lundi 30 janvier 2012

Sion: appel à la réconciliation.



Qu'es-tu devenu peuple élu?
L'élection n'appelle-t-elle pas nécessairement à tendre vers la perfection?
Le poids des lois ne doit-il pas intrinsèquement ouvrir les voies à la félicité du choix?
L'élection en commandement infini à l'éviction de toutes les afflictions!
Passé chargé de sang, de guerres, d'horreurs et de peurs alors que pourrait-on souhaiter d'autre que de voir tout cela s'envoler vers l'anéantissement?
En lieu et place de la belle construction du coeur s'étale tout autant que s'étire celle d'un mur d'enceinte qui n'accouchera que de toujours plus de haines.
Ne chérissez-vous donc pas ce même Jéhovah, Celui que si intelligemment au début des temps on ne nommait pas?
Vos guides ne sont-ils pas les mêmes Jacob, Moïse ou Abraham comme autant de pères fondateurs en recherche d'une commune sagesse?
Issa/Yechoua/Jesus ne nous a-t-il pas à nous tous enjoints de nous aimer les uns les autres... d'aimer notre prochain comme nous-même?
Tout cela ne serait-il donc que verbiages et paroles perdues aux vents?
Peuple élu, ne sais-tu pas qu'à ne plus faire que te protéger des haines et des violences tu dois tout autant te livrer à l'amour de tous les autres chéris aussi par le Créateur?
Nos séculaires sagesses ne nous demandent-elles pas de briser les tangentes au profit des si merveilleuses parallèles?
Israël, ton renfermement et ta réclusion volontaire font même monter tes plus radicaux contre tes propres femmes, soeurs et enfants!
Nous aurions tellement préféré que les voix de ceux qui aiment le partage et l'amour l'emportent sur l'exclusion et l'égoïsme.
De tous camps en sont qui prient aussi silencieusement que religieusement dans le vacarme de vos armes.
Elles se crachent d'aplomb aux visages pour perpé-tuer et transmettre les pires instincts aux seuls résultats de s'enfoncer toujours plus dans le rien.
La tache est certes très ardue que d'enrayer ces processus ancestraux de vendettas mais quel autre choix?
Dans quels pas, messieurs les radicaux, voulez-vous donc faire marcher vos petits enfants?

Ne souhaitez-vous donc pas qu'un jour vos générations puissent dire autre chose que:
"et c'est ainsi qu'on perdit Sion!"

Resister par la non-violence.

jeudi 26 janvier 2012

Sarkozy... ce comédien!




La cérémonie des oscars approche et pour la première fois un français va peut être recevoir la consécration suprême pour un acteur.
En attendant pour notre part nous possédons aussi un grand comédien: Nicolas Sarkozy.
Avocat de formation il a eu le temps de roder son numéro d'acteur depuis des années.
Les ficelles du métier il les connaît par coeur.
Les meilleurs comédiens sont capables de vous jouer sur commande la haine, la gentillesse, la tristesse ou n'importe quoi d'autres et ce pour notre plus grand plaisir.
En toute logique notre président peut donc aisément aussi tenter de nous amadouer avec ses talents d'acteur et cela lui a très bien réussi jusqu'à son élection de 2007.
Il aurait fallu être bien plus attentif à ses gestes, ses rictus, à sa feinte indignation ou compassion, aux silences volontairement laissés entre certaines de ses phrases ou à l'ensemble de son grand jeu de comédien.
Cinq longues années qu'il se perfectionne encore, s'entraîne, et se retient de ne plus nous monter sa véritable personnalité.
Vous vous souvenez tous de celle qu'il laissa éclater au grand jour dès sa victoire entérinée!
Faut bien dire qu'il avait dû rudement se retenir durant toute sa campagne et apparemment il lui était quasi impossible de ne pas nous éclabousser de toute sa suffisance.

Le Fouquet's, le yacht, Carla et Nicolas à Pétra...
Tout ça nous a bien pété à la gueule et il nous a ainsi fait copieusement honte à l'internationale.
Il est allé tellement loin et tellement vite que sa popularité avait fondu comme neige au soleil.
Il fallait donc immédiatement camoufler son égocentrisme profond et viscéral mais comme ils doivent avoir du boulot ses conseillers en communication, en sophisme, en gestuel et en diction afin qu'il ne laisse plus s'échapper son moi profond.

