mercredi 29 février 2012

De la souffrance animale.



Mais qui donc se soucie de la souffrance des animaux?
Je veux dire sérieusement, sincèrement et de façon vraiment compatissante?
Pas seulement à de seules fins électorales comme cela vient d'être fait dernièrement!
C'est bien de soulever la question de rites religieux d'abattages qui feraient souffrir les animaux mais encore faut-il que ce soit pour la bonne cause.
Surtout il n'y a pas que la question de l'abattage qui se pose mais bien évidemment les conditions de vie des animaux de leur naissance jusqu'à leur mort en passant par leurs conditions d'élevage!
La première réflexion qui me vienne est cette capacité que notre société a de dissocier les animaux que l'on aime -et admire même parfois- de ceux qui passent à la casserole.
À quel âge un enfant occidental comprend-il et sait-il ce qu'il en est du sort d'une vache, d'un poulet ou d'un gentil petit agneau?
Il y a des choses dont on ne parle pas, qu'on ne dit pas et encore moins ne montre.
Quel parent prendrait le risque d'expliquer à son enfant que le petit poussin vivra très bientôt dans une cage trop petite pour qu'il puisse seulement se retourner, avec de la lumière 24/24 et sept jours sur sept le tout en environnement concentrationnaire et exploité jusqu'à ce que mort s'ensuive?
Là, je pourrais bien sûr et en toute logique rentrer dans le débat du végétarisme mais je ne possède pas de réponse tranchée et définitive sur le sujet.
Lorsque j'étais âgé d'une vingtaine d'années j'avais subi l'horrible spectacle des conditions de tuerie de pauvres vaches et en étais si tôt devenu végétarien.
Deux années plus tard mais surtout avec quelques importants kilos en moins je me résignais à remanger de la viande.
Alors à la question faut-il être végétarien je n'ai donc pas de réponse définitive!
Par contre ce dont je suis convaincu c'est qu'il faut y tendre et commencer par limiter notre trop grande consommation de produits carnés.

Ce qui est aussi ABSOLUMENT certain c'est que l'encadrement des animaux destinés à des fins alimentaires devraient être strict et ce sur toute la durée de vie de l'animal.
Que nous mangions de la viande et que nous soyons en haut de la chaine alimentaire soit mais à quel moment cela nous autorise-t-il à des comportements d'une si lâche barbarie avec des animaux?
Nous avons quasiment tous réussi ce tour de force de complément occulter le sort de ce bout de viande qui se trouve dans notre assiette!
Fermer les yeux ne change rien au sort sordide qui a été réservé à la bête que nous mangeons.
N'en mangerions-nous pas un peu moins si nous acceptions de regarder et de savoir la vérité?
Il nous faut revoir beaucoup de choses dans le rapport que nous entretenons avec les animaux d'élevages et le plus tôt sera le mieux!
Rendre leurs conditions de vie meilleures et humainement acceptables se fera au prix d'une augmentation des tarifs évidente mais cela n'est-il pas une obligation morale?
Produire moins et manger moins de viande quitte à ce que ce soit plus cher mais surtout que les bêtes vivent dans des conditions meilleures.
N'est-ce pas un début de solution?
Ceux qui me lisent depuis un petit moment connaissent mon credo: la responsabilité individuelle!
Alors achetons moins et consommons moins mais de la qualité!
Privilégions la qualité à la quantité en achetant plus responsable.
Encore et toujours: les consommateurs ont le pouvoir!
C'est la quantité de gens concernés qui fera la différence et ce très rapidement.
Viande bio, oeufs de poules élevées en plein air... Etc...
Je dois pouvoir me dire lorsque je regarde dans mon assiette que tout a été fait pour que cet animal n'ait pas souffert, qu'il a vécu dans de bonnes conditions, qu'il a été transporté dignement tout autant qu'il est mort sans souffrance... on en est loin!
Le respect du vivant dans son ensemble est NOTRE obligation!
N'oubliez jamais que c'est NOTRE façon de consommer qui peut faire changer les choses.



Caractère imprimé sur l'œuf avant les lettres FR
Traduction et mention obligatoire sur la boîte
0
œufs de poules élevées en plein air (agriculture biologique)
1
œufs de poules élevées en plein air
2
œufs de poules élevées au sol
3
œufs de poules élevées en cage




Voilà un bon début que de commencer dès aujourd'hui à ne plus acheter d'oeufs aux numéros 2 et 3.
À vous de jouer!

