque c'est ce qu'il est lui-même!
Dans un couple il ne peut y en avoir qu'un!
Immanquablement il faut que ce soit lui et lui seul.
En conséquence il va de toute préférence choisir une "douce bienfaitrice".
De celle qui croit qu'un monde meilleur est possible et qui s'y donne avec amour et sincérité.
Il les adore celles-là car il lui faut déployer l'ensemble de ses forces de grand falsificateur.
Alors ... plus tu tiendras et lui résisteras et plus il se délectera à t'humilier sitôt qu'il se sera assuré que tu es à sa merci.
Nul besoin de te violenter physiquement!
Maman ne l'a jamais touché et il ne te touchera pas non plus si tu ne l'y "contraints" pas.
Sa puissance est insidieuse et vicieuse, elle s'infiltrera dans la moindre fissure que tu laisseras apparaître.
Tu  n'y couperas pas car faille toujours il y a et au pire il la provoquera avec toute la maestria dont il est capable!
Maman l'a usé pendant des dizaines d'années alors tu vois ... le temps est avec lui.
Si tu veux vivre ou même simplement survivre après cela alors enfuie toi.... enfuie toi vite!
Du temps et du courage il te faudra pour te reconstruire mais courage car d'autres avant toi ont réussi.

[Texte transposable du féminin contre le masculin bien sûr!]
Sujet abordé pour le groupe Facebook "sois un homme" mais surtout  pour toutes celles et ceux qui ont eu à subir le harcèlement moral sous quelque forme que ce soit. (Au foyer, en famille, en couple ou au travail car les harceleurs peuvent sévir partout!)

jeudi 24 novembre 2011

Des vacances à Mourmansk?

Tiens! un aspect moins connu et moins commenté des méfaits pourtant multiples du nucléaire.
Cette fois c'est le nucléaire militaire... wahou... nucléaire + militaire on touche au sublime là, non?
Bon alors pas de suspense: la cachette de cette horreur se trouve à Mourmansk, petite ville portuaire du nord de la Russie qui donne sur la mer baltique.



Les habitants de cette contrée toute proche de la Norvège ont le privilège de côtoyer du déchet radioactif à portée de main et en grande quantité!
Oui oui un bon gros paquet en plus!
C'est là que l'armée rouge a donné "repos" à ses sous-marins nucléaires et autres brise-glaces "atomiques".
Ils ont eu la bonne idée ainsi que les moyens qui allaient avec pour construire ces saloperies mais étonnement y'a plus d'argent pour les démanteler et pas même pour les stocker dans un endroit protégé et confiné.

Alors du coup ils sont en train de se décomposer littéralement dans les eaux glacées du nord.
Joli cimetière radioactif à ciel ouvert que celui là!
S'y coulent donc de paisibles combustibles qui n'y dormiront pas avant plusieurs milliers d'années.
Une pollution tout aussi redoutable que durable qui contaminera nos arrières arrières petits enfants.
Une paille!
Après avoir financé le sarcophage tchernobilien il faudra bien trouver des fonds pour que nous financions aussi celui de Mourmansk car de toute évidence cela ne gêne en rien le gouvernement Russe que d'y voir s'y disperser librement des taux de radioactivités hors normes!
Je conseille donc vivement à monsieur Proglio et à ses amis d'Areva de réserver dès maintenant leurs prochaines vacances dans cette merveilleuse station balnéaire de Mourmansk.
Ils pourront ainsi voir au plus près le drame du démantèlement nucléaire et donc la tache qui nous attend, nous autres français, quand il faudra que nous recyclions nos biens trop nombreuses centrales hexagonales.
Il faudra y consacrer une véritable fortune à moins que nous emboîtions le pas de nos amis russes en les laissant "décorer" nos verts pâturages?
Tout cela n'arrivera que trop rapidement puisque la durée de vie d'une centrale est d'un peu plus de quarante années.
Je vous laisse regarder par vous même sur internet de quand datent nos plus vieilles centrales.
En attendant, les habitants, la faune et la flore de Mourmansk pataugent dans le liquide radioactif jusqu'à la catastrophe qui ne manquera pas de faire agir... trop tard!
Merci de partager cette page car plus vite on mettra la pression sur cette folie et plus vite nos dirigeants se sentiront obligés d'agir.
Malheureusement il n'y a que comme ça que ça marche!!!