C'est celui d'un revanchard qui semble en vouloir à la terre entière, appelant en permanence sur lui toute la reconnaissance.
Il faut qu'on l'aime, qu'on l'admire voir même qu'on l'idolâtre.
Seulement, nous, on a pas la mémoire trop courte et on se souvient que trop bien de qui vous êtes vraiment monsieur Sarkozy!
Comment oublier votre colère ordinaire et néfaste avec ce tristement célèbre "Alors casse toi pov' con", votre impérissable "Hey! Barack" au président des usa comme s'il était votre pote d'enfance mais aussi vos familiarités aussi avec la chancelière allemande qui ne s'y est pas trompée et qu'on dit vous détester.
À tout cela il faut ajouter vos manières de parvenu venant de gagner le gros lot du loto.
Enfin que dire qui n'a pas déjà été dit sur votre amour démesuré du "bling-bling" avec le pléthore d'objets ostentatoires dont vous êtes possesseur?
Toutes ces vilaines façons étaient éléctoralement suicidaires vous martelaient vos conseillers et comme la seule chose qui compte semble être de conserver le pouvoir coûte que coûte alors...

Et pourtant c'est bien tout cela que le VRAI Nicolas Sarkozy, celui qui ne joue pas la comédie, veut à tout prix conserver.
À partir de là il faut tout faire pour ne pas être éliminé du "château" dans trois mois.
Il faut conserver le salaire, garder les limousines avec chauffeur, les avions privés, les gardes du corps, les cuisiniers, les jardiniers, les femmes de ménage ou autres valets... enfin tout quoi!
En perdition totale après ses multiples erreurs le voilà qui nous la joue martyre.
Il nous brandit la possibilité de se retirer à jamais de la politique en cas de défaite et ce comme une menace!
Il ne manque vraiment pas d'aplomb car ce serait surtout un immense soulagement de ne plus avoir à le supporter!
Emmenez donc votre garde rapprochée avec vous!
Oui, en dehors de votre petit fan-club d'indécrottables ultra-libéraux, qui va bien pouvoir gober cette pitoyable ruse du grand prédateur blessé et repentant?
La lucidité nous conduit plutôt à y voir l'ultime jeu d'un acteur à la dérive ayant peur de finir dans des "nanars" sortants directement en dvd sans jamais briller sous les feux du grand écran.
J'imagine combien cela doit vous manquer monsieur Sarkozy de ne plus pouvoir vous autoriser vos sorties verbales, de ne plus pouvoir nous jeter au visage l'ensemble de vos signes extérieurs de richesses... 
De ne plus pouvoir non plus nous en mettre plein la vue à nous autres pauvres cons de prolos qui faisons nos courses au supermarché quand vous vous pavanez avec vos amis au Fouquet's.
Heureusement qu'il vous reste "votre" Nadine Morano qui parait pouvoir assouvir vos fantasmes de vulgarités par procuration.

Vivement, très, vivement que tout cela cesse!

lundi 23 janvier 2012

Sur l'aile du vide.

Sur l'aile du vide...

"Au bord de ce gracieux précipice te voilà belle chute...
Elle, adossée au silence du vide, transperce jusqu'au courant portant d'un "chut !" dont le flottement s'éteint sur l'infini.
Là, sans temps - s'écoute - la musicalité d'un parfum du néant.
Laisse s'enfoncer ce sang foncé aux bleus teintés d'une royale bonté.
Cette bleutée assombrit des toiles d'étoiles... les célestes s'étiolent en d'interminables éclaboussées ...
Aux mille feux de ces altitudes, un éclat caresse de son aile des feuilles de toits... oui : de toi....
L' instant dune -fragrance- se cristallise aux jamais du vivre ici en éternuité.
Sorti des âges, suspendu au dépouillement de l'éternel Amour, scintille, chatoie -tout- se dilatant pour toujours.
Ainsi accompli, l'esprit supplie à toutes les paix."
YS.






Sans commune mesure plus importante que l'ensemble des articles critiques est la fantasmagorie des rêves.
Ils comptent plus que tout!
Rêvez et rêvez encore mes amis, ne laissez jamais la guillotine pragmatique du matérialisme briser la pureté abyssale de votre esprit.
Sortez, écoutez, regardez et respirez comme la vie est un étrange ailleurs demandant encore et encore de l'Amour.
A ceux qui veulent prolonger le petit voyage: retrouvez mes autres petits poèmes!

http://healeyleblog.blogspot.com/2011/12/nirvana-me-revoila.html
http://healeyleblog.blogspot.com/2011/11/combien-de-vies.html
http://healeyleblog.blogspot.com/2011/10/un-jour-viendra.html
http://healeyleblog.blogspot.com/2011/12/sans-frontieres.html
http://healeyleblog.blogspot.com/2011/12/laissez-nous-respirer.html

mercredi 18 janvier 2012

Gueant au FN camp?