Ps: Cet article ne fait qu'aborder le sujet de la maltraitante animale et je vous invite à faire des recherches sur internet pour mieux voir et comprendre de quelle horreur inacceptable il s'agit!

vendredi 24 février 2012

Les gars de la Marine (Le Pen)




Allo! allô! le réveil sonne mesdames et messieurs les "républicains"!
Ne voyez-vous donc pas que Marine Le pen vous mène par le bout du nez?
La vie politique française semble de plus en plus sous le joug des sujets choisis par le FN.
Que l'UMP ait pu s'abaisser si bas et jusqu'à s'ancrer dans les pores de la Marine était déjà en soi un scandale et une bien trop dangereuse dérive mais que le PS se sente dans l'obligation de s'expliquer sur les thèmes retenus par le FN alors on touche le fond.
Tous les sujets peuvent bien sûr être abordés mais certains ne nécessitent vraiment pas que l'on s'y attardent de manière aussi appuyée en y donnant libre tribune au FN.
On le voit tous: le front national dirige les grandes orientations politiques de notre gouvernement actuel (en 2012) et ce depuis déjà trop longtemps.
Il les transporte là où il veut les amenant ainsi sur des pentes ô combien savonneuses.
Immigration, sécurité, aides sociales, justice, religion, laïcité...
Encore une fois ces sujets sont dignes d'intérêts et de débats mais sûrement pas en les traitant à la sauce FN!
Hors c'est exactement ce que fait ce gouverne-ment.
Du coup, le président  Sarkozy nous fait du FN de moins en moins "light" allant jusqu'au risque d'aller même plus loin que ceux-ci afin de tirer la couverture à lui.
À ce rythme-là il ne sera bientôt plus la peine de voter pour l'extrême droite tellement l'UMP s'engage sur les rails de celle-ci.
Ainsi nous aurions une marine Le pen par procuration à la tête de notre état si Sarkozy venait à gagner en juin.
Serions-nous devenus tout aussi endoctrinés (lobotomisés?) que les Américains lorsqu'ils réélurent leur "simplet "de Bush?
La France s'est-elle perdue à ce point et si vite?
Insidieusement les idées du FN grignotent donc le trône de ce médiocre souverain.
Pourtant en 2007 on en était déjà -souvenez-vous en bien- à la cité passée au Kärcher ou encore au tristement célèbre:
"vous en avez assez de cette bande de racailles... hé! bien on va vous en débarrasser."


Comment le peuple français a-t-il pu élire un homme capable de telles bassesses?
Il semblait vouloir se "débarrasser" de gens tout comme on éradique un virus ou une maladie !
Surtout pas d'éducation, pas de prévention, pas d'encadrement, d'équité, de justice... non rien de tout cela mais juste une "éradication".
Rappelez-vous c'était un peu pareil pour son frère ennemi Dominique de Villepin qui était coupable avant même que son procès ne soit commencé !
Quelle très curieuse image de la justice pour un avocat !
Marine Le Pen et ses idées ont donc encerclé le palais de l'Élysée depuis un moment avec les nauséabondes déclarations des Hortefeux, Guéant, Besson, Brunet, Vanest ou autres Morano.
Ainsi la campagne s'accélère et de fait la cadence du tandem Le Pen /Sarkozy avec.
Pendant ce temps papa Le Pen est toujours -et plus que jamais- le président d'honneur du parti et ce malgré sa toute fraîche condamnation ! À l'écouter l'occupation aurait presque été une partie de plaisir proche d'un week-end à Disneyland Paris !
Et c'est donc après des gens comme ceux-là que courent les membres de notre gouverne-ment !
Que dire?
Du coup Chantal Brunet, député UMP de son état, est elle aussi toujours au Parti présidentiel malgré sa sortie sur les bateaux de clandestins que l'on devrait laisser dans les eaux internationales !
Madame Le Pen nous aboie dessus avec ses prières de rues sans ne pouvoir proposer aucune solution constructive et du coup monsieur Guéant s'est senti obligé de nous expliquer qu'il faut classer les civilisations suivant de prétendues valeurs !
Bah oui ! il faut bien surenchérir à la cadence infernale de Marine je suppose?
Alors depuis quelques jours c'est le halal qui est au centre d'une nouvelle polémique et puis quoi d'autre à venir encore?
Croyez-vous vraiment que l'immense problème de la souffrance animale soit l'apanage des seuls rites musulmans ou juifs?
Tuer ou traiter cruellement les animaux se fait de leur naissance en passant par l'élevage puis par le transport et enfin par l'abattage un peu partout en France !

Ce n'est pas le fait d'une religion mais de notre manque d'humanité à tous !
Remarquez que pendant ce temps-là au moins personne n'a à se justifier de la situation dans laquelle ils nous ont menés !
Car ce ne sont pas les immigrés et leur prétendue "sous civilisation" qui nous ont conduits là où nous en sommes.
Monsieur Sarkozy et son équipe n'ont ainsi plus même besoin de tenter de nous endormir avec leur crise planétaire comme tombée du ciel sans que personne n'en soit jamais responsable et surtout pas eux !
Éclipsées aussi par la même occasion les affaires Woerth/ Betancourt, le scandale de Karachi, le cadeau de l'hippodrome de Compiègne, la tentative de passage en force du fils à son papa à la tête de la Défense... La liste est si longue!
Françaises, Français, mais que vous faudra-t-il pour que vous ouvriez bien en grand vos yeux?

N'oubliez pas que lorsque les extrêmes ne peuvent pas prendre le pouvoir par la force alors elles ont tôt fait de faire "patte de velours" pour rentrer dans la bergerie.
Elles entrent par la petite porte pseudo-électorale dissimulée à l'arrière de la propriété.
Faites donc bien attention car les gars de la Marine sont d'ores et déjà rentrés dans le jardin de la démocratie et s'apprêtent maintenant à mettre le pied dans la porte laissée dangereusement ouverte par ce président aux abois.


