mercredi 30 novembre 2011

Effet de serre: Le pôle perd son nord.

La dette, la dette et encore la dette ou en dessert vous pouvez aussi avoir de la croissance, de la croissance et encore de la croissance.
Vous avez le choix que diable!
Plus que raz le bol de cette pantalonnade, cette fourberie, ce grand théâtre de guignols!
N'auront-ils donc d'autre leitmotiv pour cette campagne présidentielle qui s'ouvre?
Quel malheur!
Il y a portant mille fois plus grave et plus préoccupant que tout cela.
Ce qui devrait être LA priorité absolue de tous les politiques de la planète se trouve ici en deux petites photos.

La fonte saisonnière de la banquise arctique au cours de l'été, entre le 1er juillet 2009 et le 7 septembre 2009
Sur ces deux photos: La fonte saisonnière de la banquise arctique au cours de l'été, entre le 1er juillet 2009 et le 7 septembre 2009.



 
Comme on peut le voir sur ce graphique les observations ont explosé les prévisions et même au delà de la marge d'anomalies des fontes des glaces qu'avaient prévus les scientifiques!

Les deux photos satellites ne sont pas les plus récentes et datent de quelques années mais comme la fonte des glaces polaires semble exponentielle  je ne doute pas qu'une photo actuelle nous ferait encore plus "chaud dans le dos".
Au rythme où cela se dégrade l'ensemble de tous les autres problèmes sera bientôt anecdotique.
Pour ceux qui restent (aussi) dubitatifs sur la remontée du niveau des océans à venir voilà une petite démonstration car il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas que la banquise qui fond mais aussi les glaces accumulées sur terre.

glaçons

Va-t-il vraiment falloir attendre que les catastrophes météorologiques ne se cantonnent plus qu'aux seuls pays pauvres pour que notre propre prise de conscience soit effective?
Je ne fais pas que craindre la positivité de la réponse: j'en suis certain!
Tant que l'occident ne sera pas directement atteint -et de plein fouet- alors ce problème ne sera pas pris  vraiment au sérieux et comme il se doit.
Pour que cette catastrophe devienne la seule préoccupation de nos dirigeants il faudra attendre qu'elle ait stoppé toute possibilité de faire fonctionner notre économie... Quelle la paralyse.
C'est à ce moment là seulement qu'on acceptera la réalité de ce dérèglement climatique.
La prochaine décennie devrait nous livrer ce tournant sans précédent pour la race humaine.
Une métamorphose totale de notre mode de vie en découlera.
Quelque chose que nous subirons tous sans exception et que la technologie ne réglera pas.
C'est en discutant avec mes congénères que je me suis rendu compte combien cela paraissait hypothétique dans leur esprit.
Juste une possibilité parmi d'autres et probablement même pas la plus envisageable ( loin de là pour certains d'entre eux.)
J'aimerais vraiment pouvoir penser comme eux mais surtout pouvoir croire que tout cela n'est que douce fadaise.
Croire aussi que le génie humain trouvera toujours une réponse aux problèmes d'où qu'ils viennent.
Croire enfin que ce n'est pas si grave, juste des broutilles cantonnées à quelques inondations ou sécheresses passagères de ci de là.
Mais que nenni car au delà du simple réchauffement climatique nous avons copieusement dilapidé les ressources naturelles de notre planète.
Les pénuries de minéraux et de métaux vont mettre à mal tous nos goûts de luxe et de fastes.
Alors arrêtons de rêver et de croire les mensonges éhontés que nous servent nos télévisions chaque jour.
Notre terre ne tiendra pas encore 50 ans ni même 30 ans au rythme où nous la maltraitons.
Et même si c'était vrai cela confirmerait que notre modèle n'est pas le bon et qu'il faut en changer!
Au lieu de ça, nous courons comme un seul homme sur notre malheur et il est à nos portes... sous les chaussures de nos propres enfants!
En plus, les cinglés du 'blé' ont trouvé d'énormes réserves de gaz, de pétrole et de minerais sous les glaces encore restantes.
Ne doutons pas de leur fantastique capacité à dilapider tout cela vite fait, bien fait!
Alors lequel de nos politiciens, abonnés aux accès directs aux grands médias, aura le courage de venir y passer pour un fou?
D'y annoncer que tout ce que nous connaissons aujourd'hui de notre confort ne sera bientôt plus possible?
Qui expliquera que nos téléphones portables, nos ordinateurs et toutes nos pièces électroniques en lithium, cadmium ou autres silicium seront bientôt hors de prix?
Qu'au rythme où nous les employons il ne reste pas de si nombreuses années à pouvoir les exploiter?
Inutile de revenir encore sur le pétrole dont le fameux pic de production est déjà amorcé.
Transports privés, communs et internationaux vont radicalement changer et avec tout ce que nous fabriquons en plastique aussi.
Lequel d'entre eux va donc nous parler de tout ça en premier à une heure de grande écoute et sur une chaîne nationale?
On attend!

dimanche 27 novembre 2011

Je cherche ma Maman.(le PN)

Je cherche ma maman... Tel pourrait être le titre pour ceux qui font conquêtes (victimes) sur conquêtes (victimes).
Maman m'a délaissé, maman est partie, maman m'a dominé et du coup je la recherche partout!
C'est malheureusement un schéma assez classique chez certains hommes qui ainsi restent à jamais dans l'insatisfaction puisque par définition ils ne trouveront jamais une femme qui soit à la hauteur (en bien ou en mal) de leur maman.
Plus la fin recherchée sera inaccessible et d'autant plus forte en sera son idéalisation.
Si chaque petit garçon passe dans son enfance par le stade d'un amour maternel qui vire à une certaine confusion, il se doit aussi de réussir à son dépassement en incorporant -au plus vite- son impossibilité tout autant que son non-sens.
Si tel n'est pas le cas, cette erreur les conduira à entrer dans une sphère d'échecs relationnels dans lesquels il leur faudrait retrouver une maman qui a abandonné, délaissé ou dominé ... en conséquence les autres femmes devront en rendre compte.
Forcément déçus ils s'enticheront à abaisser leurs victimes et reproduiront à l'infini cette monumentale erreur.
Si en plus la chère maman a eu la fâcheuse tendance à être dominatrice par le biais d'un caractère fort et marqué, alors ceux qui auront eu à subir cette situation y ajouteront cette farouche volonté d'en faire rendre gorge à toutes les autres femmes.
Sitôt conquise la proie n'aura plus de valeur puisqu'ayant cédé car maman, elle, ne cédait pas!
Du coup, le "gibier" sera négligé et traité comme il se doit : une moins que rien!
Le prédateur est pareillement  malheureux mais aussi, et surtout, tellement assuré que ce malheur est le fait de la méchanceté de la gentes féminine qu'il lui en devient quasi-impossible de voir qu'il a construit sa propre affliction.
La seule certitude: elles vont devoir payer!
Du coup il hait tout autant les femmes qu'il ne supporterait jamais de vivre seul.
De pure logique il serait normal qu'il veuille réduire ses relations aux femmes à leur plus simple expression mais il se trouve qu'il a l'impérieux besoin d'en faire baver au moins quelques unes.
Malheur à toi si tu tombes dans le viseur de son radar car tu vas expier pour des fautes que tu n'as pas commises et dont tu n'es nullement responsable.
Il n'a jamais réussi à solder son contentieux avec maman et il faut bien qu'il nourrice le feu des haines et des regrets qui le hantent.
Bon! c'est vrai qu'il n'a pas trop cherché à résoudre le problème non plus!
Dans son inconscient il sait bien que si maman ne l'a pas rendu heureux, l'a mal traité ou abandonné alors aucune femme, jamais, ne pourra le satisfaire.
Du coup, comme maman il saura leur faire croire qu'il est un être aimant, attentionné, gentil, serviable et absolument prêt à tout pour les rendre heureuses alors qu'il n'en est rien.
Tout son génie est ici!
Il déteste les menteuses, les manipulatrices ou autres perverses... et pour cause puisque c'est ce qu'il est lui-même!
Dans un couple il ne peut y en avoir qu'un!
Immanquablement il faut que ce soit lui et lui seul.
En conséquence il va de toute préférence choisir une "douce bienfaitrice".
De celle qui croit qu'un monde meilleur est possible et qui s'y donne avec amour et sincérité.
Il les adore celles-là car il lui faut déployer l'ensemble de ses forces de grand falsificateur.
Alors ... plus tu tiendras et lui résisteras et plus il se délectera à t'humilier sitôt qu'il se sera assuré que tu es à sa merci.
Nul besoin de te violenter physiquement!
Maman ne l'a jamais touché et il ne te touchera pas non plus si tu ne l'y "contraints" pas.
Sa puissance est insidieuse et vicieuse, elle s'infiltrera dans la moindre fissure que tu laisseras apparaître.
Tu  n'y couperas pas car faille toujours il y a et au pire il la provoquera avec toute la maestria dont il est capable!
Maman l'a usé pendant des dizaines d'années alors tu vois ... le temps est avec lui.
Si tu veux vivre ou même simplement survivre après cela alors enfuie toi.... enfuie toi vite!
Du temps et du courage il te faudra pour te reconstruire mais courage car d'autres avant toi ont réussi.

