mardi 6 septembre 2011

crise grecque!







Voilà des mois que nos politiques veulent nous faire avaler que les malheurs de la zone euro sont dus à la Grèce et à elle seule!
Il n'en est pourtant rien!
Bien avant d'être la faillite d'une nation cette déroute... banqueroute devrais-je dire... est bien celle de tout un système.
Le système capitaliste dans son ensemble pour tout dire.
L'ampleur du problème se trouve dans la cupidité du capitalisme tout entier.
Voilà comment une ultra-minorité, se pensant comme une élite, a réussi à nous faire croire que le seul système digne de foi, d'intérêt et de crédibilité était le leur... le capitalisme libéral.
Souvenez-vous du triomphalisme affiché lors de la chute de l'URSS et de sa faillite complète... morale, financière et politique.
Si l'on ne pouvait que se réjouir de l'effondrement d'un système tyrannique et injuste, l'Occident capitaliste ne voyait pas encore venir sa propre faillite.




Elle était pourtant inévitable et prévisible contrairement à ce que vous rabâchent les médias, commentateurs économiques et surtout politiques de tous bords.
Comment oser dire que l'on ne pouvait rien voir arriver alors que l'on prêtait des sommes irremboursables à des travailleurs sous payés!
Les fameuses "subprimes" ou comment faire croire à des personnes désargentées qu'elles peuvent toute devenir propriétaires de grandes maisons, avoir des dizaines de cartes de crédit et vivre indéfiniment au-dessus de leurs moyens!
Les prêteurs savaient bien qu'à un moment ou à un autre les remboursements deviendraient de plus en plus difficiles voire impossibles, il était juste très difficile de dire quand cela se produirait et tout ce système reposait donc sur cette marge de manoeuvre et de temps.
L'heure de l'addition est maintenant arrivée, la facture est abyssale et ne peut plus être repoussée comme en 2008.
En 2008, nos politiques ont eu la possibilité de commencer à prendre des mesures mais ils ont bien sûr préféré reporter et ainsi aggraver la situation!






Aujourd'hui encore, ils préfèrent quasiment tous mentir que de décrire l'horreur de ce qui nous attend... il ne faut pas effrayer les consommateurs restants!
Pourtant le pire est à venir et la situation ressemble à un grand jeu de dominos à la différence que ce petit jeu produit par une poignée de fous toujours plus avides et relayés par des politiques (de droite comme de gauche) sans cesse plus complaisant va devoir être réglés par nous tous.
À l'exception bien entendue de ceux qui l'on produit!
Les ultras riches nous parlent d'une volonté de payer plus d'impôts afin de contribuer au système!
Ils sont responsables de cette catastrophe par leur avidité et leur capacité à détourner des sommes colossales depuis des dizaines d'années et maintenant qu'ils ont plumé tout le monde ils veulent bien redonner quelques miettes afin que le système ne meurt pas et qu'on puisse continuer à leur acheter toutes leurs merdes.
Ils ne manquent vraiment pas d'aplomb!
Les États-Unis ont finalement perdu leur note AAA alors que cela fait déjà très longtemps qu'ils auraient dû la perdre!
Non pas qu'il faille cautionner les agences de notations, loin s'en faut, mais comment a-t-on pu laisser cette note à un pays qui possède une dette de 14 mille milliards de dollars?




Quelle crédibilité peut bien garder un tel état?
Les Grecs sont des enfants de choeur à coté de l'ampleur de ce gouffre!
En conclusion, il faut donc accepter que le système néolibéral du type anglo-saxon ait gagné l'ensemble de la planète et va en couler aussi l'ensemble!
Nos politiques peuvent continuer de mentir tant qu'ils veulent mais la réalité est en train de les rattraper à pas-de-géant.
Sous nos yeux va se dévoiler la cruelle vérité de toutes leurs années de mensonges et de falsifications quand bien même ils se renverraient tous la balle.
Tous les commentaires sont les bienvenus tant qu'ils sont constructifs... n'hésitez pas.