Soyez sûrs qu'il n'hésitera pas à vendre le peu d'âme restante à notre nation pour tenter de rester au pouvoir.
Après il sera trop tard pour venir pleurer!

Ajout du 09/10/13 : Comme craint en début d'article le PS, et en particulier monsieur Valls, s'engage sur les pentes savonneuses de l'argumentaire du FN. Comment peut on se croire socialiste en pensant et en disant qu'une population n'est pas en capacité de s'adapter à notre mode de vie?
Mais qu'est-ce que "notre mode de vie"? A quel moment précis de l'histoire faut-il se stopper pour dire ce que serait un mode de vie à la française sur les centaines et centaines d'années de changements qu'ont connu notre fameux "mode de vie"?
Qui est donc en capacité de définir une telle limite et de la justifier?
Il n'y a qu'une seule et unique race : la race humaine née dans la corne de l'Afrique il y a plusieurs centaines de milliers d'années !
Tout le reste n'est que changements culturels qui ne viennent que s'ajouter à notre nature commune et ce qui se fait peut se défaire pour mieux faire!
Il n'y a qu'une horizon : celle de nous voir TOUS vivre en harmonie et de nous nourrir et enrichir de nos belles différences culturelles tout en tendant à un même but : éradiquer toutes formes de souffrance !
Y.S

mardi 21 février 2012

Charrie Hebdo

Maintenant que quelques semaines sont passées -et les réactions épidermiques qui vont avec- j'aimerais revenir sur l'incendie volontaire qui a touché les locaux de Charlie Hebdo.


Défendre, toujours défendre la liberté d'expression!
Que chacun puisse s'exprimer de façon libre est un droit fondamental que toute démocratie digne de ce nom doit défendre.
En écrivant ici régulièrement comment ne pourrai-je pas prendre parti pour cela!
Combien sont encore nombreux les pays où nous n'aurions aucune chance de publier librement comme ici ou ailleurs?
Doit-on pour autant se sentir autorisé à pouvoir offenser à coup sûr tant de gens?
Charlie n'a-t-il pas un peu charrié sur ce coup-là?
Vouloir combattre les dérives humiliantes ou liberticides par l'humour pourquoi pas.
Être adepte de l'humour noir pourquoi pas aussi.
On comprend donc tous bien que Charlie hebdo puisse s'attaquer par le biais de la dérision à d'immondes pratiques telles que la lapidation, le port de la burka ou à toute autre forme de violence morale ou physique faites à celles et ceux qui ne réclament que le simple droit à une certaine liberté.
Jusque-là, à moins d'être soi-même un extrémiste, on ne peut que cautionner la démarche.
Alors pourquoi avoir choisi volontairement d'offenser l'ensemble des musulmans en caricaturant Mahomet?
On peut bien évidemment ne jamais s'appliquer à soi-même aucun commandement ou aucun dogme et même se dire athée tout autant que réfractaire à toute forme de religiosité mais en quoi cette position permet-elle de délibérément insulter les croyances des autres?
Il me semble bien que 99% des musulmans vivant en France n'aient jamais eu dans l'idée de nous imposer la charia!
Charlie hebdo en doublant sa "une" d'une caricature de Mahomet et du titre "charia hebdo" savait pertinemment qu'une telle provocation gratuite entrainerait des réactions aux mieux hostiles.
Qui que ce soit qui ait été balancer cette bombe haineuse dans leurs locaux ils sont condamnables et ont agi de façon inadmissible.
On ne règle JAMAIS rien par la violence.
La haine attise la haine.

Mais pourquoi donc Charlie hebdo ne s'est-il pas cantonné à moquer et railler cette ultraminorité d'extrémistes religieux qui ne sont en France qu'une poignée alors qu'il sait si bien le faire depuis des années?
Comptait-il seulement faire le "buzz" en créant un scandale?
Oui! bien sûr que toutes les formes d'obscurantismes, de fanatismes et d'extrémismes doivent être combattues et condamnées... c'est une évidence!
Pourtant en faisant offense aux musulmans dans leur ensemble et sans distinction mais surtout en bafouant ce qui est une croyance fondamentale pour eux Charlie n'a fait que monter deux extrêmes l'une contre l'autre.
Rien de constructif ne peut ressortir de là si ce n'est que d'honorables musulmans ont été bêtement déconsidérés et que les fanatiques n'ont pas manqué de sortir du bois pour venir bruler leur papier!
L'extrême droite est, elle aussi, bien sûr, montée au créneau en criant à l'islamisation de la France comme à chaque fois qu'elle en a l'occasion.
Au final c'est souffler sur les flammèches de groupuscules intégristes religieux ou politiques en leur faisant de la publicité gratuite.
Ne donnons donc pas si facilement aux extrémistes (d'où qu'ils viennent) tribune en leur tendant la perche dont ils ne demandent qu'à se saisir!
Défendons plutôt haut et fort la possibilité à la dérision, aux pamphlets ou encore autres satyres mais évitons surtout -sous couvert de la liberté de parole ou d'écrits- de simplement outrager les croyances religieuses de quelque religion que ce soit.
Il y a tant et tant de sujets à tourner en dérision à juste titre qu'on ne comprend pas bien l'intérêt de cette "une".
Se moquer des grands écarts dont sont capables des dirigeants religieux aux vues de l'éthique qu'ils sont censés représenter est une excellente chose mais à ma connaissance juste demander de ne pas représenter le prophète Mahomet ne remet aucunement en question toute forme de laïcité que ce soit ou de liberté de penser.