[Texte transposable du féminin contre le masculin bien sûr!]
Sujet abordé pour le groupe Facebook "sois un homme" mais surtout  pour toutes celles et ceux qui ont eu à subir le harcèlement moral sous quelque forme que ce soit. (Au foyer, en famille, en couple ou au travail car les harceleurs peuvent sévir partout!)

jeudi 24 novembre 2011

Des vacances à Mourmansk?

Tiens! un aspect moins connu et moins commenté des méfaits pourtant multiples du nucléaire.
Cette fois c'est le nucléaire militaire... wahou... nucléaire + militaire on touche au sublime là, non?
Bon alors pas de suspense: la cachette de cette horreur se trouve à Mourmansk, petite ville portuaire du nord de la Russie qui donne sur la mer baltique.



Les habitants de cette contrée toute proche de la Norvège ont le privilège de côtoyer du déchet radioactif à portée de main et en grande quantité!
Oui oui un bon gros paquet en plus!
C'est là que l'armée rouge a donné "repos" à ses sous-marins nucléaires et autres brise-glaces "atomiques".
Ils ont eu la bonne idée ainsi que les moyens qui allaient avec pour construire ces saloperies mais étonnement y'a plus d'argent pour les démanteler et pas même pour les stocker dans un endroit protégé et confiné.

Alors du coup ils sont en train de se décomposer littéralement dans les eaux glacées du nord.
Joli cimetière radioactif à ciel ouvert que celui là!
S'y coulent donc de paisibles combustibles qui n'y dormiront pas avant plusieurs milliers d'années.
Une pollution tout aussi redoutable que durable qui contaminera nos arrières arrières petits enfants.
Une paille!
Après avoir financé le sarcophage tchernobilien il faudra bien trouver des fonds pour que nous financions aussi celui de Mourmansk car de toute évidence cela ne gêne en rien le gouvernement Russe que d'y voir s'y disperser librement des taux de radioactivités hors normes!
Je conseille donc vivement à monsieur Proglio et à ses amis d'Areva de réserver dès maintenant leurs prochaines vacances dans cette merveilleuse station balnéaire de Mourmansk.
Ils pourront ainsi voir au plus près le drame du démantèlement nucléaire et donc la tache qui nous attend, nous autres français, quand il faudra que nous recyclions nos biens trop nombreuses centrales hexagonales.
Il faudra y consacrer une véritable fortune à moins que nous emboîtions le pas de nos amis russes en les laissant "décorer" nos verts pâturages?
Tout cela n'arrivera que trop rapidement puisque la durée de vie d'une centrale est d'un peu plus de quarante années.
Je vous laisse regarder par vous même sur internet de quand datent nos plus vieilles centrales.
En attendant, les habitants, la faune et la flore de Mourmansk pataugent dans le liquide radioactif jusqu'à la catastrophe qui ne manquera pas de faire agir... trop tard!
Merci de partager cette page car plus vite on mettra la pression sur cette folie et plus vite nos dirigeants se sentiront obligés d'agir.
Malheureusement il n'y a que comme ça que ça marche!!!

-52 sous marins "hors service" aux réacteurs chargés.
-9 coeurs de réacteurs hors d'usage.
-21067 m3 de déchets solides.
-7253 m3 de déchets liquides.
-29095 éléments combustibles usés.

mercredi 23 novembre 2011

Les verts sous terre?

Ça fait bien mal au coeur mais il en est ainsi!
Je viens de lire l'article de Marianne sur l'état des comptes de EELV et cela explique bien des choses.
Je préparais un billet sur l'attitude de ce parti depuis l'ouverture des négociations avec le PS sur le nucléaire et je n'allais pas être tendre.
Le spectacle est assez lamentable et l'on avait une "légère" impression que les verts faisaient du marchandage alors qu'Eva Joly avait bien martelé qu'elle ne lâcherait rien sur la question du nucléaire.
Cela paraissait bien légitime car un parti écolo qui accepte le nucléaire est aussitôt vidé de toute substance... non?
Accepter le temps raisonnable à la transition oui (et avons nous bien le choix?) mais accepter que l'on poursuive la construction de l'EPR serait la marque d'un ré-engagement pour cinquante années de plus!
Seulement voilà, en lisant l'article de Marianne on y apprend que EELV est au bord du gouffre financier et même de la faillite.
Ils sont donc obligés de mettre un mouchoir sur leurs convictions sous peine de ne plus rien faire du tout.
C'est donc une sordide histoire de pognon qui empêche les verts de faire pression sur la filière nucléaire qui , elle, est riche à millions ... ils doivent bien se marrer!
En plus ils se permettent de faire pression sur le PS et ça marche!
Évidemment pour tous ceux qui ont la certitude que le nucléaire est une ineptie particulièrement dangereuse pour l'ensemble de la planète c'est vraiment beaucoup moins drôle.
Savoir que le seul parti qui regarde à peu près dans la même direction que nous sur ce sujet soit contraint de s'écraser pour des raisons de survie budgétaires ça fait mal.
On comprend mieux pourquoi Eva Joly a voulu "prendre un peu de hauteur."
Cette femme qui semble avoir tout de même une certaine morale se voit ainsi dans l'obligation de marchander des circonscriptions et de baisser pavillon pour une raison de manque de fric.
Ils ont donc en premier lieu négocié leur survie financière plutôt qu'autre chose les verts.
En s'assurant des circonscriptions ils se mettent à l'abri financièrement mais à quel prix?
Je n'aimerais pas être à sa place et suis curieux de voir comment elle va pouvoir gérer ça?
Ce soir sur France 2, elle assure être toujours aussi déterminée en reconnaissant que l'accord ne lui plaît guère.
Tu m'étonnes!
Cela veut donc dire qu'il faut se laisser violer par le pouvoir de l'argent pour espérer un jour d'avoir la chance de défendre dignement ses idées... quelle horreur!
Ce n'est plus le jeu démocratique mais bien le jeu -démocrafric- qui prévaut.... c'est lamentable!
En fait : tu veux survivre et avoir des circonscriptions alors tu fermes ta bouche et avant même que la présidentielle ne soit commencée tu appelles à voter Hollande!!!
C'est juste pitoyable!