-52 sous marins "hors service" aux réacteurs chargés.
-9 coeurs de réacteurs hors d'usage.
-21067 m3 de déchets solides.
-7253 m3 de déchets liquides.
-29095 éléments combustibles usés.

mercredi 23 novembre 2011

Les verts sous terre?

Ça fait bien mal au coeur mais il en est ainsi!
Je viens de lire l'article de Marianne sur l'état des comptes de EELV et cela explique bien des choses.
Je préparais un billet sur l'attitude de ce parti depuis l'ouverture des négociations avec le PS sur le nucléaire et je n'allais pas être tendre.
Le spectacle est assez lamentable et l'on avait une "légère" impression que les verts faisaient du marchandage alors qu'Eva Joly avait bien martelé qu'elle ne lâcherait rien sur la question du nucléaire.
Cela paraissait bien légitime car un parti écolo qui accepte le nucléaire est aussitôt vidé de toute substance... non?
Accepter le temps raisonnable à la transition oui (et avons nous bien le choix?) mais accepter que l'on poursuive la construction de l'EPR serait la marque d'un ré-engagement pour cinquante années de plus!
Seulement voilà, en lisant l'article de Marianne on y apprend que EELV est au bord du gouffre financier et même de la faillite.
Ils sont donc obligés de mettre un mouchoir sur leurs convictions sous peine de ne plus rien faire du tout.
C'est donc une sordide histoire de pognon qui empêche les verts de faire pression sur la filière nucléaire qui , elle, est riche à millions ... ils doivent bien se marrer!
En plus ils se permettent de faire pression sur le PS et ça marche!
Évidemment pour tous ceux qui ont la certitude que le nucléaire est une ineptie particulièrement dangereuse pour l'ensemble de la planète c'est vraiment beaucoup moins drôle.
Savoir que le seul parti qui regarde à peu près dans la même direction que nous sur ce sujet soit contraint de s'écraser pour des raisons de survie budgétaires ça fait mal.
On comprend mieux pourquoi Eva Joly a voulu "prendre un peu de hauteur."
Cette femme qui semble avoir tout de même une certaine morale se voit ainsi dans l'obligation de marchander des circonscriptions et de baisser pavillon pour une raison de manque de fric.
Ils ont donc en premier lieu négocié leur survie financière plutôt qu'autre chose les verts.
En s'assurant des circonscriptions ils se mettent à l'abri financièrement mais à quel prix?
Je n'aimerais pas être à sa place et suis curieux de voir comment elle va pouvoir gérer ça?
Ce soir sur France 2, elle assure être toujours aussi déterminée en reconnaissant que l'accord ne lui plaît guère.
Tu m'étonnes!
Cela veut donc dire qu'il faut se laisser violer par le pouvoir de l'argent pour espérer un jour d'avoir la chance de défendre dignement ses idées... quelle horreur!
Ce n'est plus le jeu démocratique mais bien le jeu -démocrafric- qui prévaut.... c'est lamentable!
En fait : tu veux survivre et avoir des circonscriptions alors tu fermes ta bouche et avant même que la présidentielle ne soit commencée tu appelles à voter Hollande!!!
C'est juste pitoyable!

