jeudi 29 novembre 2012

Intelligence?

"Ensemble des fonctions mentales ayant pour objet la connaissance conceptuelle et rationnelle."
Voilà la définition que l'on trouve dans le dictionnaire pour "intelligence".
Partant du crétin fini, bête comme ses pieds, pauvre con jusqu'au génie incontestable l'intelligence semble donc s'étaler sur une gigantesque palette.
Mais comment donc expliquer qu'étant tous constitués de la même façon il puisse y avoir de si profondes disparités ?
Comment aussi appréhender le fait que les génies puissent se compter seulement par milliers là où les abrutis sont légions ?
Et si l'on essayait donc de voir le problème sous un angle différent ?
Si l'on parlait plutôt de niveaux de conscience en lieu et place d'intelligence ?
Pourquoi ne pas essayer d'expliquer cette possibilité par le fait que tous les humains sont initialement munis des mêmes capacités intellectuelles et du fait qu'il n'y a aucune différence conceptuelle entre un Einstein et le simplet du village !
Tenter de percer le mystère en reconnaissant plutôt des niveaux de conscience, un "désaveuglement"... un éveil.
Ainsi les différences s'évanouissent, disparaissent mais surtout il n'y a plus aucune raison de croire qu'un "imbécile" soit éternellement condamné à le rester !
Pas plus qu'un génie ne puisse le rester ad vitam aeternam d'ailleurs.
Étant profondément convaincu de l'existence de la réincarnation chaque vie reste une occasion absolument unique de tourner sa force vitale vers l'éveil.
Rien, absolument rien, n'est figé, immuable et éternel car tout, absolument tout, est en mouvement perpétuel et continu, ouvrant ainsi à l'infini les champs des possibles.
L'imbécile, même d'une façon infinitésimale, peut tourner son esprit vers des niveaux de conscience "supérieures" tout comme le génie peut, par son orgueil ou sa suffisance, s'ouvrir les portes d'une descente régressive de son état actuel de conscience.
Chaque existence porte ainsi son propre chemin de vie en vie et ainsi, par exemple, le dalaï -lama n'est pas plus "intelligent" qu'un autre être humain lambda choisi au hasard: il est juste plus éveillé c'est tout !
Il ne porte pas en lui un code magique l'ayant rendu plus intelligent que l'ultra-majorité d'entre nous tous. Le flux vital s'est juste transmis de vie en vie dans une seule et unique direction : l'éveil!




Personne ne pourrait imaginer que même le plus imbécile d'entre nous n'ait à un moment ou un autre connu l'éclair du choix juste, profitable au plus grand nombre, sain...
Tous, oui tous, ont eu à un moment ou un autre (et en fait à chaque instant de la vie) la possibilité de faire des choix plus lumineux que d'autres.
Est-il vraiment besoin d'être suprêmement intelligent pour comprendre qu'il fut meilleur de nous arrêter pour secourir une personne en difficulté que de feindre de ne pas la voir ou pire de l'ignorer ?
Voilà donc un exemple des plus simples et rencontré par tous, un jour, dans sa vie qui pourtant alourdi où allège le "fardeau" karmique.
Nul besoin d'aller chercher des théories complexes et qui nous seraient inaccessibles !
Des niveaux de conscience vous dis-je, voilà bien la différence d'avec l'intelligence !
Finie la croyance en une chance inouïe d'être née plus intelligent que le voisin et qui jamais n'aura la chance un jour, un seul, de devenir un peu plus intelligent.
Malheur à celui qui se sent supérieurement intelligent car il en récoltera les fruits karmiques en temps voulu. Bonheur à celui qui se sachant "bê-bête" fera preuve d'ouverture par son humilité et sa volonté d'aller vers le "mieux pour tous" car il en cueillera les fruits en temps voulu.
De vie en vie fluctue ainsi au gré de nos ouvertures nos différents niveaux de conscience.
Des plus éclairés aux plus assombris coexistent en chacun de nous, en tout instant et en tous lieux, nos possibilités à des niveaux de conscience supérieurs.
Rien à voir avec une intelligence qui serait si mal répartie qu'elle ne se logerait qu'en une poignée d'élus désignés d'avance ou à de mystérieux chanceux !
Identiquement construits nous sommes donc tous, sans exception aucune, ouverts à ces possibilités de niveaux de conscience supérieurs... alors qu'attendons-nous?