Centale de Fessenheim datant de 1977.
Pour continuer sur le nucléaire (et dans le pitoyable), Mediapart ajoutait à cette souffrance en publiant une enquête sur la sûreté nucléaire où l'on y apprend -bien évidemment- que nos centrales ne sont pas aussi sûres qu'on nous le dit et loin de là même.
Pas vraiment une surprise pour moi qui parlais déjà il y a quelques semaines de la mise en danger de nos centrales en cas de catastrophe naturelle (http://healeyleblog.blogspot.com/2011/09/la-foutaise-de-la-voiture-electrique.html )
Hé oui! même pas la peine d'imaginer un scénario catastrophe à la Fukushima (d'ailleurs les pro-nucléaires ont joué sur l'improbabilité du scénario de Fukushima ... pourtant réalisé) et nullement besoin d'aller jusque sur l'hypothèse d'un séisme de grande ampleur.
Il suffirait d'une sécheresse marquée et durable pour venir à bout de notre parc nucléaire!
En effet, avec une baisse trop importante des cours d'eau bordant nos centrales elles ne seraient plus suffisamment refroidies et devraient donc faire copieusement baisser leur production voir la stopper sous peine d'accident nucléaire grave.
Nous n'étions déjà pas très loin de la baisse de régime forcée au printemps dernier et comme le niveau des nappes phréatiques est resté depuis assez bas il nous faut prier pour un hiver assez pluvieux.
Sinon, à la première sécheresse sérieuse il faudra que notre électricité nucléaire mette un genoux à terre.
Remarquez qu'ainsi tout le monde comprendrait bien notre vulnérabilité.
Sécheresse = obligation de baisse de production = prise de conscience!
On trouverait bien le moyen de nous dire que la situation serait exceptionnelle et ne se reproduirait sûrement jamais et  tout le tas de "blha blha" qui va avec.
Enfin tout et n'importe quoi pour continuer à faire du fric au risque de nous filer un troisième oeil au milieu de notre front ... radioactif!
Pour l'instant le pire est qu'il nous faut déjà digérer qu'on est très probablement parti pour voir cette poubelle radioactive d'EPR engloutir des milliards supplémentaires et nous faire signer (à nos dépends) un nouveau bail de 50 années de déchets radioactifs de merde à enfouir sous terre.
Quelle divagation!

lundi 21 novembre 2011

Pharma Mafia.


Comme toujours il nous faut attendre un scandale pour que les consciences ne s'ouvrent.
En l'occurrence cette fois se sont les laboratoires Servier qui décrochent la palme.
Ce n'est pourtant que l'arbre qui cache la forêt.
La pharma/mafia est partout et est très puissante.
Elle a gentiment 'maqué' nos médecins, premier et primordial maillon d'une longue chaîne.
Il fallait tenter de les corrompre en premier car ils font les ordonnances et peuvent d'un coup de stylo magique enchérir ou appauvrir tel ou tel labo.
Bien que la honteuse époque où l'on pouvait les rémunérer directement soit révolue les pratiques n'ont pas tant changé que cela.
Maintenant c'est à grands renforts de cadeaux ou de prétendus séminaires dans les plus beaux paradis terrestres que l'on peut aider à faire se coucher sur l'ordonnance un médicament plutôt qu'un autre.
Les enjeux sont colossaux et les laboratoires se livrent une véritable guerre sur le terrain.
Il y a aussi les autorités que l'on arriverait à dévoyer comme ce fut apparemment le cas pour le tristement connu Mediator.
Là, il semblerait que ce soit la totale puisqu'ils auraient réussi à obtenir des autorisations de mise sur le marché qui n'auraient pas du avoir lieu d'être.
Certains médecins se seraient ensuite laisser aller à le prescrire comme coupe faim avec les drames qui s'en sont suivis et que l'on a découvert il y a peu.
Des utilisateurs qui, eux aussi, entraient dans le cercle vicieux puisque demandant à se le faire prescrire afin de 'booster' leur régime amaigrissant.
Bah oui ! les patients tiennent aussi une part de responsabilité.
Les médecins qui devraient se refuser à toutes ces formes de chantages pourraient bien dire "au revoir" aux clients à qui ils refuseraient de prescrire ce genre de médicaments.
Le client sortirait alors de chez ce médecin bien déterminé a le quitter définitivement pour un plus "complaisant".
Pour aller plus loin encore dans cette logique, qui d'entre nous ne serait pas choqué de sortir de chez le médecin sans avoir reçu son ordonnance "sésame" à l'absorption de médocs ?
Nous avons tous participé à l'explosion des antibiotiques pour un oui ou pour un non.
Une petite angine et hop des antibios...
Quel docteur aurait conservé la confiance de son patient sans cela ?
On a bien commencé à tenter de redresser le tir avec des campagnes de publicités telle que celle au slogan: "les antibiotiques c'est pas automatique".
Ça laisse une idée de l'ampleur du problème pour être obligé d'en venir à faire des pubs télévisées.
Il faut rappeler que les français sont les plus grands consommateurs de médicaments au monde !
C'est un énorme business.
Les bénéfices de ces grands labos sont de plusieurs milliards d'euros chaque année.
Bien entendu que ces laboratoires font aussi des merveilles en trouvant parfois des vaccins et de nouvelles molécules qui ont déjà sauvé des millions de vies.
Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain tout de même mais ce qui reste éminemment condamnable c'est qu'ils s'adonnent eux aussi à ce sport du "tout fric" dans un domaine aussi important que la santé des populations.
Ce n'est absolument pas acceptable.
Cela conduit jusqu'aux absurdités d'intenter des procès à ceux qui font des génériques de médicaments contre le sida par exemple!!!
On arrive ainsi à laisser mourir des gens (en Afrique par exemple) dans la souffrance au seul titre de ne pas perdre de la rentabilité !
Mais les labos 'oeuvrent' aussi dans la filière animale où l'on bourre nos animaux d'élevages de produits antibiotiques voir d'hormones dans certains pays !
Vers chez nous, je pense surtout aux porcs qui semble être l'animal qui en subisse le plus les affres.
L'ampleur du problème est tel que l'on en arrive à retrouver ces cochonneries d'antibiotiques jusque dans les analyses de nos cours d'eau.
Quelles quantités de produits doivent être nécessaire pour en arriver là ?
Toute la chaîne alimentaire en est donc contaminée.
Cela fait que bon gré mal gré, et même en faisant attention, nous soyons tous concernés par ce problème.
C'est à force de l'utilisation acharnée de ces antibiotiques que nous semblons rendre toujours un peu plus résistantes les bactéries et virus. Jusqu'à en arriver au drame de l'e-colis d'il y a quelques mois.
En supposant que nous arrivions à nous raisonner sur l'utilisation des ces antibiotiques à outrance combien de temps faudrait-il pour éradiquer ce fléau ?
Il va donc être primordial de repenser notre comportement sur les médicaments dans leur ensemble.
Une très grande quantité de produits pharmaceutiques ont de toute façon pour seul but que de masquer les douleurs sans jamais en traiter les causes profondes.
Faire taire la douleur quand elle se présente est une excellente chose mais en soigner durablement les causes n'est-il pas encore plus important ?
Dans ce cas, les médicaments ne soignent pas, ne réparent pas mais rapporte surtout des milliards à tout le circuit pharmaceutique !
Des laboratoires en passant par les médecins pour finir par les pharmaciens.
Pendant ce temps là, des gens comme les ostéopathes, qui peuvent vous remettre d'aplomb en deux ou trois séances, ne sont absolument pas pris en charge !
Normal, ils travaillent avec leurs mains et ne rapportent RIEN à la pharma/mafia!
Cherchez l'erreur !