Centale de Fessenheim datant de 1977.
Pour continuer sur le nucléaire (et dans le pitoyable), Mediapart ajoutait à cette souffrance en publiant une enquête sur la sûreté nucléaire où l'on y apprend -bien évidemment- que nos centrales ne sont pas aussi sûres qu'on nous le dit et loin de là même.
Pas vraiment une surprise pour moi qui parlais déjà il y a quelques semaines de la mise en danger de nos centrales en cas de catastrophe naturelle (http://healeyleblog.blogspot.com/2011/09/la-foutaise-de-la-voiture-electrique.html )
Hé oui! même pas la peine d'imaginer un scénario catastrophe à la Fukushima (d'ailleurs les pro-nucléaires ont joué sur l'improbabilité du scénario de Fukushima ... pourtant réalisé) et nullement besoin d'aller jusque sur l'hypothèse d'un séisme de grande ampleur.
Il suffirait d'une sécheresse marquée et durable pour venir à bout de notre parc nucléaire!
En effet, avec une baisse trop importante des cours d'eau bordant nos centrales elles ne seraient plus suffisamment refroidies et devraient donc faire copieusement baisser leur production voir la stopper sous peine d'accident nucléaire grave.
Nous n'étions déjà pas très loin de la baisse de régime forcée au printemps dernier et comme le niveau des nappes phréatiques est resté depuis assez bas il nous faut prier pour un hiver assez pluvieux.
Sinon, à la première sécheresse sérieuse il faudra que notre électricité nucléaire mette un genoux à terre.
Remarquez qu'ainsi tout le monde comprendrait bien notre vulnérabilité.
Sécheresse = obligation de baisse de production = prise de conscience!
On trouverait bien le moyen de nous dire que la situation serait exceptionnelle et ne se reproduirait sûrement jamais et  tout le tas de "blha blha" qui va avec.
Enfin tout et n'importe quoi pour continuer à faire du fric au risque de nous filer un troisième oeil au milieu de notre front ... radioactif!
Pour l'instant le pire est qu'il nous faut déjà digérer qu'on est très probablement parti pour voir cette poubelle radioactive d'EPR engloutir des milliards supplémentaires et nous faire signer (à nos dépends) un nouveau bail de 50 années de déchets radioactifs de merde à enfouir sous terre.
Quelle divagation!

lundi 21 novembre 2011

Pharma Mafia.


Comme toujours il nous faut attendre un scandale pour que les consciences ne s'ouvrent.
En l'occurrence cette fois se sont les laboratoires Servier qui décrochent la palme.
Ce n'est pourtant que l'arbre qui cache la forêt.
La pharma/mafia est partout et est très puissante.
Elle a gentiment 'maqué' nos médecins, premier et primordial maillon d'une longue chaîne.
Il fallait tenter de les corrompre en premier car ils font les ordonnances et peuvent d'un coup de stylo magique enchérir ou appauvrir tel ou tel labo.
Bien que la honteuse époque où l'on pouvait les rémunérer directement soit révolue les pratiques n'ont pas tant changé que cela.
Maintenant c'est à grands renforts de cadeaux ou de prétendus séminaires dans les plus beaux paradis terrestres que l'on peut aider à faire se coucher sur l'ordonnance un médicament plutôt qu'un autre.
Les enjeux sont colossaux et les laboratoires se livrent une véritable guerre sur le terrain.
Il y a aussi les autorités que l'on arriverait à dévoyer comme ce fut apparemment le cas pour le tristement connu Mediator.
Là, il semblerait que ce soit la totale puisqu'ils auraient réussi à obtenir des autorisations de mise sur le marché qui n'auraient pas du avoir lieu d'être.
Certains médecins se seraient ensuite laisser aller à le prescrire comme coupe faim avec les drames qui s'en sont suivis et que l'on a découvert il y a peu.
Des utilisateurs qui, eux aussi, entraient dans le cercle vicieux puisque demandant à se le faire prescrire afin de 'booster' leur régime amaigrissant.
Bah oui ! les patients tiennent aussi une part de responsabilité.
Les médecins qui devraient se refuser à toutes ces formes de chantages pourraient bien dire "au revoir" aux clients à qui ils refuseraient de prescrire ce genre de médicaments.
Le client sortirait alors de chez ce médecin bien déterminé a le quitter définitivement pour un plus "complaisant".
Pour aller plus loin encore dans cette logique, qui d'entre nous ne serait pas choqué de sortir de chez le médecin sans avoir reçu son ordonnance "sésame" à l'absorption de médocs ?
Nous avons tous participé à l'explosion des antibiotiques pour un oui ou pour un non.
Une petite angine et hop des antibios...
Quel docteur aurait conservé la confiance de son patient sans cela ?
On a bien commencé à tenter de redresser le tir avec des campagnes de publicités telle que celle au slogan: "les antibiotiques c'est pas automatique".
Ça laisse une idée de l'ampleur du problème pour être obligé d'en venir à faire des pubs télévisées.
Il faut rappeler que les français sont les plus grands consommateurs de médicaments au monde !
C'est un énorme business.
Les bénéfices de ces grands labos sont de plusieurs milliards d'euros chaque année.
Bien entendu que ces laboratoires font aussi des merveilles en trouvant parfois des vaccins et de nouvelles molécules qui ont déjà sauvé des millions de vies.
Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain tout de même mais ce qui reste éminemment condamnable c'est qu'ils s'adonnent eux aussi à ce sport du "tout fric" dans un domaine aussi important que la santé des populations.
Ce n'est absolument pas acceptable.
Cela conduit jusqu'aux absurdités d'intenter des procès à ceux qui font des génériques de médicaments contre le sida par exemple!!!
On arrive ainsi à laisser mourir des gens (en Afrique par exemple) dans la souffrance au seul titre de ne pas perdre de la rentabilité !
Mais les labos 'oeuvrent' aussi dans la filière animale où l'on bourre nos animaux d'élevages de produits antibiotiques voir d'hormones dans certains pays !
Vers chez nous, je pense surtout aux porcs qui semble être l'animal qui en subisse le plus les affres.
L'ampleur du problème est tel que l'on en arrive à retrouver ces cochonneries d'antibiotiques jusque dans les analyses de nos cours d'eau.
Quelles quantités de produits doivent être nécessaire pour en arriver là ?
Toute la chaîne alimentaire en est donc contaminée.
Cela fait que bon gré mal gré, et même en faisant attention, nous soyons tous concernés par ce problème.
C'est à force de l'utilisation acharnée de ces antibiotiques que nous semblons rendre toujours un peu plus résistantes les bactéries et virus. Jusqu'à en arriver au drame de l'e-colis d'il y a quelques mois.
En supposant que nous arrivions à nous raisonner sur l'utilisation des ces antibiotiques à outrance combien de temps faudrait-il pour éradiquer ce fléau ?
Il va donc être primordial de repenser notre comportement sur les médicaments dans leur ensemble.
Une très grande quantité de produits pharmaceutiques ont de toute façon pour seul but que de masquer les douleurs sans jamais en traiter les causes profondes.
Faire taire la douleur quand elle se présente est une excellente chose mais en soigner durablement les causes n'est-il pas encore plus important ?
Dans ce cas, les médicaments ne soignent pas, ne réparent pas mais rapporte surtout des milliards à tout le circuit pharmaceutique !
Des laboratoires en passant par les médecins pour finir par les pharmaciens.
Pendant ce temps là, des gens comme les ostéopathes, qui peuvent vous remettre d'aplomb en deux ou trois séances, ne sont absolument pas pris en charge !
Normal, ils travaillent avec leurs mains et ne rapportent RIEN à la pharma/mafia!
Cherchez l'erreur !