Madame Lepen offrant sa carte de membre du fn à mr Gueant!
On souhaitait sincèrement avoir entendu et vu le pire avec Brice Hortefeux mais non!
Ce gouverne-ment peut faire non seulement plus nocif mais surtout de façon encore plus insidieuse.
Finies les sorties verbales bien grasses et lourdes de monsieur Hortefeux pour la froideur cynique de Claude Guéant.
Bien sûr c'est encore plus efficace puisque ce monsieur parait plus respectable, plus professionnel et donc plus crédible.
Pourtant il déblatère les mêmes insanités stupides et profondément dangereuses.
Avec lui on a le sentiment que l'horrible système des castes s'est télé porté jusque sous nos latitudes.
Chez monsieur Guéant les "intouchables" ce sont les roumains, ces gens qu'il semble croire sans dignité et que l'on peut stigmatiser et dénigrer à souhait.
Et voilà ... les cambriolages c'est une affaire entendue!
La faute sur les roumains et puis c'est tout!
Dans cette terrible logique on suppose aussi que pour ce gouverne-ment les fraudes aux prestations sociales et l'explosion du chômage sont le seul fait des africains et des maghrébins?
Le modèle que nous propose ces gens est cruellement simple: c'est celui d'une société qui fractionne, qui exacerbe les peurs, les rejets, les différences et surtout la haine de l'Autre.
La haine, voilà un sentiment éminemment plus facile à susciter et à faire grandir dans les coeurs que celui de l'apprentissage et l'amour de l'Autre.
La haine ne réclame aucun effort particulier (contrairement à l'amour!) et il suffit de se laisser aller à dénigrer, détester jusqu'à en venir à la violence.
Alors demandons donc en coeur à monsieur Guéant à quel point il ne veut pas entendre parler des roumains et surtout de ceux qui fabriquent les Dacia pour de tout petits salaires avec un droit du travail si éloigné du notre?
Là, je suppose que le citoyen Roumain redevient bien plus intéressant puisque permettant de faire dégager à Renault des énormes marges bénéficiaires et sans commune mesure avec celles de leurs usines franco-françaises!
Encore une fois on voit bien ici la géométrie variable de la haine et du rejet de l'autre.
Quand ces autres acceptent -enfin subissent- de contribuer à notre richesse tout en restant dans leur pauvreté alors là bien évidemment l'Autre redevient  un type formidable!
Il peut être roumain pour fabriquer de la Dacia mais peut tout aussi bien être nigérian pour extraire de l'uranium pour une bouchée de pain.
Il peut aussi être tunisien ou marocain pour faire de la "hotline" pas chère, il peut être thaïlandais pour faire des fringues ou des disques durs d'ordinateurs.
Vous l'aurez bien compris le roumain ou tout autre personnage peut être un gentil garçon s'il consent à être la petite main "esclave" qui construit nos produits mais surtout pas plus que cela.
Tous ces gens ont le droit d'admirer notre société et nos richesses mais pas d'y toucher!
Cher monsieur Guéant quand vous aurez la joie et le plaisir (un jour peut-être?) de mettre votre intelligence au service de TOUS vous arrêterez alors de faire des catégories avec de l'humain, de les classifier, de les compter et d'en faire des quotas!
Tout bien pensé, monsieur, nous sommes absolument tous nés ici sur cette merveilleuse planète d'un père et d'une mère qui nous a accouché.
Un bébé ne naît pas roumain, italien, russe, japonais, sénégalais ou je ne sais quoi d'autre mais le devient sous les regards étriqués de gens tels que vous!
Alors, ces cambrioleurs que vous avez pointés du doigt comme étant des Roumains sont surtout et seulement des gens qui ont enfreint une loi et tombent juste sous le coup de la justice comme n'importe quelle autre personne vivant en France!
Pourquoi ajouter à cela la haine de l'Autre si ce n'est par méchanceté?

Le 07/01/2012: Compte tenu des derniers événements il semblerait que le point d'interrogation du titre soit vraiment devenu de trop!
Maintenant on voit bien vers où se dirige la campagne à venir.
Le repli sur soi, l'intolérance et la haine... mais pourquoi l'homme est-il si incapable de vivre en paix?

mardi 17 janvier 2012

De nos héros fondateurs.