Y.S

samedi 19 novembre 2011

"Je suis quelqu'un de droit et de profond" Copé.

Comme on ne peut pas se permettre de critiquer sans connaître alors je me suis "coltiné" Jean-François Copé sur France2 ce jeudi 17 novembre 2011.
Je passe direct sur les inepties, mensonges, contre-vérités et autres autos suffisances dont est capable le personnage.
Je passe tout aussi directement sur l'inefficacité limite complaisante de ceux dont le rôle est relégué à celui de présentateurs et qui se pensent encore journalistes!
Venons-en donc à cette phrase de monsieur Copé lorsque l'on a gentiment osé lui présenter sa photo aux cotés de monsieur Takieddine.
"Je suis quelqu'un de droit et de profond." a-t-il déclaré concernant son amitié avec ce trafiquant d'armes.
Désolé mais je n'arrive pas à me résoudre à utiliser le nom de "marchand" en ce qui concerne des gens qui vendent des instruments de morts.
On ne parle pourtant pas de marchands de drogues alors pourquoi d'armes?
Les deux vendent de la mort point à la ligne!
Nous passerons (en fait non vraiment pas) donc sur le fait que ce monsieur apparaît dans l'affaire Karachi qui semble être une grosse machine de blanchiment d'argent, sur le fait aussi qu'il ne connaisse pas trop l'adresse du trésor public le plus proche de chez lui.
Mais que monsieur Copé se sente "droit et profond" en parlant de son amitié avec ce monsieur, là c'est énorme!
Rappelons tout de même qu'il est le secrétaire général de l'UMP et qu'il fût ministre de la République.
Malgré cela il trouve normal d'aller passer ses vacances chez ce monsieur Takieddine qui refourgue des armes fauchant des vies tous les jours.
La notion de morale serait donc résolument devenu un concept parfaitement obsolète?
Son ami est un homme qui met en relation des sociétés d'armement françaises avec des états qui les utilisent à seules fins d'anéantir des vies.
On m'objectera qu'il faut avoir des armes pour se défendre?
Peut-être que oui?!
Néanmoins, quand on est "quelqu'un de droit et de profond", chez moi, on évite de se faire inviter chez ce genre de gens et d'y passer des vacances au bord de sa piscine ou sur son yacht, non?


Mais peut-être que monsieur Copé le côtoie dans le seul but de remettre son ami dans le droit chemin? (sic)
En attendant,  le journal Mediapart (qui à ma connaissance n'a pas eu à souffrir de plaintes suite à ses révélations) met en lumière le fait que ce monsieur Takieddine n'a donc payé aucun euro au fisc français alors qu'étonnement monsieur Copé était ministre du budget de novembre 2004 à mai 2007.
Le journal publiait même dans son article les photocopies des déclarations d'impôts des années correspondantes.
Peut-être a-t-on déjà supprimé trop de "vilains et trop coûteux fonctionnaires" pour réussir à se rendre compte qu'un multimillionnaire ne payait aucun impôt?
Pour le coup j'ai un peu de mal à voir où se trouve sa droiture dans cette affaire?
Peut-être que les "journalistes" auraient pu le questionner avec un peu plus d'insistance à ce sujet?

vendredi 18 novembre 2011

4 Jours de carence et de 4 !!

C'est la nouvelle proposition "choc" de notre gouverne-ment!
A raison d'une par semaine et du même acabit que celle là et nous aurons pris la route du droit du travail chinois d'ici à la présidentielle!
Donc un jour de carence supplémentaire pour tout le monde, c'est le tarif.
Prenons un exemple tristement simple et courant: le salarié au smic.
1073 EUROS NET PAR MOIS.
J'ai presque honte d'avoir à commenter un tel chiffre quand on connaît les sorties d'argent mensuelles auxquelles tout un chacun est confronté.
Loyer, eau, gaz, électricité, nourriture et transports.
Mais que reste-t-il après ça?
Avant, si le smicar avait le malheur d'être malade il y perdait donc trois journées de travail soit grosso modo 160 euros.
Pour ces messieurs dames du gouverne-ment il semblerait que c'était pas assez de pouvoir d'achat en moins (enfin de pouvoir de survie plutôt) et ils nous font donc cadeau d'une journée gratuite en plus.
Merci c'est vraiment trop gentil de votre part!
Donc: 160+54= 214 euros soit 1073-214 = 859 euros!!!!
Vous y ajouterez le tarif du médecin et une partie des médicaments de moins en moins (ou plus du tout) remboursés en bonus.
Je ne vois qu'une seule solution pour ces gens: aller travailler!
Ça s'est sûr, vous aurez probablement réussi à éradiquer le très faible pourcentage de feignasses qui se faisaient porter "pâle" pour un oui ou pour un non .... bravo les gars!
Par contre, pour la multitude d'autres qui devaient déjà méchamment se serrer la ceinture et compter chaque euro après trois journées de carence.... vous les mettez encore un peu plus dans la merde.
Ce qui va arriver est extrêmement simple, ils n'iront peut-être même plus chez le médecin et au mieux iront bien le voir mais retourneront au boulot illico presto en refusant tout arrêt de travail devenu trop coûteux pour eux.
Si les symptômes sont vraiment importants alors vous aurez le privilège de cotôyer votre collègue au boulot.
"A l'insu de son plein gré" il vous refilera une magnifique gastro, une bronchite, la grippe ou je ne sais quoi d'autre?
Enfin! mission accomplie pour notre gouverne-ment car ils ont encore réussi à économiser quelques millions sans rien toucher des milliards de la merveilleuse "élite" qui les engraissent.
Je suis vraiment désolé pour ceux qui n'auront donc plus les moyens d'être vraiment malade parce qu'ils vont manquer "les questions au gouvernement" sur France 3 où ils auraient pu voir l'hémicycle de l'assemblée nationale à moitié vide de députés payés 5246.81 euros net par mois.
Pas de carence pour eux?
23/11/11: Marche arrière toute?
Une fois de plus ce gouverne-ment a agit avant d'avoir commencé par réfléchir!!!


Indemnité mensuelle : 7 100,15 € bruts par mois qui comprend une indemnité de base (5 514,68 €), une indemnité de résidence (165,44 €) et une indemnité de fonction non imposable (1 420,03 €). Cela représente 5 246,81 € net par mois.
Indemnité représentative de frais de mandat : 6 412 € bruts par mois, pour faire face aux diverses dépenses liées à l'exercice de leur mandat (voiture, loyer, frais de réception, d'habillement...)
Avantages : 9 138 € mis à disposition pour rémunérer ses collaborateurs, accès gratuit à l'ensemble du réseau SNCF en 1re classe, remboursement des forfaits de cinq lignes téléphoniques et d'un abonnement internet. Le président de l'Assemblée nationale jouit d'une indemnité propre de plus de 14 000 €.
Cumul : possible. Un député ne peut cumuler son indemnité parlementaire et les indemnités d'autres mandats électifs que dans la limite d'une fois et demie le montant brut de l'indemnité parlementaire de base, soit 8 272,02 €. Un parlementaire ne peut donc percevoir plus de 2 757,34 € au titre de ses mandats locaux.
Sources: http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-salaire-des-politiques-et-des-elus/depute.shtml

mercredi 16 novembre 2011

De Wauquiez à Sarkozy.