Il n'a jamais été question ici de remettre en cause nos valeurs et nos lois républicaines que je sache.
Qu'est-ce que de véritables amoureux de la liberté pourraient donc espérer en humiliant ouvertement les libres croyances d'autres?
Si notre laïcité elle-même se met à produire une forme d'extrémisme ne s'éloigne-t-elle pas dangereusement de sa vocation première?
Cette laïcité n'a-t-elle pas pour finalité que de promouvoir la pluralité, le respect de tous et la compréhension de tout un chacun?
Il semblerait peut-être que nous soyons en train d'assister à une dérive de ce qui devrait être un rempart aux folies fanatiques?
Interrogeons-nous donc!

Sans fuir

Image rayons des cieux - raycie

Bien au-dessus des vastes champs de Dame nature tout s'observe pour n'y voir qu'aux bords des prés s'y pisse le fiel d'un Humain tordant tout sur son passage.
Que dire? que faire? quand toutes en contradiction les belles promesses font danser pied droit, pied gauche sur cette musique fausse?
De ces peurs projetées retombent sur nous tant et tant de folies.
Et si l'édifice ne tenait plus qu'à quelques gouttes de bonté sous perfusion?
Nous voilà accablés de tornades de haines explosant en profusion.
Allez! allez! sortons bien grandes les antennes jusqu'aux cieux des droitures perchées sur bleu d'azur.
Plus rien ne ment depuis ces au-delà des cimes du firmament.
Sans fuir je m'en vais aux contrées d'où l'amour n'est plus en rien dissimulé.
Tous et tout s'y donnent sans rien cacher derrière vides armures de papiers mâchés.
Qui... enfin nous portera aux nues?

mercredi 15 février 2012

Retour au moyen âge?


Il nous faut une fois de plus revenir sur le malheur de la Grèce!
Lorsque notre président (prions très fortement pour qu'il ne le soit plus très prochainement) nous affirme que l'ensemble des mesures forcées qu'il nous a fait prendre dernièrement vont nous éviter le terrible sort grec soit il est aveugle soit il se moque totalement de nous?
En fait, sincèrement, je penche pour les deux à la fois!
Non seulement les mesures actuelles ne nous épargnerons JAMAIS de rejoindre la Grèce dans les malheurs qui sont les siens mais elles nous y précipitent que plus rapidement.
Comme je l'aie déjà écrit dans mon tout premier billet en septembre de l'année dernière (crise grecque!la Grèce n'est pas un cas isolé et encore moins le vilain petit canard de l'union.
Il faut bien un premier et un dernier mais si le premier défaut de paiement viendra bien de la Grèce cela ne signifie aucunement qu'ils seront les seuls!
Des flopées de commentateurs économiques et politiques vont venir vous dire et vous expliquer que seul ce pays sera dans ce cas et il sera bon de le leur remémorer sitôt qu'un second pays lui suivra. (inévitablement)
Il s'ensuivra d'autres commentateurs pour nous expliquer que la Grèce sera la seule coupable de la chute de l'Économie mondiale!
Balivernes que tout cela!
Nos amis grecs ne sont pour rien dans les accumulations colossales de dettes contractées par les pays industrialisés dans leur ensemble.
Ils ne sont pour rien non plus dans ce système inique de taux d'intérêts élevés qui nourrissent des grands banquiers gloutons.
Enfin, chez eux, comme partout, il y aussi des ultra-riches qui payent des clopinettes en impôts tout en menaçant de quitter leur pays si on leur en demande plus!
Bien étrange menace que celle-là puisque leur très précieuse montagne de fric dort déjà dans des paradis fiscaux et que les emplois qu'ils ont pu créer de par le passé sont progressivement tous délocalisés.
S'ils sont encore physiquement là c'est juste parce que nous sommes encore assez nombreux pour payer des impôts qui leur permettent de profiter de toutes les infrastructures d'un pays "riche".
Réseaux routiers, ferrés, aéroportuaires mais aussi des administrations quand elles les arrangent!
Les yachts des armateurs grecs sont encore à quais pour profiter de l'ensemble des services et commodités d'un pays développé comme le leur.
C'est bien gentil d'aller claquer le pognon arraché à ses concitoyens dans des pays aussi exotiques que miséreux mais y a toujours un moment où il est bon pour eux de revenir auprès de "leur civilisation".
Tout ça pour dire que "non" la Grèce n'est pas un cas isolé mais bien malheureusement un laboratoire à ciel ouvert de ce qui nous attend les uns après les autres.
Ne croyez pas ceux qui viendront vous promettre que l'économie va bientôt repartir et qu'ils voient déjà poindre au bout du tunnel une croissance qui revient.
Pour la énième fois: Notre mode de vie à l'occidentale est TERMINE!
Il faudrait quatre ou cinq planètes telle que la notre pour pouvoir continuer de vivre tel que nous le faisons depuis quelques dizaines d'années.
Il est donc ABSOLUMENT inéluctable que tout cela vienne à s'arrêter très prochainement et avec, de plus, toutes les conséquences de nos biens trop nombreuses années d'égarement collectif en surplus.
Nous pouvons tous commencer à apprendre à vivre sans les trop nombreuses choses superflues voire inutiles qui peuplent notre quotidien.
Les Grecs eux sont en train de le faire à marche forcée mais ne doutez pas que nous soyons obligés d'en faire autant dans les années (peut-être même dans les mois) à venir!.
Nous tirons donc en l'air nos dernières cartouches en poudre d'or vers des cieux d'ores et déjà délétères!
À bon entendeur ... salut!