N'avez vous jamais fait bien attention à ce que furent les héros fondateurs de nos sociétés et combien cela devient troublant lorsque l'on y regarde de plus près?
Commençons par celui qui a eu le plus d'influence sur notre civilisation: Jésus.
On ne lui connaît officiellement aucune femme, encore moins d'enfants et pas plus de demeure fixe que de travail mais seulement une vie d'itinérances dans le dénuement qui plus est!
Et de l'étonnant n'y en a-t-il pas encore plus ici?
"Comme il parlait encore aux foules, voici que sa mère et ses frères se tenaient dehors, cherchant à lui parler.
A celui qui l'en informait Jésus répondit: "Qui est ma mère et qui sont mes frères?"
Et tendant sa main vers ses disciples, il dit:
"Voici ma mère et mes frères. Car quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m'est un frère et une sœur et une mère."
(Matthieu 12, 46-49)
Cet homme, pilier fondateur de la morale de notre société, ne se connaît plus ni mère, ni frères et soeurs en leur préférant ceux qui le suivent dans son existence d'ermite et qui accomplissent les paroles de son Père.
N'est-on pas très très loin des standards de notre code familial ou moral?
Que dire de cet autre pilier de notre philosophie à l'occidentale qui bien qu'étant marié et ayant deux fils passait le plus clair de ses journées dans les rues et sur l'agora d'Athènes à y enseigner les foules?
Ce Socrate qui lui aussi sembla vivre des plus chichement et sans même avoir chaussures aux pieds!
Quelle étrange vie de famille que celle-là, non?
Il y eut aussi Siddharta, ce prince indien, qui abandonna royaume, femme et enfant pour finalement devenir le Bouddha.
Encore un ermite itinérant de plus et de surcroît adepte du jeûne tout autant que de la vie la plus contemplative que possible!
Et ce sont ces héros abandonnant tout qui nous servent de guides!
L'un ne veut plus connaître ses liens sanguins et s'interroge sur la reconnaissance de sa propre mère, l'autre délaisse sa femme et ses enfants afin de philosopher gratuitement dans sa cité quant au dernier il disparaît dans les campagnes indiennes en renonçant purement et simplement à sa femme, son enfant et ses richesses!
Comme il est singulier de voir tout cela!
Ces grands hommes et ses saints sont à mille lieues de toutes les normes et les lois de nos sociétés qu'ils ont pourtant tant et tant influencées.
Que diriez-vous donc d'un homme qui se comporterait ainsi dans votre propre entourage aujourd'hui?
Ne le jugeriez-vous pas au mieux comme un fou irresponsable et inconscient?
Pourtant, au lieu de cela ils sont admirés et peuvent même faire l'objet de culte!
Étrange tout de même!
Comment expliquer qu'ils puissent être nos plus belles références morales?
Je crois qu'ils le sont parce qu'ils ont aiguisé la morale jusqu'à la rendre tranchante comme la lame d'un rasoir.
La funembulité de leurs comportements cisèle et coupe net dans la commune morale qui est la nôtre.
C'est donc assez logiquement que de leur "folle" éthique a tenté de découler notre propre morale.
Critiqués, raillés, moqués et jusqu'à assassinés (sauf pour Bouddha) ils ont fini par devenir -mais une fois bien morts- des saints!
C'est en transcendant nos normes, nos codes et nos lois qu'ils ont construit leur éthique.
Bien au-delà de nos concepts de parentés ils ne reconnaissent même plus père, mère, femme et enfants tout consacrés qu'ils étaient à l'Humain dans son ensemble, sa plénitude et surtout sans aucune distinction.
Pas plus de riches que de pauvres...
Plus de puissants, plus de faibles...
Plus de blancs, plus de noirs...
Mais encore et toujours plus d'Humain au-delà de tout.
Il nous faudra donc apprendre à re-lire les récits faits sur eux avec un éclairage d'esprit différent et sous un
angle de lumière nouveau afin d'y découvrir de plus fortes révélations!


 





Aucun des trois n'a jamais rien écrit!! 



vendredi 13 janvier 2012

Peak oil.


Oyé! Oyé! avis à la population: c'est la crise!
On vous le dit, vous le rabâche à vous en filer des otites... y a plus d'argent et tout le monde rogne sur ces marges.
À ce rythme les grandes multinationales vont finir par nous faire verser une larme sur leur terrible sort.
Qu'à cela ne tienne et je vous livre ce très instructif tableau concernant les plus grandes compagnies pétrolières à travers le monde.
(c'est bien en milliards d'euros... oui oui)

Classement des Compagnies Pétrolières 2011 par Chiffre d’affaires

Source Compagnies et Bourses au 07/06/11– www.fb-bourse.com
RangCompagniePaysCA 2010 en milliards €
1Royal Dutch ShellPays-Bas278.01
2Exxon MobilUSA258.01
3BPRoyaume-Uni224.42
4China PetroleumChine209.44
5PetrochinaChine163.54
6ChevronUSA143.22
7TotalFrance140.48
8ConocoPhillipsUSA132.75
9ENIItalie98.52
10Petrobras – PetroleoBrésil90.72
11Gazprom Russie 89.62
12JX HoldingsJapon85.25
13StatoilNorvège65.80
14Valero EnergyUSA62.11
15RepsolEspagne53.66
16Marathon OilUSA50.69
17Rosneft Oil CompanyRussie47.62
18Indian Oil CorporationInde47.16
19PTT PclThaïlande45.32
20Reliance IndustriesInde44.16
21SK InnovationCorée du Sud35.06
22Idemitsu KosanJapon32.38
23TNK-BPRussie31.05
24SunocoUSA26.37
25HESSUSA25.58
26Bharat PetroleumInde25.53
27Suncor EnergyCanada24.91
28Gazprom NeftRussie24.75
29OMVAutriche23.32
30Polski Koncern NaftowyPologne20.93