Un des premiers articles de mon blog dénonçait les propos de monsieur Wauquiez concernant l'assistanat en France.
J'avais bien pré-senti que cet argument serait un des chevaux de bataille de son mentor: Sarkozy.
Très pratique et aisée la dénonciation de l'assistanat.
Un joli fourre-tout dans lequel on peut insidieusement faire passer tout un tas d'idées ainsi que de contre-vérités.
L'idée la plus grave est bien évidemment de sous entendre que les immigrés en sont les premiers bénéficiaires.
Une façon cachée de les stigmatiser sans le dire ouvertement.( peut-être parce que la campagne de dénigrement anti Rom n'a pas bien fonctionné?)
Monsieur Sarkozy vient probablement de lancer sa campagne avec ce sujet et bien évidemment madame Le Pen a tout de suite parfaitement compris qu'il fallait surenchérir en pointant, elle, ouvertement du doigt les grands coupables: les immigrés.
L'un sous entend et allume 'gentiment' le feu et la seconde jette de l'huile sur les braises préchauffées par le premier.
Voilà donc le remède à tous les maux!
Faire la chasse -sous entendue ou parfaitement assumée- aux immigrés forcément fraudeurs.
C'est certain que cela va régler la dette de 1600 milliards qu'ils veulent absolument rembourser à nos voleurs de financiers!!
Les vrais voleurs ceux là!
Il est donc là l'argument béton de l'UMP?
Réduire les déficits en pourchassant les 1 à 2% de fraudeurs aux prestations sociales.
Les chiffres sont avancés par la cours des comptes elle-même!
Bien sûr qu'il faut empêcher les 4 milliards que cela représenterait de tomber indûment dans des poches qui n'en ont pas le droit mais on ira pas loin avec ça.
Non et non, messieurs allez plutôt jeter un oeil du coté de vos amis du bâtiment qui emploient tant et tant de gens au "noirs" à des prix en dessous du smic.
Là, oui, on perd des milliards chaque année!
Pour cela, il faudrait que monsieur Sarkozy aille sonner chez son grand ami monsieur Bouygues pour vérifier  qu'il n'y a pas de travail dissimulé dans le milieu de la construction !!
Pourtant c'est bien là qu'il y a des millions qui s'évaporent au profit de gens qui n'en ont pas besoin.
N'oublions surtout pas la restauration où l'on use et abuse du travail dissimulé aussi.
Mais au lieu de ça on a préféré baisser leur taux de TVA de 19.6% à 5.5% qui n'ont pas permis les embauches attendues ni les baisses de tarifs.
Donc un merveilleux et faramineux cadeau de 14.1%  de chiffre d'affaire.
Ho! pardon ça remonte à 7% et donc le cadeau n'est plus que de 12.6%!
Si ici lisent des restaurateurs qui ont joué le jeu de la baisse ou des embauches je leur tire mon chapeau bien bas car ils ne sont pas légions!
D'un autre coté, il y a aussi nos 'assistés' de députés qui viennent tout juste de refuser une baisse de 10% les concernant.
Pratique de s'auto voter le maintien de ses rémunérations!
Surtout que je peux vous assurer que comme en Grèce on finira par nous imposer des baisses à nous et là il ne sera absolument pas question de voter pour ou contre.
Il en sera sûrement de la survie de notre nation... enfin surtout de la survie du fric de nos banquiers.
Je ne vais pas reprendre ici les remarques faites dans mon article du 07/09/2011 concernant monsieur Wauquiez mais il est impossible de passer sous silence quelques une des prouesses de monsieur Sarkozy.
Monsieur la chasse aux gaspi est celui qui a commencé par s'augmenter de 140% à son arrivée, qui a commandé son avion "airsarko1" à plus de 170 millions d'euros, qui ne descend que dans les plus grands palaces du monde, vit à l'Elysée dans un 11179 m2 tout de même, profite de la résidence présidentielle du sud de la France et qui comme monsieur Wauquiez ne paye aucune assurance, essence ou nourriture que ce soit!
Accessoirement il a aussi des jardiniers, chauffeurs, des servantes, des femmes de ménage, des oenologues mais aussi aucun frais de déplacement que ce soit en voiture, en train ou en avion.
Cerise sur le gâteau il est celui qui a le plus creusé la dette en l'explosant de 747 milliards d'euros en quatre petites années.
Ce n'est donc assurément pas avec une taxe sur les sodas et en rabotant encore un peu plus les niches fiscales des classes moyennes restantes qu'il va redresser la situation.
Et puis surtout sans rien sur les très très hauts revenus qui saignent le peuple!
Ceux là, encore une fois, il ne faut pas y toucher car ils financent votre campagne et tiennent les rênes de la finance et des multinationales.
Ceux là sont rassurés car ils continueront donc de payer des sommes dérisoires au regard des montagnes de fric sur lesquels ils sont assis et qui ne servent à personne qu'à eux mêmes!
D'ailleurs ils ne savent même plus qu'en faire et les dépensent dans des conneries incroyablement luxueuses.
On va donc stigmatiser les 2% de fraudeurs sociaux mais jamais les immenses fraudeurs des multinationales du cac 40 bardés de spécialistes à tous les détournements fiscaux possibles et imaginables.
Rien ne va donc changer mais si vous avez eu la très mauvaise idée de travailler pour le smic, d'habiter dans des HLM et d'être obligés de courir après de maigres prestations sociales pour tenter de vivre dignement alors vous allez vous serrer encore un peu plus la ceinture pour que ce système continue de fonctionner de la même manière!

PS: le conseiller municipal de la ville de Puteaux, monsieur Christophe Grebert  a publié sur son blog la liste des élus UMP qui profitent de logements sociaux.
Ils seraient 48% à en bénéficier!
Assistanat... vous avez dit assistanat?!

samedi 12 novembre 2011

Assurance... de chuter!


"L'estimation des dégâts aux inondations vient de tomber:
De 550 à 800 millions d'euros.
Voilà donc combien coûte à peine une semaine d'intempéries sur le seul pourtour méditerranéen.
L'état dit de "catastrophe naturelle" sera donc décrété pour de nombreuses communes.

Bien sur le plus grave est évidemment les victimes de cette vague de pluies.