lundi 13 février 2012

Leur civilisation!!


















Mais pourquoi donc l'humanité n'a-t-telle pas fait un fantastique pas en avant?
On est vraiment bien en droit de se poser cette question.
Pourquoi me demanderez-vous?
Mais parce que la science a fait d'incroyables progrès tout en nous donnant de si belles révélations sur ce que nous sommes TOUS!
Comment nos pensées et nos comportements n'ont-ils pas radicalement changé avec ce que nous savons maintenant de nos origines?
Quand on apprend qu'au niveau cellulaire nous sommes ABSOLUMENT TOUS constitués de la même façon cela devrait ouvrir de géniales perspectives.
Cela tord définitivement le coup à toute possibilité de racisme qui persiste pourtant à continuer d'exister!
Être raciste dénote donc d'une certaine bêtise puisque la science nous prouve catégoriquement qu'il n'existe qu'une seule et unique race: la race humaine!
Merci la science!
Par conséquent l'ensemble des civilisations se valent puisque notre unique civilisation en tant que telle a pris naissance il y a plusieurs centaines de milliers d'années dans la corne de l'Afrique.
C'est celle-là notre civilisation à TOUS avant que nous ne la fractionnions en nous éparpillant!
Ce qui peut différer ce sont les traditions, les lois, les coutumes mais jamais -et en aucun cas- notre civilisation.
Puisque certains petits malins veulent absolument trier les humains suivant des catégories de civilisations je remarque qu'ils trouvent bien plus de velléités à confondre l'islamisme radical d'avec l'Islam que celui de l'intégrisme catholique d'avec l'enseignement de Jésus!
Plutôt que de vouloir sans cesse opposer des populations les unes aux autres ils leur seraient un peu plus judicieux et intelligent que de commencer par mettre en valeur tout ce qui nous rapproche plutôt que ce qui pourrait nous éloigner.
Parce qu'en plus, au sein même de leur prétendue civilisation supérieure aux autres ils n'hésitent pas à y découper des pans entiers de sous catégories!
On les entend ainsi nous parler des pov' gens qui n'ont pas de Rolex avant cinquante ans ou bien encore qu'il faut gagner plus de cinq mille euros par mois pour avoir réussi dans la vie (mais au fait réussir dans la vie a-t-il simplement un sens?) et tout un tas d'autres inepties de ce genre dont on pourrait ici faire une liste si longue!
Leur civilisation, la bien pensante, l'élitiste, la donneuse de belles leçons est aussi et surtout celle qui cautionne et encourage les ventes d'armes à des civilisations qu'ils disent "inférieures"!
Sans doute dans le but qu'elles s'éradiquent elles-mêmes, je suppose?
C'est vrai qu'on les a déjà colonisées, évangélisées et avons fait tout un tas d'autres saloperies sur ces dites  "basses civilisations".
C'est à coups de bâtons, de fusils et de canons qu'on l'a déjà fait.
Il faut bien reconnaître qu'on avait fait preuve d'une intelligence supérieure déjà sur ce coup-là! mais quelle horreur !!!
Allons bon, quoi de plus normal car qu'auraient bien pu comprendre d'autres ses civilisations considérées comme arriérées?
Alors notre toute petite élite s'indigne lorsqu'on lui remémore que c'est bien pas à pas qu'elle nous reconduit à nouveau vers ces infectes idées qui ont permis le national socialisme et dont les portes des fours crématoires finissent pourtant à peine de refroidir!
Parce que c'est bel et bien en pensant, comme innocemment, que les civilisations ne se valent pas et parce que la leur est supérieure aux autres que l'on se dirige vers des totalitarismes.
Parce que des Hitler ou des Mussolini ne sont pas apparus de nulle part et en un clin d’œil mais au contraire qu'ils étaient le fruit pourri d'un tas de fumier trop longtemps exposé et glorifié en place publique!
Il est donc ABSOLUMENT impératif de ne jamais laisser se banaliser d'odieux comportements ainsi que des affirmations mensongères qui pourraient laisser croire -ne serait ce qu'un seul instant- qu'il existe une civilisation supérieure aux autres.
Autrement quoi?
Elles finiront par passer inaperçues et comme normales ces ignominies!
Au lieu de ça la seule civilisation que nous devrions tous connaître n'est autre que celle de notre si belle humanité et des fantastiques diversités qui sont autant de richesses et de merveilles à découvrir et à partager!

