lundi 19 septembre 2011

La foutaise de la voiture electrique.



On nous la vend comme l'idée incontestablement géniale de ce siècle : la voiture électrique.
Tous s'accordent à dire qu'elle est le bel avenir de l'industrie automobile et que très bientôt nous roulerons tous au volant de leur magnifique invention écologique.
Nombreux sont déjà ceux qui ont traité de ce sujet bien avant moi et qui m'ont donc décidé à m'y coller à mon tour.
Laissez moi juste en quelques lignes vous décrire ma propre relation à l'automobile.
Enfant, mon père m'amenait à son garage le samedi où j’étais une sorte de petite mascotte du personnel. Papa changeait donc régulièrement de modèle de voiture et ainsi je baignais intégralement dans l'univers de la bagnole.
Une passion vite née et qui me gagnait pour très longtemps comme vous pourrez le comprendre.
Bien qu'étant encore très accroc à cette incroyable invention, avant tout pour la beauté de l'engin car lorsque je prends ma voiture je ne le fais pas uniquement pour me déplacer d'un point A à un point B mais pour y vivre une aventure et ainsi j'aime surtout les petites voitures légères, spartiates à souhait et plutôt assez anciennes mais cela ne m’empêche pas de rester néanmoins lucide sur l'avenir de l'automobile.
On nous explique donc que le futur est à l’électricité.
L'industrie automobile dans toutes ces composantes et variantes n'en est pas moins à un tournant crucial de son histoire.
Bien qu'on ait drastiquement réussi à faire baisser les consommations de tout ce qui roule de façon motorisée il n'en reste pas moins que le pétrole n'est pas inépuisable et qu'à l'heure où il devient de plus en plus coûteux de le rechercher et de l'extraire nous en augmentons chaque année la consommation.
Y'a pas que les transports qui en soient friands et toute notre société est basée sur son utilisation.
Pour entrevoir les énormes problèmes que tout cela présage vous reporter à mon article « cataclysme ? » .
Je voudrais aussi ici aborder l'énorme problème qu'est le diesel dont nous, français, sommes les champions du monde. Très peu de voix s'élèvent pour vous dire combien nous sommes à l'aube d'une catastrophe sanitaire due au diesel.
La France a sur-médiatisé ce mode d’énergie, nos constructeurs en sont devenus les leaders mondiaux et on a sous taxé le produit afin de le promouvoir au maximum... tout cela a parfaitement opéré.
Néanmoins, on a copieusement oublié de nous tenir au courant du poison violent que rejettent ces voitures ! Oui, je veux parler des fameuses particules fines.
Dès que cette mauvaise nouvelle avait fini par suffisamment se répandre, après plusieurs années tout de même, alors nos fabricants de bagnoles nous ont sortis la parade : le filtre à particules !
Très bien, génial, problème réglé alors ?
Hé ! Bien non, pas vraiment, car pour que celui-ci soit opérant et efficace, il est nécessaire que le moteur est atteint sa température idéale de fonctionnement. Donc après plusieurs kilomètres.
Passe encore dans nos campagnes aérées mais en ville... rien ne va plus.
Combien viennent grossir les rangs des allergiques chaque année ?
D'ailleurs j'en fais parti maintenant depuis quelques années.
Mais le plus grave, c'est que les enfants et surtout ceux en bas âges sont tout particulièrement touchés par ce fléau des particules fines.
Le nombre d'enfants souffrant de troubles respiratoires est en explosion depuis plusieurs années et tout justement dans toutes les grandes villes.
Pourtant, on en entend bien peu parler et encore moins du rôle capital qu'y joue le diesel.
Nous sommes sans doute assez proche d'un scandale du diesel comme le fut celui de l'amiante.
Pour cela, il semble qu'il faille attendre que la situation soit devenue si grave qu'elle ne puisse plus être passée sous silence !
Vous savez, un petit peu comme le scandale des algues vertes dans certaines parties de la Bretagne dont on a fini par entendre parler dès que le problème en devint mortel.
Il en sera donc probablement de même pour le sujet qui nous concerne ici.
Ah ! Oui, j'allais oublier le sujet principal justement... la bagnole électrique.
Du coup, je n'en ai presque encore rien dit et pour cause car il n'y a pas tant que ça à en dire.
En fait, son règne n'arrivera jamais et est quasiment mort dans l’œuf.
Par conséquent, arrêtons donc dés maintenant de faire croire aux gens que cette énergie est l 'avenir de nos transports et de l'industrie automobile mondiale car il n'en sera rien.
Tant que le pourcentage de ce type de voiture reste très faible alors ce sera jouable mais nous dire que bientôt nous roulerons tous avec ce type de véhicule est une ineptie.
Les raisons ?
C'est très simple :