Cinq personnes sont ainsi mortes et une sixième portée disparue et c'est cela évidemment le plus grave."
Voilà ce que j'écrivais il y a déjà de nombreux mois et que je pourrais ré écrire trop souvent.
Pour le reste énormément de dégâts matériels et les assurances vont engager des remboursements aux sinistrés.
L'état aura aussi sa part avec les destructions de biens publics et de voiries sans compter les interventions et la mobilisation des divers services de l'état.
Tout cela a évidemment un coût qui sera supporté par les collectivités locales et qui devra donc creuser un peu plus les déficits en cours.
Ce sera donc, cette fois, pour la bonne cause!
L'Italie a, elle aussi, payé un lourd tribut en connaissant des victimes et des dégâts considérables.
Vous l'avez bien compris le but de ce billet est d'attirer votre attention sur l'avenir des sociétés d'assurances.
Pour ceux qui me lisent depuis le début j'y ai déjà fait allusion à plusieurs reprises dans des publications plus anciennes comme celle-ci par exemple : http://healeyleblog.blogspot.fr/2011/09/socialistes.html
Je m'y attarde plus précisément cette fois.
Pourquoi? Tout simplement parce que je crois toujours à mon scénario.
Lequel? Celui de la chute financière généralisée.
Je ne reviens pas une énième fois sur la situation dans laquelle nous sommes "grâce" au système néo libéral car je le fais régulièrement.
Concentrons nous donc sur les compagnies d'assurances qui devraient jouer un rôle assez important dans cet effondrement.
Tout dans notre économie mondialisée est maintenant lié et le dernier exemple en date pour nous remémorer que celui des inondations thaïlandaises qui pourraient produire une pénurie de disques durs d'ordinateurs dès le début de l'année 2012.
Mais revenons au coeur du sujet : les assurances.
Elles vont être les plus directement et durablement impactées par les dérèglements climatiques.
Nos états surendettés ne pourront pas se substituer bien longtemps aux assurances si celles-ci venaient à les appeler à la rescousse.
Ces mêmes compagnies d'assurances n'auront donc comme seul moyen de faire face que d'augmenter les cotisations afin de se couvrir des pertes engendrées par une trop forte cadence de remboursements de sinistres.
Mais combien d'entre nous pourraient supporter de nouvelles augmentations?
Inutile d'avoir fait des études poussées en économie pour comprendre la suite des événements!
Ces multinationales, étant quasi toutes cotées en bourse, verront leurs cours de bourse infailliblement baisser et par voie de fait leurs capitaux disponibles avec.
Le mode de fonctionnement des assurances ne manquera pas d'être alors remis en question.
Le système fonctionne sur le pari d'une certaine stabilité mais si celle-ci vient à être chamboulée alors la pérennité de ces compagnies en sera obligatoirement remise en cause.
En découle un effet "boule de neige" qui ne viendra rien arranger à une situation économique déjà bien en berne.
Sans les capitaux boursiers nécessaires,  les compagnies d'assurance seront mises à mal pour rembourser leurs sinistrés et ceux qui auront encore des actions dans ces sociétés ne manqueront pas de se retirer ajoutant ainsi à la chute.
Pour vous donner une idée, je vous fais part de la capitalisation boursière des plus grandes compagnies et de l'impact à venir:

-AXA: 37.9 milliards d'euros.
-ALLIANZ: 35.5 milliards d'euros.

J'en viens immanquablement à vous parler du groupe AIG.
Ce groupe américain a quant à lui réussi la prouesse de couler dès 2008 suite à ses expositions  financières abyssales sur les marchés.
La FED (réserve fédérale américaine) a été contrainte en septembre 2008 d'injecter 85 milliards de dollars pour en éviter la faillite.
Une seconde ligne de crédits dès le mois d'octobre 2008 de 38 milliards de dollars et enfin une dernière de 30 milliards de dollars en mars 2010.
La FED s'était alors dite parfaitement consciente que si elle n'avait pas "sauvé" AIG sa chute aurait entraîné l'ensemble de la finance mondiale dans un trou noir.
Voilà comment la seule compagnie AIG aurait pu avoir raison du système financier mondial et ce sans avoir sombré pour des raisons de remboursements de sinistrés mais uniquement à cause de paris boursiers à la sauce "effet de levier" maximum!
Qu'en sera-t-il lorsque ces sociétés auront à faire aux catastrophes naturelles qui vont se multiplier dans les années à venir?

Pour finir, j'aimerais attirer votre attention sur les résultats d'un autre secteur.
Celui des compagnies aériennes.
En particulier Air France qui va publier ces résultats pour l'exercice en cours de cette année 2011.
Les pertes pourraient aller jusqu'à 100 millions pour les seuls neuf premiers mois de cette année selon certains experts.
Vont en découler des mesures de réductions de coûts... donc probablement des départs en retraites anticipés, des non reconductions de CDD et des intérimaires avec qui sait, peut-être, des licenciements secs un peu plus tard si cela ne suffisait pas.
Pour l'instant ces mesures sont essentiellement liées au fait qu' Air France doit faire face à de trop nombreuses pertes de parts de marchés au profit des low costs mais aussi à la remontée des prix du pétrole.
Ils ne peuvent pas, et le pourront de moins en moins, reporter la totalité du renchérissement des prix du kérosène sur les clients et rognent donc sur leurs marges.
Viendront sans doute après les problèmes des primes d'assurances qui ne manqueront de faire mettre un genou à terre à toutes les compagnies aériennes.
Rien de bien réjouissant je vous le concède mais à jouer les apprentis sorciers avec la nature on finit par en payer les conséquences à un moment ou un autre.

Ajout au 19/06/13 :

Plus d'un an et demi plus tard et le scénario ne fait que tenir de mieux en mieux la route :(
Nos innondations du sud-ouest ne sont pourtant que limitées au regard de celles qui surviennent depuis plusieurs semaines dans l'est de l'Europe et je reste fermement convaincu que le dérèglement climatique va avoir la peau de ce système néolibéral du "tout fric" qui nous a mené là.
Nous allons ré-apprendre à partager et à faire preuve de bon sens!
On aurait preféré que ce fut fait par choix délibéré plutôt que par contrainte mais que voulez-vous il en est ainsi !

jeudi 10 novembre 2011

Occupy Wall Street... oui!

Alors ça y est enfin et même les petits enfants de l'oncle Sam s'y mettent!
Il faut vraiment y voir un signe pour qu'au pays de l'ultra libéralisme des gens campent devant la cathédrale financière qu'est Wall Street.
C'était même pratiquement inconcevable il y a peu et qui aurait pu croire à une chose pareille?
Encore plus incroyable... ils sont soutenus et là on se dit que c'est de l'ordre du miracle!
Le mouvement prend de l'ampleur et se paye même le luxe de s'étendre, c'est incroyable!
On ne doute pas qu'une bonne partie de la population américaine doit encore les considérer comme les pires des "rouges" et qu'ils rêveraient de rouvrir la bonne vieille chasse aux sorcières de l'époque du Macartisme.
Pourtant, les 'indignés' américains sont encore en place et ne semblent pas avoir fait l'objet de mauvais traitements policiers ou de groupes d'individus qui auraient souhaités les déloger par la force.
Au contraire de cela, on apprend qu'ils reçoivent des dons d'un peu partout dans le pays et de plus en plus nombreux.
Au delà même de leurs propres espérances disent-ils.
Pour le coup, on a bien le sentiment qu'est en train de s'opérer un véritable tournant dans ce pays.
Il faut dire que les américains ont déjà enduré pratiquement tout ce que le néo libéralisme est capable de produire.
Des services publics que l'on  tente de réduire toujours plus et qui sont du coup de piètre qualité en passant par des transports publics vieillissants sans parler des prestations sociales anecdotiques avec lesquelles beaucoup tentent de vivre ... ou de survivre.
Après la crise des 'subprimes' de 2008 il y avait un total de 31.6 millions de gens qui recevaient les bons alimentaires soit 10.3% de la population.
Ce chiffre n'a cessé de grandir comme on peut le constater sur ce graphique:


On en est à un peu plus de 44 millions soit 14.3 % de la population.
Le taux de chômage a dépassé les 9% et doit être, je suppose, aussi peu réaliste que le notre.
Le taux de la FED est à zéro depuis un bon petit moment sans avoir réussi à faire se redresser la situation.
Malgré tout cela les USA osent encore nous montrer du doigt, nous, vilains européens avec nos dettes abyssales qui sont pourtant sans commune mesure avec la leur!
ils traînent une dette d'un peu plus de 14580 milliards de dollars!!!
Le lendemain du relèvement du plafond de la dette (le 2 août dernier) la dette avait même augmenté de 238 milliards en une seule et unique journée!
C'est vous dire combien ils étaient aux abois.
Un second relévement doit d'ailleurs être voté avant la fin de cette année.