Ça donne, en effet, envie de pleurer mais alors vraiment pas sur leur sort!
Faut-il rappeler une fois de plus que l'or noir se trouve soit dans des pays de misère noire et totale comme le Nigeria par exemple.
S'y trouvent d'énormes complexes pétroliers coûtants des dizaines de milliards de dollars le tout bien au milieu de populations mourant de faim et vivant dans des conditions d'hygiène inqualifiables.
Autrement vous avez LA vitrine du pays producteur par excellence :
l'Arabie Saoudite.
Pays qui est régi par la charia où la peine de mort peut être appliquée par décapitation au sabre, pays où les droits de la femme sont copieusement bafoués.
Pays tenu par une famille princière dont la fortune ne fait qu'une avec la nation.
Ils sont la nation! (ça doit en faire rêver par chez nous!)
Merveilleuse Arabie Saoudite qui abrite de non moins splendides bases militaires américaines.
Même nation qui aida le prince du Bahrain à mater la trop belle envie de démocratie de son peuple.
Hé bien! il faudrait quatre pays comme celui-là pour extraire le pétrole nécessaire à notre consommation actuelle.
A lire ici: http://petrole.blog.lemonde.fr/2011/09/29/4-arabies-saoudites-grand-concours-de-calcul-de-coin-de-table/#more-2476

Maintenant que vous avez lu l'article alors je ne m'étends pas sur le coeur du sujet "peak oil" puisque tout, où presque, y est dit.
Par contre il faut s'attarder sur ces pays producteurs et les relations que nous entretenons avec eux.
Toutes ces républiques bananières où, comble des combles, on y trouve des politiciens encore plus corrompus que les nôtres.
Je sais cela paraît difficilement imaginable et pourtant!
On y fait la pluie et le beau temps en décidant de l'avenir de ces "despotes" qui leur servent de présidents.
Dans la misère ces peuples sont et  resteront encore et encore sans jamais avoir rien vu des montagnes de richesses générées par leurs sous-sols regorgeant de tout ce dont nous nous bafferons si copieusement encore et encore.
Il y aussi l'Afrique du sud et cette ignoble saloperie que fut l'apartheid en tête de liste.
L'apartheid a disparu mais surtout pas les bidonvilles où se meurent des gens qui n'avaient pas eu la bonne idée d'exploiter les mines de pierres précieuses se trouvant sous leurs pieds.
Il n'y a vraiment mais alors vraiment pas de quoi s'extasier non plus sur ces pays du Golfe multimilliardaires où presque tout est fait par des esclaves venant de pays pauvres à qui souvent on confisque les passeports afin d'être certain qu'ils ne puissent pas s'en aller.
Dubaï ou encore notre nouvel ami le Qatar comme symbole d'une réussite fantastique comme adulée par nos gouverne-ments.
La réalité est tout autre car si symbole ils sont c'est bien celui de la démeusurante connerie humaine!
Plus haute tour du monde, îles artificielles paradisiaques pour ultra riches, gigantesques zones commerciales surclimatisées et surtout construites par cette main-d'oeuvre suscitée!
Coupe du monde de football 2017 au Qatar au beau milieu d'un désert à 40° et plus où l'on va construire des stades eux aussi climatisés et construits une fois encore par des ouvriers esclaves.
Peak oil... mega pic de la connerie pure oui!
Zidane aura, lui, touché dans cette affaire officiellement ses millions de dollars pour "sponsoriser" cette folie alors que la FIFA c'est sous les tables que des mallettes ont du circuler.
Le "peak oil" c'est donc le summum de notre ultime bêtise, symptôme d'un monde fou qui ne tardera pas à s'effondrer sur lui-même là où il avait tout, absolument tout, pour être un petit paradis.
(cf: http://healeyleblog.blogspot.com/2011/10/un-jour-viendra.html)
Immonde gâchis qui donne la gerbe!
Parce qu'au final le plus important c'est le "peak" et pas forcément l' "oil' car la matière traitée est accessoire.
Elle aurait pu être n'importe quoi d'autre du moment qu'elle fournissait un max de pognon.
Le véritable problème c'est le "peak"... le pic de la cupidité sans bornes et insatiable.
Le pétrole touche à sa fin... ne vous inquiétez donc pas car TOUS les psychopathes assoiffés de pouvoir, d'argent et gorgés -à en éclater- de sadisme destructeur sont déjà sur le coup!
L'eau potable par exemple?

lundi 9 janvier 2012

Des congés payés aux congés gachés!


