samedi 19 novembre 2011

"Je suis quelqu'un de droit et de profond" Copé.

Comme on ne peut pas se permettre de critiquer sans connaître alors je me suis "coltiné" Jean-François Copé sur France2 ce jeudi 17 novembre 2011.
Je passe direct sur les inepties, mensonges, contre-vérités et autres autos suffisances dont est capable le personnage.
Je passe tout aussi directement sur l'inefficacité limite complaisante de ceux dont le rôle est relégué à celui de présentateurs et qui se pensent encore journalistes!
Venons-en donc à cette phrase de monsieur Copé lorsque l'on a gentiment osé lui présenter sa photo aux cotés de monsieur Takieddine.
"Je suis quelqu'un de droit et de profond." a-t-il déclaré concernant son amitié avec ce trafiquant d'armes.
Désolé mais je n'arrive pas à me résoudre à utiliser le nom de "marchand" en ce qui concerne des gens qui vendent des instruments de morts.
On ne parle pourtant pas de marchands de drogues alors pourquoi d'armes?
Les deux vendent de la mort point à la ligne!
Nous passerons (en fait non vraiment pas) donc sur le fait que ce monsieur apparaît dans l'affaire Karachi qui semble être une grosse machine de blanchiment d'argent, sur le fait aussi qu'il ne connaisse pas trop l'adresse du trésor public le plus proche de chez lui.
Mais que monsieur Copé se sente "droit et profond" en parlant de son amitié avec ce monsieur, là c'est énorme!
Rappelons tout de même qu'il est le secrétaire général de l'UMP et qu'il fût ministre de la République.
Malgré cela il trouve normal d'aller passer ses vacances chez ce monsieur Takieddine qui refourgue des armes fauchant des vies tous les jours.
La notion de morale serait donc résolument devenu un concept parfaitement obsolète?
Son ami est un homme qui met en relation des sociétés d'armement françaises avec des états qui les utilisent à seules fins d'anéantir des vies.
On m'objectera qu'il faut avoir des armes pour se défendre?
Peut-être que oui?!
Néanmoins, quand on est "quelqu'un de droit et de profond", chez moi, on évite de se faire inviter chez ce genre de gens et d'y passer des vacances au bord de sa piscine ou sur son yacht, non?


Mais peut-être que monsieur Copé le côtoie dans le seul but de remettre son ami dans le droit chemin? (sic)
En attendant,  le journal Mediapart (qui à ma connaissance n'a pas eu à souffrir de plaintes suite à ses révélations) met en lumière le fait que ce monsieur Takieddine n'a donc payé aucun euro au fisc français alors qu'étonnement monsieur Copé était ministre du budget de novembre 2004 à mai 2007.
Le journal publiait même dans son article les photocopies des déclarations d'impôts des années correspondantes.
Peut-être a-t-on déjà supprimé trop de "vilains et trop coûteux fonctionnaires" pour réussir à se rendre compte qu'un multimillionnaire ne payait aucun impôt?
Pour le coup j'ai un peu de mal à voir où se trouve sa droiture dans cette affaire?
Peut-être que les "journalistes" auraient pu le questionner avec un peu plus d'insistance à ce sujet?