Ors non seulement les américains ne se sont pas rebellés à tout cela durant des années et des années mais en plus ils avaient le triste privilège de posséder le plus grand nombre de milliardaires répertoriés sur la planète.
Non content de cela on leur a exhibé ces milliardaires à tous bouts de champs en glorifiant leur réussite presque toujours construite sur la misère de leur congénères ainsi que sur le creusement de leur dette.
Ces gens se sont joués des impôts depuis des décennies presque dispensés qu'ils en étaient!
Parce que de plus, il ne faut pas oublier que les USA sont le pays industrialisé qui possède le plus fort pourcentage de gens vivants sous le seuil de pauvreté.
C'est dans ce pays que l'on a poussé le plus au bout les idées néo libérales et où l'on a réussi à faire supporter aux pauvres leur condition de miséreux en leur faisant miroiter qu'à tout moment ils pourraient devenir le fameux 'self made man' plein aux as.
Cette fantastique propagande a non seulement parfaitement fonctionné durant plus de cinquante années mais s'est aussi très bien exportée un peu partout dans le monde.
A grands coups d'overdoses de télévision on a réussi à faire avaler au peuple qu'il fallait bien qu'il y ait une poignée d'hyper riches pour que la société puisse fonctionner et que sans cela il n'y avait point de salut.
On a tenté d'y anéantir toute velléité de réflexions critiques sur le sujet en abêtissant les masses à grands renforts d'émissions débiles et avilissantes!
Tout à plutôt bien fonctionné si on excepte les artistes 'rebels' qui y résistent et qui trouvent tout de même quelques oreilles attentives pour les écouter s'offusquer de cette situation.
Et puis voilà que depuis quelques semaines se fait donc entendre cette contestation à ce système injuste et profondément inégalitaire.
Bien difficile de dire sur quoi ce mouvement va déboucher ni même combien de temps il tiendra encore mais surtout sur quoi il va aboutir au final?
Ce mouvement prendra-t-il suffisamment d'ampleur pour pouvoir faire réellement pression sur les grands requins de la finance de Wall Street?
Pour l'instant, ces derniers doivent surtout regarder cela avec une bonne dose de dédain et d'ironie.
Mais pour autant que je sache les grands fleuves naissent de petits ruisseaux et ils feraient peut-être bien de commencer à s'interroger sur l'engouement et le soutien que ce mouvement suscite chez une part croissante d'américains.
Il semblerait que cette génération naissante comprenne bien qu'elle ne fait pas trop partie du plan de carrière de ces grands financiers et que leur avenir se dessine donc dans les cendres d'une doctrine sans autres issues possibles que celle de la faillite généralisée.
Souhaitons de tout coeur qu'ils arrivent à faire vaciller cette petite mais ultra puissante oligarchie financière.
Reprenons de bon coeur leur slogan:

" Ce que nous avons tous en commun, c'est que nous sommes les 99 % qui ne tolèrent plus l'avidité et la corruption des 1 % restant."

lundi 7 novembre 2011

Combien de vies?

J'entends mon temps qui au loin sonne dans les vents tous furieux de me sentir partir vers une rive nouvelle qui de mes voeux appelle une myriade de pluies étoilées de bontés.
Très passé que cette incarnation de haines à dépasser et dont l'instant pourrait, toutes, d'un trait passer.
Sur cette baie des trépassés déjà bien trop de temps fané à laisser s'y naufrager de sombres pensées.
D'un revers de main tout annihiler à seule fin de vivre vrai ... enfin.
Au delà, au delà de toutes idées inter-minablement déjà foulées de gras souliers, aller s'évaporer.
Tout libérer jusqu'à l'esprit éveillé à la plus pure des simplicités.
Et ainsi, un 'SI', de sa belle acceptation transcenderait l'entier fardeau d'un karma en une céleste armada.
Gautama, Gautama, dis le moi : "Combien de vies encore pour cela?".

Diffusons, diffusons pour que se dissipent nos funestes pollutions.

vendredi 4 novembre 2011

No ADN for Hank?


Justice pour tous... ou presque!
Une fois de plus il semblerait que la perfection de la justice américaine soit telle que rien ne puisse la faire revenir sur une condamnation.
Pas même l'ultime risque d'assassiner un innocent ne semble suffisant!
Qu'en coûte-t-il à cette institution de pouvoir épargner un potentiel innocent?
Cet homme ne demande qu'un malheureux test ADN, lui qui risque dans quelques jours de mourir attaché et sanglé sur une table tel un animal sacrificiel!
Mais quels types d'hommes peuvent bien rester aussi sourds qu'aveugles à la possibilité d'innocenter cet homme?
Quel droit peut bien empêcher ce détenu d'éventuellement prouver de façon quasi certaine son innocence?
Le test ADN ne servirait-il ici qu'à confondre les coupables sans pouvoir disculper les innocents?
Quelle est cette justice inhumaine?
Alors, ils n'hésiteront pas à t'injecter le poison mortel dans tes potentielles veines innocentes.
Toi, être de chair et de sang on s'apprête à te faire passer de vie à trépas alors que tu es peut-être libre de toute faute.
En pleine conscience et de sang froid vous irez le chercher, cet homme, au fond de sa cage déshumanisée et comme arrachée au reste du monde.
C'est là, projeté dans ce trou que se tapit la bête immonde à laquelle on refuse même le droit le plus élémentaire de tenter de prouver irrémédiablement sa possible innocence.
Te dessécher, te vider de toute ton humanité ils ont essayé.
Ils t'ont jugé et tout le reste de ta vie durant tu as payé.
Innocent? peut-être mais ils ont décidé de compter ton temps, de seulement laisser trotter l'aiguille de ton horloge mortuaire jusqu'à la jouissance ultime de t'admirer crever.
La dernière aiguille on te l'enfoncera pour faire s'arrêter de trotter ton sang.
En haute sécurité, derrière une vitre, ils viendront te mirer agoniser après t'avoir conduit pieds et poings liés jusqu'à la salle léthale.
C'est là, Hank Skinner, qu'en ton âme et conscience se perdra le secret de ta possible innocence mais surtout aussi que s'évaporera de ton regard ésseulé ton dernier souffle d'humanité.
Quelle abjecte situation!
Le 08/11/11: Une lueur d'espoir?
Le 23.10.12: Pour coller à l'actualité la femme d'Hank Skinner publie un livre sur la peine de mort.
Son mari attend encore et toujours de pouvoir être innocenté par un simple test ADN!
On maintient donc dans le couloir de la mort une personne potentiellement innocente alors que le disculper pourrait ne prendre que 48 H...... quelle folie que celle là!

jeudi 3 novembre 2011

Une vilaine métastase.