Ce qui ne se vaut définitivement pas c'est le niveau d'aveuglements, de haines et d'intolérances dont certains sont capables de quelques horizons qu'ils viennent!
C'est bien contre cela qu'il faudrait à chaque instant remédier au cœur même de nos propres pensées et actes.
Il n'y a rien de plus beau, de plus fort et nulle plus grande ambition que la réforme de soi.
Alors mesdames et messieurs de "l'élite" gardez-vous la bien au chaud votre civilisation, celle qui déchire, broie et tue et surtout laissez ceux qui le souhaitent s'échapper, s'envoler pour se noyer à celle d'une éternité d'aimés.

jeudi 9 février 2012

De la tentation.



Préambule:
hé! oui je sais... encore une fois sur les traces de la spiritualité mais n'est ce pas si important en ces temps où l'on veut nous opposer en tant que "civilisations" que de s'ouvrir encore et toujours plus à ce qui est beau et grand?
Il m'est primordial de tenter d'éclairer ma route en regardant vers le ciel et laissons donc la fange couler dans les caniveaux!
Si comme moi vous avez constaté l'échec des grandes religions à pacifier l'Homme et le monde cela n'est que légitime mais il serait un peu court de s'arrêter en si bon chemin!
Surtout ne jetez pas au feu de vos vindictes ceux qui ont illuminé nos chemins de leur incommensurable bonté!
Par pitié ne confondez pas la toute petite morale étriquée et réductrice de certains chefs religieux de l'éthique lumineuse des maîtres d'Amours universels qu'ils prétendent servir!
Ceci étant dit rentrons dans le vif de notre sujet.
_________________________________________

La prise de terre... vous connaissez?
Pas d'inquiétudes je ne vais pas vous entretenir sur les arcanes des branchements électriques.
D'ailleurs mes connaissances dans ce domaine sont quasi nulles! Lol
Je vais plutôt tenter de vous parler, dans un premier temps, d'un maître indien: Siddharta.
En fait tout le monde le connaît sous le nom du Bouddha tout autant que vous avez déjà vu sa représentation en "prise de terre" mais que vous savez être la fameuse position dite du lotus.




Vous aurez bien remarqué ici que sa main droite touche le sol d'où l'appellation "prise de terre".
Cette image représente et symbolise un moment bien précis de la vie du Bouddha.
Il se trouvait alors sous l'arbre de la bodhi depuis plusieurs dizaines de jours à y méditer.
Approchant plus que jamais du but ultime de la révélation conduisant à l'éveil complet c'est alors que Mara essaye de le tenter afin qu'il ne puisse pas atteindre l'extase complète.
Le Bouddha posant alors sa main droite au sol y prit la terre - et ainsi l'ensemble de la création - à témoin.
Là, il entre en communication avec l'ensemble des éléments... l'infini de l'univers.
Il connaît l'Éveil!
Impossible ici de ne pas voir la parallèle avec Jésus-Christ!
La tentation au désert bien entendu!
Quarante jours de jeun, comme le Bouddha, et la confrontation avec Satan.




Pas plus que le Bouddha il ne va céder aux propositions du pouvoir, de la puissance ou de la possession.
L'un comme l'autre ont ici défié et mis à mal les plans des tentateurs et les rendent absolument caduques.
Prise de terre ou du Père ... qu'importe puisque le résultat est le même à savoir l'abandon total de soi pour entrer en communion parfaite avec l'ensemble de la création.
Phase extatique du dépassement de soi, de tout temps et tout lieux d'où rien ni personne ne peut venir les déloger.
Flottant bien au-dessus du monde: ils le servent.
Un grand adieu à jamais aux servitudes de la matière et de ses affres pour un bon-jour à l'ouverture béante sur une bonté hors de toutes les lois.
_______________________________________

Grâce à eux deux loin, loin de moi les temps ou "mon" Jésus "guerroyait" en mon propre sein avec "mon" Bouddha.
Tiraillé d'avoir à abandonner le premier au profit du second je ne savais me résoudre à prendre décision.
Comment, pourquoi et qui choisir?
Tentation?
Foudres et tempêtes passées, calmes et apaisements retrouvés et là c'est tous deux qu'ils me font voir mes errements.
Dans le désert ou sous l'arbre, au nom du Père ou de la terre: "tu le vois bien le cheminement est le même".
Depuis ce jour les deux maîtres cohabitent paisiblement en moi m'aidant, chacun à sa façon, de sa personnalité et de son enseignement.
Prier ou méditer: les deux me siéent!
L'un m'apprend à ne plus croire aux possibles hasards des perfections terrestres et l'autre qu'il m'est inutile d'aimer la bonté pour y seulement espérer une récompense dans un hypothétique au-delà.
Comme je suis heureux de vous trouver tous deux sur mon chemin chaque fois qu'il en est besoin (ou pas).
L'un éclaire l'enseignement de l'autre et vis versa.
Ayant vaincu les tentations ils sont toujours de parfaits guides à nos propres apprentissages.