Quel paradoxe que celui-là!
Après avoir obtenu de hautes luttes le droit aux congés payés, après avoir réussi à rendre possible la sécurité sociale pour tous, la retraite par répartition ou les indemnisations chômages nous voilà de retour à grands pas vers la régression sociale.
Mais comment en est-on arrivé là?
Hé bien! mesdames et messieurs par égoïsme!
Oui oui! vous avez bien entendu c'est ce qui nous a tant libérés qui aujourd'hui nous re-conduit en droite ligne vers l'ère postindustrielle.
Pourtant combien ont dû souffrir nos aïeux avant que de pouvoir obtenir ce que nous considérons comme normal, voire banal.
Des vacances, deux jours de congés consécutifs ou une couverture sociale...
Que de choses qu'aucun patronat n'a consenti à donner de lui-même et qu'il a fallu contraindre pour l'obtenir.
J'imagine aisément que l'on devait servir la même salade aux ouvriers (esclaves) de l'époque sur l'impossibilité de pareils droits qu'aujourd'hui on nous assure qu'il n'y a pas d'autres solutions que de lâcher les acquis sociaux!
Pour autant les très riches de l'époque n'ont jamais eu à quitter leurs châteaux et le train de vie qui allait avec!
Rien a changé et si l'on consentait à forcer ces mêmes très riches actuels à payer beaucoup plus d'impôts ils n'en seraient pas plus malheureux que leurs prédécesseurs.
Ces braves gens sont absolument d'accord pour utiliser l'ensemble des structures construites grâce aux impôts des membres de la nation sans avoir à participer eux-mêmes!
Madame Bettencourt (c'est un exemple car je n'ai rien contre elle en particulier même si elle est à la tête d'une fortune personnelle de 22 milliards d'euros!) est très heureuse de rouler sur les belles routes françaises depuis l'arrière de sa limousine avec chauffeur, de bénéficier des services tels que postes, gendarmeries -pour déposer plainte contre sa fille!- préfectures, tribunaux, mairies, gares, aéroports et j'en passe mais par contre elle cache son argent dans des paradis fiscaux pour ne pas avoir à participer à tout cela!
Avouez que c'est faire preuve d'un cynisme assez certain, non?
Ils veulent bien de tous les avantages de ce système mais surtout pas de ces "inconvénients"!
Ils n'hésitent, aussi, surtout pas à faire appel à ces structures étatiques quand il s'agit de renflouer financièrement leurs errements! (cf crise des "subprime" de 2008)
Ajoutez à cela que ce sont les mêmes qui (en général) rêvent de nous voir retourner au Moyen Âge et pendant ce temps nous attendons tous d'être au pied du mur et acculés pour nous décider à défendre notre humanité!
Une fois encore, il faudra que l'on vienne nous la grignoter notre belle dignité d'Homme avant que nous ne nous réveillions collectivement aux malheurs que par égoïsme nous avons cautionnés.
Il faut bien croire que nous avons encore un peu trop à perdre individuellement pour nous rendre à l'évidence que nous perdons tant et plus de façon collective.
Nous sommes maintenant à la fin d'un cycle qui est bien plus profondément engagé que nous ne voulons l'admettre.
Le virage que nous avons amorcé ressemble tellement plus à une tête d'épingle que notre prise de conscience collective n'en est que trop lente.
Game over!
Voilà ce qui s'affiche en première page du magazine "notre planète".
La période est cruciale et donne une nouvelle opportunité de concrétiser une prise de conscience collective de nos égarements.
Surtout restons positifs au coeur même du marasme qui nous fonce dessus.
À quoi bon broyer du noir quand tout va déjà s'en couvrir pour obscurcir notre vie?
Tous ces avantages qui auraient dû nous conduire vers la joie collective et participative nous auront finalement menés à un individualisme égoïste et cannibale.
Nous avons bien voulu croire que nous pouvions conserver à jamais intact un projet collectif tout en faisant preuve d'un individualisme sans limites.
Folie que de croire une chose pareille possible!
Alors chaque jour un peu plus se fait précaire un système qui avait cependant de belles fondations.
Pourtant au lieu de nous rattraper, d'en reprendre vite soin et de le consolider nous le dilapidons par notre terrible aveuglement!
Plus pour très longtemps!?


Parti Socialiste en 2012: Allô y'à quelqu'un?



jeudi 5 janvier 2012

Tibet libre...mais quand?