Dès l'ouverture de mon blog et comme premier article je m'étais interrogé sur la crise Grecque telle qu'on nous la présentait et surtout nous la vendait.
Non seulement je n'ai pas changé d'avis mais ai même le sentiment que ce que je décrivais il y a presque trois mois ne fait que se matérialiser jour après jour.
Je persiste et je signe à dire que ce n'est pas la Grèce qui contamine le reste de la zone euro mais toute la zone qui est malade depuis plus de trente années.
Les métastases grecques ne sont qu'un des symptômes du cancer généralisé de type néo-libéral dans son ensemble.
La stigmatisation de la Grèce n'a toujours eu pour seul but que de dissimuler le cancer dont souffre tout ce système.
En faisant croire que le mal n'était  localisé qu'en un seul point on a tenté de rassurer les peuples de tous les autres états afin de leur cacher la vérité.
Bien trop cruelle vérité que celle qui dit que c'est le modèle capitalo-libéral tout entier qui est en train de s'effondrer comme un château de cartes.
Des gens comme monsieur Minc (que l'on continue d'inviter sur tous les plateaux de tv alors qu'il ne fait que se tromper) nous assurent très régulièrement que ce système est le seul viable et le meilleur.
Selon lui, il faut juste que les banquiers et les acteurs de la finance reprennent raison!
Mais, mon bon monsieur, le système que vous défendez à cors et à cris depuis des années est tout justement construit sur la déraison de la finance dématérialisée!
En conséquence, pour que vous ayez raison, il faudrait ni plus moins que le modèle que vous chérissez tant disparaisse.
Les marchés financiers ont inventé tout un tas d'outils pour pouvoir spéculer toujours plus y compris sur des sommes qu'ils ne possèdent pas en fonds propres.
Les effets de leviers qui multiplient les bénéfices peuvent aussi s'avérer être une source de pertes abyssales comme déjà vu en 2008.
Rien ne semble pouvoir pourtant les faire renoncer à en abuser encore et encore.
Mais comme le disait Marx "les capitalistes vous vendront la corde pour les pendre" car ils sont prêts à tout pour pousser leur logique jusqu'au bout et jusqu'à sa propre mort.
C'est ainsi qu'une banque américaine et un cabinet de conseil américain ont fait entrer la Grèce en Europe.
Ils ont falsifié les comptes afin de les rendre présentables et compatibles avec les critères européens sans se soucier nullement des conséquences que cela pourraient produire.
Il y avait de l'argent à se faire et personne n'y voyait à redire.
Ce qui est fou, c'est que l'ancien vice président de cette banque américaine vient de devenir le président de la BCE!!
Ça en dit long sur ce qui nous attend!
Ironie du sort, on dirait qu'ils se sont chargés de transformer la Grèce en cheval de Troie!
Quoiqu'il en soit, si la Grèce était bien malade de tous ces fraudeurs au fisc et autres charges cela profitait essentiellement aux plus riches!
La Grèce  a fait peut être avancer un processus qui de toute façon était inéluctable mais même sans cela les problèmes de surendettement n'auraient pas manqué de surgir.
L'Irlande en paradis sans impôts, l'Espagne et sa bulle immobilière, l'Italie, le Portugal, la France et leurs dettes abyssales.
Et puis l'Allemagne que tous prennent en exemple mais qui a aussi de la dette et qui a comprimé les salaires au maximum pour rester compétitive ... est-elle si exemplaire que cela?
Nous n'avons fonctionné depuis des années que sur deux piliers:
1.l'endettement grandissant année après année.
2.le maintient de la pauvreté ailleurs dans le monde.
Ces façons de faire trouvent aujourd'hui leurs limites et l'heure des comptes sonne à nos portes.
Il ne faudra plus attendre bien longtemps avant que la dure réalité ne nous rattrape tous sans exceptions.
Les USA, l'Angleterre, l'Allemagne ou même la France ne manqueront pas d'accuser les petits pays du sud d'être tombés malades des virus que nous aurons crées.
Tout s'accélère depuis quelques jours où l'on a le sentiment que nos dirigeants ne savent plus eux mêmes quoi dire et quoi faire pour contenter leurs amis de la finance qui les tiennent par le bout du portefeuille corrompu!
Monsieur Papandréou dit tout et son contraire sous les diverses pressions intérieures et extérieures à son propre pays laissant tout le mode dans l'expectative.
Qu'est ce que les grecques doivent penser de tout cela en étant baladés comme des pions sur un échiquier?
Il est sans doute bon de prendre un peu de recul car la folie actuelle s'emballe et rend tout, et surtout n'importe quoi, possible.
"Gouverner c'est prévoir" mais en ce moment pas plus loin que 24 à 48 heures apparemment!
Wait and see!

mardi 1 novembre 2011

Petits champignons à la Grecque.

Ça alors, monsieur Sarkozy est consterné par la possibilité d'un referundum grec sur le plan de 'sauvetage' européen!
En fait, rien d'étonnant à cela, lui qui n'a pas pris la peine de nous consulter lors de la modification du traité de Lisbonne en 2007.
C'est vrai que la fois précédente il avait déjà fallu qu'il aille à l'encontre du choix des français.
Non, les referundums ça le fait chi..
Être obligé en démocratie de demander son avis à la population sur les questions essentielles à son avenir, c'est pas dans son style.
Peut-être qu'il n'a pas été élu pour faire vivre la démocratie?
Sans doute savourait-il déjà sa victoire à la Pyrrhus dans son 11179 m2 et 365 pièces Élyséen lorsque l'on a dû lui annoncer que les grecques allaient pouvoir décider de leur propre sort.
Pas sympa ça!
Son caviar et son homard n'ont pas dû bien passer que sitôt on lui a servi des petits champignons -vénéneux- à la Grecque.
Après tout pourquoi n'auraient-ils pas le droit de décider à quelle sauce ils vont être mangés, n'est ce pas la moindre des choses?
Quand on voit la réaction de certains de nos politiques qui crient à l'irresponsabilité on comprend sans aucune erreur possible que ces gens ne veulent pas d'une démocratie véritable mais seulement d'une élection présidentielle manipulée à  grands coups de billets (peut-être un grand merci à madame Bettencourt ou encore aux sous marins vendus au Pakistan?) et de médias aux ordres!
Après, il se sentent les mains libres pour faire tout et n'importe quoi en reniant promesses et engagements de campagne!
Je soupçonne aussi monsieur Papandréou de commencer à comprendre que son pays est tout prêt d'une guerre civile dont il ne maîtriserait plus rien si elle venait à éclater.
Alors, peut-être pense-t-il pouvoir éviter cela en organisant un referundum?
De toute façon, ce énième sommet (d'incompétence)  européen venait encore d'accoucher des mêmes solutions qui n'ont fait que plonger les grecques et la cohorte des nations qui lui ont emboîté le pas dans un abîme de misère.
Prêter toujours plus d'argent en échange de mesures d'austérité qui semblent vouloir les faire retourner vers le moyen-âge n'a pas fonctionné et pour cause!
Comment peut-on relancer la consommation en baissant les salaires?
Encore des milliards supplémentaires jetés dans le déversoir boueux estampillé "dettes souveraines".
S'ils votent contre, alors ils feront 'défaut' plus vite et signeront leur sortie de la zone euro, chose qui arrivera plus tard et dans des souffrances d'autant plus lentes que l'on fera traîner leur agonie.
De plus en plus de spécialistes le disent: les trop fortes disparités des membres de la communauté nous mènent tout droit vers la faillite générale.
A la vue de cela on comprend bien maintenant que nos hautes instances savent parfaitement comment cela va se terminer mais de toute évidence leur incapacité à reconnaître leurs erreurs  n'a d'égal que leur indécrottable vanité.
Se sont, une fois de plus, les peuples qui vont essuyer les plâtres.