"Demandez et l'on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l'on vous ouvrira car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve et à qui frappe on ouvrira."

A Kyra.

lundi 6 février 2012

Comment prier?


Immense sujet que celui-là!
Ce qui suit n'est évidemment qu'un éclairage et une voie parmi tant d'autres.
Commençons en tout premier lieu par détendre les athées les plus récalcitrants en leur disant que si le mot "prier" sous-entend bien évidemment de croire en Dieu il y a pourtant un magnifique chemin qui s'ouvre à eux aussi.
Ils peuvent donc prendre la peine de continuer cette lecture !
Voyez: il vous suffit de bien vouloir remplacer le mot "prier" par celui de "méditer" ou de "se recueillir" et tout y restera pratiquement intact.
Ça vaut donc le coup de poursuivre.
Certains vous diront que ce n'est pas pareil que de "prier Dieu" mais ma recherche primaire est essentiellement d'ouvrir mon esprit et il est bon (indispensable?) de penser que cela puisse rester ouvert à tous et donc aux croyants comme aux non-croyants.
De plus, il m'est arrivé très souvent de constater que ceux qui disent ne croire en absolument rien sont très rares.
Énormément d'entre nous confondent la religion et ce que peut - ou pourrait - être une force créatrice.
D'ailleurs presque tout le monde croit en quelque chose.
Dieu, une force créatrice, l'âme, l'esprit ou même une entité qu'ils ne peuvent ou ne veulent pas nommer.
Le résultat est finalement si approchant qu'on en déplore d'autant plus que cela puisse provoquer de la haine allant jusqu'au fanatisme le plus aveugle et le plus meurtrier !
Alors revenons donc à notre question initiale: Comment prier?
Ce devrait être un exercice plutôt simple puisque très personnel mais justement on ne sait pas par quel moyen on pourrait bien parler aux autres de nos difficultés.
Je vous épargne de biens trop longs discours sur mes propres années de tâtonnements dans ce domaine.
J'ai la vive impression que très nombreux sont ceux, tout comme moi, qui ont connu les terribles difficultés que l'on peut rencontrer dans la matière.
Et puis ... un jour pas fait comme un autre ouvre mystérieusement la voie à de bonnes lectures ou surtout à une bonne rencontre qui va tout changer.
Là, tout à coup, des années entières de faibles pratiques ouvrent grandes les portes à quelque chose de puissant tout autant que de beau.
Une sorte de félicité lumineuse dégage les chemins obstrués pour fondre sur et dans vos mots maladroits: quelle jouissance !
La froide et vide récitation liturgique se transcende ainsi pour devenir aussi chaleureuse que puissante.
Comme j'en ai ânonné des trop tristes "Notre Père" avant qu'ils ne prennent corps !
Alors comment tout cela a-t-il pu changer me demanderez-vous !
En y ajoutant le plus simplement du monde des petites pratiques nouvelles auxquelles jamais je n'avais pensé jusqu'ici.
Comme faire le bilan... oui le bilan !
À compter de ce jour, à chaque nuit que je rejoignais mon lit et j'y faisais un bilan de cette journée achevée. Ainsi se lançait ma prière... mon recueillement.
Pour bien faire, il fallait surtout commencer par bien respecter une première et indispensable condition que celle de ne JAMAIS se mentir à soi-même.
Sinon, voilà l'infinie supercherie que celle-là !
Surtout ne rien se cacher et puis, il n'y a rien à resquiller puisque c'est une affaire qui se trouve en moi et avec moi-même.
Il faut alors débuter l'exercice par un passage en revue de tous les faits marquants de la journée écoulée, les identifier, les analyser, les comprendre.
Surtout bien séparer les constructifs des destructeurs, ceux porteurs de joies et de bonheurs de ceux blessants et réducteurs.
Ne jamais refuser de les regarder bien en face et surtout d'y décortiquer les raisons et motivations profondes. Quel intérêt?
Tout simplement celui de se réformer soi-même et surtout en profondeur !
Éradiquer progressivement ce que l'on produit comme malheur aux autres et qui  fera, par voies de fait, obstacle à notre propre bonheur.
C'est tout de même bien dommage de se faire obstacle à soi-même, non?
Par ce simple entraînement, j'ai appris à reconnaître en mon propre sein mes vilains penchants dès qu'ils venaient à se présenter aux portes de ma conscience.
Et voici donc comment se métamorphosa une bête récitation en une pratique concrète donnant sens et caractère au reste de ma prière.
Tout ne devient pas aussitôt -et comme par enchantement- simple mais par cette pratique un retournement durable se fit en moi et m'aida sincèrement à progresser.
Enfin, ne pensez surtout pas que seuls comptent les actes car dans ce domaine l'ensemble de nos faits ne sont que les fruits de nos pensées.
Ainsi en apprenant à maîtriser nos pensées nous trouverons des chemins nouveaux pour reformer nos actes, ce qui reste évidemment comme le plus important.
Voilà ce que fut le premier ingrédient ajouté à ce que j'avais l'habitude de faire et il ne coûte rien de l'essayer.
Si vous ne faites que débuter... alors dites vous que c'est un bon début !