Y.S

samedi 19 novembre 2011

"Je suis quelqu'un de droit et de profond" Copé.

Comme on ne peut pas se permettre de critiquer sans connaître alors je me suis "coltiné" Jean-François Copé sur France2 ce jeudi 17 novembre 2011.
Je passe direct sur les inepties, mensonges, contre-vérités et autres autos suffisances dont est capable le personnage.
Je passe tout aussi directement sur l'inefficacité limite complaisante de ceux dont le rôle est relégué à celui de présentateurs et qui se pensent encore journalistes!
Venons-en donc à cette phrase de monsieur Copé lorsque l'on a gentiment osé lui présenter sa photo aux cotés de monsieur Takieddine.
"Je suis quelqu'un de droit et de profond." a-t-il déclaré concernant son amitié avec ce trafiquant d'armes.
Désolé mais je n'arrive pas à me résoudre à utiliser le nom de "marchand" en ce qui concerne des gens qui vendent des instruments de morts.
On ne parle pourtant pas de marchands de drogues alors pourquoi d'armes?
Les deux vendent de la mort point à la ligne!
Nous passerons (en fait non vraiment pas) donc sur le fait que ce monsieur apparaît dans l'affaire Karachi qui semble être une grosse machine de blanchiment d'argent, sur le fait aussi qu'il ne connaisse pas trop l'adresse du trésor public le plus proche de chez lui.
Mais que monsieur Copé se sente "droit et profond" en parlant de son amitié avec ce monsieur, là c'est énorme!
Rappelons tout de même qu'il est le secrétaire général de l'UMP et qu'il fût ministre de la République.
Malgré cela il trouve normal d'aller passer ses vacances chez ce monsieur Takieddine qui refourgue des armes fauchant des vies tous les jours.
La notion de morale serait donc résolument devenu un concept parfaitement obsolète?
Son ami est un homme qui met en relation des sociétés d'armement françaises avec des états qui les utilisent à seules fins d'anéantir des vies.
On m'objectera qu'il faut avoir des armes pour se défendre?
Peut-être que oui?!
Néanmoins, quand on est "quelqu'un de droit et de profond", chez moi, on évite de se faire inviter chez ce genre de gens et d'y passer des vacances au bord de sa piscine ou sur son yacht, non?