Ne doutez pas combien les valeurs défendues par le Dalaï Lama me sont chères et il nous faut donc encore et toujours défendre la cause du peuple tibétain!
Il nous faut aussi prendre parti pour ce peuple pacifiste et qui ne possédait pas vraiment d'armée lors de son invasion par la Chine le 7 octobre 1950.
Quelques 8500 Tibétains avaient pourtant décidé de se battre mais bien entendu cela fut anecdotique pour une puissance telle que la Chine!
Seul le Salvador demanda à l'ONU d'intervenir!
L'Inde s'indigna aussi en déclarant par l'intermédiaire de son Premier ministre adjoint ceci :
"Utiliser l’épée contre le peuple tibétain traditionnellement pacifique est injustifié.
Aucun autre pays au monde n’est aussi attaché à la paix que le Tibet.
Le gouvernement chinois n’a pas suivi l’avis de l’Inde de régler pacifiquement cette affaire. "
Rajendra Prasad, président de l’Inde, déclara aussi devant l’assemblée nationale indienne :
" L’Inde doit nécessairement être concernée par ce qui se passe au Tibet, dans l’espoir que l’autonomie de ce pays pacifique soit sauvegardée. "
Si ce pays ne possédait pas de réelle puissance militaire organisée et bien armée c'était par choix délibéré.
Proie bien facile que celle-là en vérité!
Pourquoi ne possédait-il pas une armée digne de ce nom me demanderez-vous?
Tout simplement parce qu'au huitième siècle le grand maître mystique Padmasambhava y amena le bouddhisme.
Ce sage d'origine indienne y écrivit le très fameux livre dit "livre des morts tibétain" qu'il cacha en plusieurs parties dans différents endroits du Tibet avec sa femme.

Statue de Padmasambhava
Il était assuré du fait que ses manuscrits seraient découverts en temps voulu pour re-former un tout qui serait enseigné.
C'est, en effet, chose faite et ce livre est disponible à la vente depuis quelques années dans toute bonne librairie.
Il contient un enseignement assez ardu pour nous autres occidentaux mais dont la portée est absolument considérable.
Le Tibet de cette époque était officiellement de religion "Bön" mais devint donc progressivement bouddhiste depuis l'arrivée de Padmasambhava.
Précisons bien que le bouddhisme n'est en aucun cas une religion car sans dogmes, sans dieu et il est donc une "simple" philosophie de vie par excellence.
Cette nation adopta alors si bien la voie du Bouddha qu'un quart de sa population vivait dès lors en monastère.
Devenus pacifistes ils ne firent pas beaucoup de résistance à l'envahisseur chinois.
La région de Lhassa tenta bien de se rebeller face à la dictature chinoise mais fut très sévèrement réprimée et leur chef spirituel, le Dalaï Lama, fut contraint à l'exil en 1959 vers l'Inde afin de ne pas tomber entre les mains de la tyrannie chinoise.
S'exiler permettrait de porter la voie de son peuple à travers le monde.
Une parole de paix et d'amour du prochain.
Il ne fut donc vraiment pas difficile à la Chine d'occuper autant que de matter le petit peuple tibétain.
Dans les années qui suivirent le plus gros de leurs monastères furent purement et simplement détruits ainsi que la plus grande statue de Padmasambhava au monastère de Samyé.
La culture qui est la leur est maintenant proscrite, leur drapeau interdit et l'empire chinois fait en sorte depuis de nombreuses années d'y faire venir des vagues migratoires afin de "diluer" les Tibétains restants dans la foule chinoise.
Le but est extrêmement simple : éradiquer la culture tibétaine.
Cette fantastique philosophie est par conséquent en train d'être assassinée par une dictature froide, sanguinaire et aveugle.
Personne pour venir en aide à ces gens qui avaient décidé depuis si longtemps de ne plus guerroyer!
À ce titre, voilà bien une nation qu'il eut fallu défendre à tout prix!
Ne rêvons donc pas tout debout car le Tibet libre tient plus de l'ordre du fantasme qu'autre chose.
La dictature chinoise étouffe et fait disparaître à petit feu la merveilleuse singularité de ce pays.
Bien maigre lot de consolation que celui d'un Dalaï Lama libre de ses gestes et de ses paroles depuis l'Inde qui l'a accueillit.
Quelques maîtres spirituels tibétains lui avaient emboîté le pas en fuyant par les montagnes himalayennes afin de venir s'installer au Népal voisin.
C'est de là que tente de se perpétuer la tradition bouddhiste tibétaine au sein de quelques monastères haut perchés. (J'ai enfin pu me rendre dans ces lieux hors du commun et vous invite à suivre cette aventure ici: http://nepalsolo.blogspot.fr/
C'est aussi cette même chaîne himalayenne qui fait que la Chine ne cédera jamais un pouce du terrain Tibétain.
Ce massif montagneux (comportant les plus hauts sommets du monde) regorge de métaux précieux qui nous servent à tous dans la fabrication des composants électroniques.
Comme si cela n'avait pas suffi il y a aussi à prendre en compte qu'avec le réchauffement climatique les ressources en eau, de surcroît descendantes de ces incroyables sommets, sont de très bonne qualité.
Ressources qui seront donc de plus en plus rares tout autant que convoitées!
A voir aussi que ces montagnes possèdent les plus grands glaciers du monde et donc autant de réserves d'eau que les Chinois ne voudront sûrement lâcher sous aucun prétexte.
L'eau potable sera très probablement un des enjeux majeurs de ce 21ème siècle commençant!
Soit dit en passant, ces glaciers perdent de leur ampleur chaque année et auraient déjà vu disparaître vingt pourcents de leur masse sous l'effet des remontées de températures.
Les enjeux sont tels que nous pouvons malheureusement dire "au revoir" à la culture tibétaine mais surtout à ceux qui la composent qui seront sacrifiés sur l'autel de notre consumérisme quotidien.
Ce Tibet (tout comme ses glaciers) s'évapore lentement mais sûrement dans l'indifférence quasi générale ... symbole de cette folie ordinaire qui n'en finit pas de tous nous grignoter petit à petit.
Seul espoir restant : que le peuple chinois finisse par se soulever contre "sa" dictature!