Ps: cette pratique en a ouvert d'autres que je me ferais une joie de vous détailler bientôt.


« Commencez par changer en vous ce que vous voulez changer autour de vous.  »




Gandhi

Gandhi


jeudi 2 février 2012

Le salut par l'individu.



                 

Nous voilà donc de retour -et à grands pas- vers des heures aussi troubles que sombres.
La prétendue fantastique énergie nucléaire pas chère finit enfin par nous montrer son vrai visage.(sic)
Le pétrole infini et qui coule à flots c'est presque fini aussi et somptueux couronnement tout se délocalise vers des pays où l'ouvrier outil ne coûte guère plus d'un à deux dollars par journée d'esclavage.
Alors on se laisse aller aux mirages de complots mondialistes ourdis dans la pénombre.
Une poignée d'Illuminati placerait ainsi leurs pions aux sommets de nos états lors de réunions aussi secrètes qu'ésotériques.
Quand bien même de tels groupes existeraient, ils ne seraient, bien entendu, composés que d'hommes et de femmes en tout point identiques à nous tous !
Prêtons leurs donc le vice d'avoir cédés plus profondément que nous à de mauvais penchants que trop humains mais quel est celui d'entre nous qui n'a pas basculé un jour sur ces mauvaises pentes?
Qui donc peut s'enorgueillir de ne pas avoir un jour versé dans ces travers?
Vanité, cupidité, avarice...
Bien sûr, ils dupent, fraudent, mentent mais tout cela à la hauteur des responsabilités qui sont les leurs!
Ce qui nous séparent d'eux c'est surtout la plus grande responsabilité qui est la leur au regard de l'histoire.
Tout un chacun comprendra aisément, par exemple, que lorsque l'un d'entre nous jette ses mégots de cigarettes ou ses détritus dans la nature cela n'aura évidemment pas les mêmes conséquences que quand G. W. Bush (prolongé par Obama) refuse catégoriquement de signer le protocole de Kioto.
C'est ça la différence !
Pour le reste, nous ne croisons que toujours plus de gens rêvant de faire fortune à tout prix et surtout par n'importe quel moyen du moment que cela soit efficace.
Et dites-moi: que font d'autres nos élites?
Elles contournent, détournent, ou même violent les règles à seule fin d'un pouvoir encore accru et d'une fortune toujours grandissante.
Au fond, ils suscitent plus souvent la jalousie ou la convoitise nos "grands hommes" plutôt qu'autre chose. C'est justement là que le bât blesse !
Finalement, nous déboulons avec eux et de concert sur cette même autoroute de la facilité.
Seule diffère la cylindrée de la machine qui nous conduit droit vers le vice.
Combien nous est-il plus simple de dénoncer ceux qui y foncent dans des machines d'enfer alors que d'autres y font du "stop" sur les bas côtés ... mais ne dit-on pas que "l'enfer est pavé de bonnes intentions"?
Certes donc, illuminatis, francs-maçons ou tout autres puissants roulent à tombeaux ouverts vers l'antre de la rivière Hadès mais pour les critiquer, il nous faudra nécessairement arrêter de les y suivre que ce soit à pied, vélos, motos ou petites autos !
Les dénigrer tout en rêvant secrètement -ou pas- de leur succéder n'améliorera jamais rien !
Notre salut passe donc par l'individu !
Voilà la seule et ultime clé pour régler nos problèmes.
Quand j'observe simplement autour de moi au quotidien ce dont nous sommes capables individuellement alors je sais que notre salut est bien là !
Dans cette société que tout le monde dit vouloir "verte" il n'est pourtant vraiment pas difficile de voir les pires incivilités.
Voici donc un minuscule exemple qui en dit long:
Avez-vous remarqué que dans la plupart des fast-foods (inepties à eux seuls) les pailles et autres serviettes en papier ne sont plus en libre service comme avant?
Je restais pantois autrefois devant le nombre de pailles et autres serviettes que prenaient les gens.
À quoi pouvait donc servir trois, quatre voire cinq pailles pour boire dans un gobelet en plastique fermé et percé d'un trou pour y faire entrer une seule et unique paille?!
Que faisaient-ils aussi de cinq ou six serviettes pour manger un hamburger?
Du coup ils ont supprimé ce libre service mais "rassurez-vous" sûrement pas par soucis écologique mais bien plutôt par intérêt financier.
Je ne parle même pas de ce que l'on peut voir dans nos grandes villes chaque jour lorsque l'on prend la peine d'observer un tant soit peu.
Tout cela pour dire que je sais bien aussi ce qu'il en est dans tant et tant d'autres domaines divers et variés aux conséquences tellement plus graves encore.
Après mon article "de la reforme de soi" (http://healeyleblog.blogspot.com/2011/10/de-la-reforme-de-soi.html) qui se penchait plus spécialement sur l'aspect moral de notre progression possible, ici il est plus question des dizaines de gestes au quotidien qui peuvent facilement accompagner nos plus saines pensées.
Le changement du Tout commence donc par l'individu à l'orée de sa seule belle volonté.
A nous de jouer!!
Y.S