Mais peut-être que monsieur Copé le côtoie dans le seul but de remettre son ami dans le droit chemin? (sic)
En attendant,  le journal Mediapart (qui à ma connaissance n'a pas eu à souffrir de plaintes suite à ses révélations) met en lumière le fait que ce monsieur Takieddine n'a donc payé aucun euro au fisc français alors qu'étonnement monsieur Copé était ministre du budget de novembre 2004 à mai 2007.
Le journal publiait même dans son article les photocopies des déclarations d'impôts des années correspondantes.
Peut-être a-t-on déjà supprimé trop de "vilains et trop coûteux fonctionnaires" pour réussir à se rendre compte qu'un multimillionnaire ne payait aucun impôt?
Pour le coup j'ai un peu de mal à voir où se trouve sa droiture dans cette affaire?
Peut-être que les "journalistes" auraient pu le questionner avec un peu plus d'insistance à ce sujet?

vendredi 18 novembre 2011

4 Jours de carence et de 4 !!

C'est la nouvelle proposition "choc" de notre gouverne-ment!
A raison d'une par semaine et du même acabit que celle là et nous aurons pris la route du droit du travail chinois d'ici à la présidentielle!
Donc un jour de carence supplémentaire pour tout le monde, c'est le tarif.
Prenons un exemple tristement simple et courant: le salarié au smic.
1073 EUROS NET PAR MOIS.
J'ai presque honte d'avoir à commenter un tel chiffre quand on connaît les sorties d'argent mensuelles auxquelles tout un chacun est confronté.
Loyer, eau, gaz, électricité, nourriture et transports.
Mais que reste-t-il après ça?
Avant, si le smicar avait le malheur d'être malade il y perdait donc trois journées de travail soit grosso modo 160 euros.
Pour ces messieurs dames du gouverne-ment il semblerait que c'était pas assez de pouvoir d'achat en moins (enfin de pouvoir de survie plutôt) et ils nous font donc cadeau d'une journée gratuite en plus.
Merci c'est vraiment trop gentil de votre part!
Donc: 160+54= 214 euros soit 1073-214 = 859 euros!!!!
Vous y ajouterez le tarif du médecin et une partie des médicaments de moins en moins (ou plus du tout) remboursés en bonus.
Je ne vois qu'une seule solution pour ces gens: aller travailler!
Ça s'est sûr, vous aurez probablement réussi à éradiquer le très faible pourcentage de feignasses qui se faisaient porter "pâle" pour un oui ou pour un non .... bravo les gars!
Par contre, pour la multitude d'autres qui devaient déjà méchamment se serrer la ceinture et compter chaque euro après trois journées de carence.... vous les mettez encore un peu plus dans la merde.
Ce qui va arriver est extrêmement simple, ils n'iront peut-être même plus chez le médecin et au mieux iront bien le voir mais retourneront au boulot illico presto en refusant tout arrêt de travail devenu trop coûteux pour eux.
Si les symptômes sont vraiment importants alors vous aurez le privilège de cotôyer votre collègue au boulot.
"A l'insu de son plein gré" il vous refilera une magnifique gastro, une bronchite, la grippe ou je ne sais quoi d'autre?
Enfin! mission accomplie pour notre gouverne-ment car ils ont encore réussi à économiser quelques millions sans rien toucher des milliards de la merveilleuse "élite" qui les engraissent.
Je suis vraiment désolé pour ceux qui n'auront donc plus les moyens d'être vraiment malade parce qu'ils vont manquer "les questions au gouvernement" sur France 3 où ils auraient pu voir l'hémicycle de l'assemblée nationale à moitié vide de députés payés 5246.81 euros net par mois.
Pas de carence pour eux?
23/11/11: Marche arrière toute?
Une fois de plus ce gouverne-ment a agit avant d'avoir commencé par réfléchir!!!


Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 246,81 € net par mois.
Indemnité représentative de frais de mandat : 6 412 € bruts par mois, pour faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d'habillement...)
Avantages : 9 138 € mis à disposition pour rémunérer ses collaborateurs, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, remboursement des forfaits de cinq lignes téléphoniques et d'un abonnement internet. Le président de l'Assemblée nationale jouit d'une indemnité propre de plus de 14 000 €.
Cumul : possible. Un député ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d'autres mandats électifs que dans la limite d'une fois et demie le montant brut de l'indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 €. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.
Sources: http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-des-politiques-et-des-elus/depute.shtml

mercredi 16 novembre 2011

De Wauquiez à Sarkozy.

Un des premiers articles de mon blog dénonçait les propos de monsieur Wauquiez concernant l'assistanat en France.
J'avais bien pré-senti que cet argument serait un des chevaux de bataille de son mentor: Sarkozy.
Très pratique et aisée la dénonciation de l'assistanat.
Un joli fourre-tout dans lequel on peut insidieusement faire passer tout un tas d'idées ainsi que de contre-vérités.
L'idée la plus grave est bien évidemment de sous entendre que les immigrés en sont les premiers bénéficiaires.
Une façon cachée de les stigmatiser sans le dire ouvertement.( peut-être parce que la campagne de dénigrement anti Rom n'a pas bien fonctionné?)
Monsieur Sarkozy vient probablement de lancer sa campagne avec ce sujet et bien évidemment madame Le Pen a tout de suite parfaitement compris qu'il fallait surenchérir en pointant, elle, ouvertement du doigt les grands coupables: les immigrés.
L'un sous entend et allume 'gentiment' le feu et la seconde jette de l'huile sur les braises préchauffées par le premier.
Voilà donc le remède à tous les maux!
Faire la chasse -sous entendue ou parfaitement assumée- aux immigrés forcément fraudeurs.
C'est certain que cela va régler la dette de 1600 milliards qu'ils veulent absolument rembourser à nos voleurs de financiers!!
Les vrais voleurs ceux là!
Il est donc là l'argument béton de l'UMP?
Réduire les déficits en pourchassant les 1 à 2% de fraudeurs aux prestations sociales.
Les chiffres sont avancés par la cours des comptes elle-même!
Bien sûr qu'il faut empêcher les 4 milliards que cela représenterait de tomber indûment dans des poches qui n'en ont pas le droit mais on ira pas loin avec ça.
Non et non, messieurs allez plutôt jeter un oeil du coté de vos amis du bâtiment qui emploient tant et tant de gens au "noirs" à des prix en dessous du smic.
Là, oui, on perd des milliards chaque année!
Pour cela, il faudrait que monsieur Sarkozy aille sonner chez son grand ami monsieur Bouygues pour vérifier  qu'il n'y a pas de travail dissimulé dans le milieu de la construction !!
Pourtant c'est bien là qu'il y a des millions qui s'évaporent au profit de gens qui n'en ont pas besoin.
N'oublions surtout pas la restauration où l'on use et abuse du travail dissimulé aussi.
Mais au lieu de ça on a préféré baisser leur taux de TVA de 19.6% à 5.5% qui n'ont pas permis les embauches attendues ni les baisses de tarifs.
Donc un merveilleux et faramineux cadeau de 14.1%  de chiffre d'affaire.
Ho! pardon ça remonte à 7% et donc le cadeau n'est plus que de 12.6%!
Si ici lisent des restaurateurs qui ont joué le jeu de la baisse ou des embauches je leur tire mon chapeau bien bas car ils ne sont pas légions!
D'un autre coté, il y a aussi nos 'assistés' de députés qui viennent tout juste de refuser une baisse de 10% les concernant.
Pratique de s'auto voter le maintien de ses rémunérations!
Surtout que je peux vous assurer que comme en Grèce on finira par nous imposer des baisses à nous et là il ne sera absolument pas question de voter pour ou contre.
Il en sera sûrement de la survie de notre nation... enfin surtout de la survie du fric de nos banquiers.
Je ne vais pas reprendre ici les remarques faites dans mon article du 07/09/2011 concernant monsieur Wauquiez mais il est impossible de passer sous silence quelques une des prouesses de monsieur Sarkozy.
Monsieur la chasse aux gaspi est celui qui a commencé par s'augmenter de 140% à son arrivée, qui a commandé son avion "airsarko1" à plus de 170 millions d'euros, qui ne descend que dans les plus grands palaces du monde, vit à l'Elysée dans un 11179 m2 tout de même, profite de la résidence présidentielle du sud de la France et qui comme monsieur Wauquiez ne paye aucune assurance, essence ou nourriture que ce soit!
Accessoirement il a aussi des jardiniers, chauffeurs, des servantes, des femmes de ménage, des oenologues mais aussi aucun frais de déplacement que ce soit en voiture, en train ou en avion.
Cerise sur le gâteau il est celui qui a le plus creusé la dette en l'explosant de 747 milliards d'euros en quatre petites années.
Ce n'est donc assurément pas avec une taxe sur les sodas et en rabotant encore un peu plus les niches fiscales des classes moyennes restantes qu'il va redresser la situation.
Et puis surtout sans rien sur les très très hauts revenus qui saignent le peuple!
Ceux là, encore une fois, il ne faut pas y toucher car ils financent votre campagne et tiennent les rênes de la finance et des multinationales.
Ceux là sont rassurés car ils continueront donc de payer des sommes dérisoires au regard des montagnes de fric sur lesquels ils sont assis et qui ne servent à personne qu'à eux mêmes!
D'ailleurs ils ne savent même plus qu'en faire et les dépensent dans des conneries incroyablement luxueuses.
On va donc stigmatiser les 2% de fraudeurs sociaux mais jamais les immenses fraudeurs des multinationales du cac 40 bardés de spécialistes à tous les détournements fiscaux possibles et imaginables.
Rien ne va donc changer mais si vous avez eu la très mauvaise idée de travailler pour le smic, d'habiter dans des HLM et d'être obligés de courir après de maigres prestations sociales pour tenter de vivre dignement alors vous allez vous serrer encore un peu plus la ceinture pour que ce système continue de fonctionner de la même manière!