1° : les métaux dont on a besoin pour l'élaboration des batteries qui en nécessiteraient des quantités astronomiques. ( tout comme le pétrole rien n'est intarissable !)
A l’échelle des besoins planétaires que cela représenterait, c'est juste irréalisable.

2° : le recyclage de ces mêmes batteries qui ont une durée de vie limitée tout comme celle de nos batteries de téléphones portables et tout autres appareils nomades.

3° : la quantité d’électricité nécessaire pour recharger nos autos tous les soirs à la maison et ce toute la nuit durant.
La production électrique dont aurait besoin un parc automobile majoritairement composé de voitures électriques serait impossible à atteindre dans des conditions écologiquement respectables.
Nombreux sont ceux qui vont m'objecter qu'il y a le nucléaire pour cela !!!!
Mais c'est une très grave erreur que celle là car il faudrait alors drastiquement augmenter la production par ce biais ce qui engendrerait des tonnes de déchets radioactifs supplémentaires.
Bien sûr, il nous suffira d'aller les enfouir sous terre avec les tonnes qui s'y trouvent déjà et le tout sans proposer la moindre solution aux dangers qu'ils font courir à l'ensemble de la planète.
En plus, et on commence seulement à vous le dire, le coût d’entretien et de remise à niveau du parc nucléaire coûte une petite fortune qu'on ne va surtout pas manquer de répercuter sur vos factures dans les années qui viennent. (si si vous verrez !)
Il faut aussi prier pour qu'il n'y ait pas de grandes sécheresses qui viennent à toucher les fleuves qui servent à refroidir les centrales car dans ce cas il faut immédiatement faire baisser la production sous peine de surchauffe et d'accident nucléaire !
Il faudrait aussi, et surtout, s'assurer que le lobby du nucléaire ne serait pas assez fou pour construire des centrales dans des zones à risques comme failles sismiques, bords de mer et qui feraient crever tout ce qui se trouverait autour pour des siècles en cas d'accident.... ha ! Tient on me dit que ça c'est déjà fait et que cela se nomme Fukushima... merde alors !!
Enfin, et pour terminer, l'hiver prochain lorsqu'il fera froid ne serait ce que 48 heures d'affilées et que l'on vous demandera de faire baisser votre consommation sous peine d'un black out total alors vous penserez à ce que vous auriez fait de votre voiture électrique qui serait en train de se recharger dans votre garage chauffé, surtout, car en plus les batteries n'aiment pas du tout le froid... tout pour plaire quoi ! Alors, vous y croyez encore à l'avenir glorieux de la voiture électrique ?

Il reste pourtant une alternative absolument géniale avec les inventions de Nikola Tesla. Seulement pour cela, il faudrait que l'Humanité face un pas de géant vers les notions de partage et de gratuité !
Cet inventeur de génie trouva l'énergie libre et quasi gratuite.
A visionner ici si les lobbys ne passent pas par là afin de censurer cette vidéo !!

https://www.youtube.com/watch?v=s1bOViq_HXI&list=WL&index=20


Il est possible de poster sur le site des commentaires du moment qu'ils sont constructifs.
Y.S