Ps: le successeur du Dalaï Lama a déjà été "soigneusement" choisi par la dictature chinoise elle-même afin de ne pas laisser se perpétuer sa succession par réincarnation car le Dalaï Lama est considéré comme l'émanation de Avalokitesvara (À l'origine le nom de ce bodhisattva était Avalokita- (observateur, «percepteur») -svara (son) ce qui désigne le rôle d'émissaire qu'il remplit auprès des Bouddhas.)
Un éclaireur de la pensée bouddhiste en quelque sorte.
Définition ici pour ceux qui veulent aller plus loin: bodhisattva.

Le drapeau tibetain est interdit au Tibet!!

lundi 2 janvier 2012

Les bienfaiteurs de l'humanité.

Ouf! on est sauvé car une nouvelle race de bienfaiteurs arrive sur le marché.
Nombreux sont les anciens "puissants" de ce monde à venir s'impliquer dans des associations quand ils n'en créent pas de nouvelles.
Prenons deux magnifiques exemples: G.W.Bush et Bill Gates.
Nous voilà en présence de deux personnages qui, chacun à sa façon, ont su copieusement piétiner les petites gueules de leurs congénères.
Pas d'hésitation pour eux car seuls les dits faibles ont des cas de conscience ou peuvent être pris de remords.
Ces deux-là ont foncé dans leur domaine de prédilection.
Bush et Gates, maintenant leur merveilleuse carrière terminée, s'affairent donc dans l'humanitaire.
Quarante ou cinquante années à plumer, dépouiller, appauvrir, exploiter et tordre le cou du genre humain et soudainement leur poussent des ailes afin de sauver le monde.
Bush: l'homme du grand lobby pétrolier, des guerres en Irak et en Afghanistan, du "patriot act" ou du refus du protocole de Kyoto...
Gates: le type qui fut bien longtemps l'homme le plus riche du monde en violant toutes les lois de la concurrence ou en s'érigeant en pionnier de la délocalisation vers les pays pauvres sans droit du travail, sans aucune protection sociale et où ton seul droit est de crever à la tache dès la plus tendre enfance...
Bravo le gars, vous pouvez bien jouer les super héros maintenant!
Une vie entière à mettre tout le monde à poils sans aucun état d'âme pour finalement jeter quelques couvertures ou autres sacs de riz aux "crève la faim"!
Là, c'est certain, le paradis vous tend les bras en droite ligne messieurs.
Certains vous diront, bien sûr, que c'est mieux que rien mais c'est un peu facile tout de même, non?
A ce rythme et  avec un peu de chance Hu Jintao fera dans les droits de l'Homme dès qu'il aura fini sa fantastique carrière de dictateur!
L'humain est tout de même capable de contorsions morales assez incroyables!
Quel grand mystère que celui-là!
Tous constitués exactement de la même façon et pourtant en mesure de faire des choses diamétralement opposées.
Que  peut-il donc y avoir de commun  entre un homme comme Hitler et un autre comme Ghandi?
Et pourtant le miracle de l'existence a déjà fait passer des hommes du statut de bourreau à celui de réel bienfaiteur de l'humanité.
Alors, nos deux compères ont-ils vraiment changé et ne prennent-ils pas juste de belles postures flattant ainsi leur ego sur-dimensionné?
On peut donc toujours espérer mais je doute néanmoins très fortement que ce soit le cas de messieurs Bush et Gates.(?)

Ajout au 06/01/2012: Si seulement j'avais les moyens des journalistes de France2 !!!
Reportage sur "Envoyé Special" hier soir donc sur la fondation Bill Gates.
http://envoye-special.france2.fr/les-reportages-en-video/le-monde-selon-gates-05-janvier--2011-4046.html