PS: le conseiller municipal de la ville de Puteaux, monsieur Christophe Grebert  a publié sur son blog la liste des élus UMP qui profitent de logements sociaux.
Ils seraient 48% à en bénéficier!
Assistanat... vous avez dit assistanat?!

samedi 12 novembre 2011

Assurance... de chuter!


"L'estimation des dégâts aux inondations vient de tomber:
De 550 à 800 millions d'euros.
Voilà donc combien coûte à peine une semaine d'intempéries sur le seul pourtour méditerranéen.
L'état dit de "catastrophe naturelle" sera donc décrété pour de nombreuses communes.

Bien sur le plus grave est évidemment les victimes de cette vague de pluies.

Cinq personnes sont ainsi mortes et une sixième portée disparue et c'est cela évidemment le plus grave."
Voilà ce que j'écrivais il y a déjà de nombreux mois et que je pourrais ré écrire trop souvent.
Pour le reste énormément de dégâts matériels et les assurances vont engager des remboursements aux sinistrés.
L'état aura aussi sa part avec les destructions de biens publics et de voiries sans compter les interventions et la mobilisation des divers services de l'état.
Tout cela a évidemment un coût qui sera supporté par les collectivités locales et qui devra donc creuser un peu plus les déficits en cours.
Ce sera donc, cette fois, pour la bonne cause!
L'Italie a, elle aussi, payé un lourd tribut en connaissant des victimes et des dégâts considérables.
Vous l'avez bien compris le but de ce billet est d'attirer votre attention sur l'avenir des sociétés d'assurances.
Pour ceux qui me lisent depuis le début j'y ai déjà fait allusion à plusieurs reprises dans des publications plus anciennes comme celle-ci par exemple : http://healeyleblog.blogspot.fr/2011/09/socialistes.html
Je m'y attarde plus précisément cette fois.
Pourquoi? Tout simplement parce que je crois toujours à mon scénario.
Lequel? Celui de la chute financière généralisée.
Je ne reviens pas une énième fois sur la situation dans laquelle nous sommes "grâce" au système néo libéral car je le fais régulièrement.
Concentrons nous donc sur les compagnies d'assurances qui devraient jouer un rôle assez important dans cet effondrement.
Tout dans notre économie mondialisée est maintenant lié et le dernier exemple en date pour nous remémorer que celui des inondations thaïlandaises qui pourraient produire une pénurie de disques durs d'ordinateurs dès le début de l'année 2012.
Mais revenons au coeur du sujet : les assurances.
Elles vont être les plus directement et durablement impactées par les dérèglements climatiques.
Nos états surendettés ne pourront pas se substituer bien longtemps aux assurances si celles-ci venaient à les appeler à la rescousse.
Ces mêmes compagnies d'assurances n'auront donc comme seul moyen de faire face que d'augmenter les cotisations afin de se couvrir des pertes engendrées par une trop forte cadence de remboursements de sinistres.
Mais combien d'entre nous pourraient supporter de nouvelles augmentations?
Inutile d'avoir fait des études poussées en économie pour comprendre la suite des événements!
Ces multinationales, étant quasi toutes cotées en bourse, verront leurs cours de bourse infailliblement baisser et par voie de fait leurs capitaux disponibles avec.
Le mode de fonctionnement des assurances ne manquera pas d'être alors remis en question.
Le système fonctionne sur le pari d'une certaine stabilité mais si celle-ci vient à être chamboulée alors la pérennité de ces compagnies en sera obligatoirement remise en cause.
En découle un effet "boule de neige" qui ne viendra rien arranger à une situation économique déjà bien en berne.
Sans les capitaux boursiers nécessaires,  les compagnies d'assurance seront mises à mal pour rembourser leurs sinistrés et ceux qui auront encore des actions dans ces sociétés ne manqueront pas de se retirer ajoutant ainsi à la chute.
Pour vous donner une idée, je vous fais part de la capitalisation boursière des plus grandes compagnies et de l'impact à venir:

-AXA: 37.9 milliards d'euros.
-ALLIANZ: 35.5 milliards d'euros.

J'en viens immanquablement à vous parler du groupe AIG.
Ce groupe américain a quant à lui réussi la prouesse de couler dès 2008 suite à ses expositions  financières abyssales sur les marchés.
La FED (réserve fédérale américaine) a été contrainte en septembre 2008 d'injecter 85 milliards de dollars pour en éviter la faillite.
Une seconde ligne de crédits dès le mois d'octobre 2008 de 38 milliards de dollars et enfin une dernière de 30 milliards de dollars en mars 2010.
La FED s'était alors dite parfaitement consciente que si elle n'avait pas "sauvé" AIG sa chute aurait entraîné l'ensemble de la finance mondiale dans un trou noir.
Voilà comment la seule compagnie AIG aurait pu avoir raison du système financier mondial et ce sans avoir sombré pour des raisons de remboursements de sinistrés mais uniquement à cause de paris boursiers à la sauce "effet de levier" maximum!
Qu'en sera-t-il lorsque ces sociétés auront à faire aux catastrophes naturelles qui vont se multiplier dans les années à venir?

Pour finir, j'aimerais attirer votre attention sur les résultats d'un autre secteur.
Celui des compagnies aériennes.
En particulier Air France qui va publier ces résultats pour l'exercice en cours de cette année 2011.
Les pertes pourraient aller jusqu'à 100 millions pour les seuls neuf premiers mois de cette année selon certains experts.
Vont en découler des mesures de réductions de coûts... donc probablement des départs en retraites anticipés, des non reconductions de CDD et des intérimaires avec qui sait, peut-être, des licenciements secs un peu plus tard si cela ne suffisait pas.
Pour l'instant ces mesures sont essentiellement liées au fait qu' Air France doit faire face à de trop nombreuses pertes de parts de marchés au profit des low costs mais aussi à la remontée des prix du pétrole.
Ils ne peuvent pas, et le pourront de moins en moins, reporter la totalité du renchérissement des prix du kérosène sur les clients et rognent donc sur leurs marges.
Viendront sans doute après les problèmes des primes d'assurances qui ne manqueront de faire mettre un genou à terre à toutes les compagnies aériennes.
Rien de bien réjouissant je vous le concède mais à jouer les apprentis sorciers avec la nature on finit par en payer les conséquences à un moment ou un autre.

Ajout au 19/06/13 :

Plus d'un an et demi plus tard et le scénario ne fait que tenir de mieux en mieux la route :(
Nos innondations du sud-ouest ne sont pourtant que limitées au regard de celles qui surviennent depuis plusieurs semaines dans l'est de l'Europe et je reste fermement convaincu que le dérèglement climatique va avoir la peau de ce système néolibéral du "tout fric" qui nous a mené là.
Nous allons ré-apprendre à partager et à faire preuve de bon sens!
On aurait preféré que ce fut fait par choix délibéré plutôt que par contrainte mais que voulez-vous il en est ainsi !