YS

PS: La méditation est assurément la meilleure des solutions afin de permettre l'accès à ces niveaux de conscience supérieurs et le Bouddha lui-même, éveillé parmi les éveillés, parlait de réminiscence de centaines de vies précédentes pour arriver à sa possibilité d'éveil total.

Pour les amoureux de l'aventure j'ai aussi ce site: https://www.facebook.com/nepalsolo/?ref=hl

jeudi 22 novembre 2012

Copé ou Fillon?



On assiste donc à un incroyable bal des faux culs qui semble non seulement pas connaitre de dénouement mais au contraire gagner toujours en intensité.
La guerre de succession afin de s'emparer du siège présidentiable de l'ancien petit chef tourne au psychodrame pour les deux prétendants mais aussi leur parti ainsi que leurs militants.
Tout comme anciennement au PS on voit bien derrière les beaux discours la seule chose qui compte vraiment pour eux: prendre le pouvoir.
Se mettre en avant, faire mousser son ego, faire exploser son orgueil ... enfin que de la vanité!
On a l'impression à écouter les deux protagonistes qu'un (Copé) est parti dans une course sans fin vers l'extrême droitisation de son parti alors que le second (Fillon) joue une carte plus républicaine et modérée.
Et pourtant!
C'est bien vite oublier que monsieur Fillon a été durant cinq années pleines le Premier ministre d'un certain Nicolas Sarkozy grand artisan acharné de la droite "desconspléxée" avec dérive frontiste permanente.
On ne l'a pas entendu sourciller aux diverses déclarations indignes de ses collègues comme Brice Hortefeux ou encore madame Chantal Brunel et consorts...
S'il a bien le verbe plus arrondi ou fédérateur il a néanmoins adhéré à l'ensemble des débordements droitisés de son président.
Certes, Copé semble assumer cette profonde et terrible descente aux enfers aux abords Marine rendant presque Fillon modéré ... c'est dire la gravité de la situation!
Si le fait que la droite devenue "desconspléxée" ne résidait que dans le fait de dire tout haut ce qu'ils pensaient tout bas depuis des années cela était bien désolant mais sans trop de conséquences.
Pourtant ça ne s'arrête plus là car ils semblent vraiment vouloir maintenant mettre en pratique leurs mesures discriminantes.
Il faudra bien un jour tout de même stopper cette extrême facilité qui consiste à stigmatiser systématiquement les minorités d'origine étrangère!
Les lois républicaines existent déjà pour ramener la paix ou s'en prendre aux fraudeurs de tous poils et ces lois s'appliquent à l'ensemble des Français quel que soit leur catégorie sociale, leur confession ou leur origine géographique.
Il n'y a rien et personne à stigmatiser en particulier mais juste des lois à faire appliquer avec rigueur et surtout justice... un point c'est tout!
Parfaitement inutile de nous rabâcher les oreilles avec des histoires grotesques de pain au chocolat ou de racisme anti-blanc!
La violence est répréhensible et préjudiciable devant donc être traité selon les lois et la justice de notre pays.
Le racisme est justiciable alors que justice soit faite un point c'est tout!
Arrêtez donc de monter les gens les uns contre les autres dans le seul but de reprendre des voix au FHaine.
Au final cette guerre à l'UMP nous montre une fois de plus combien la démocratie est un bien aussi  précieux que fragile.
Quand elle s'exerce pleinement elle montre, comme ici, combien il faut respecter un ensemble de règles contraignantes et difficiles à accepter pour les orgueilleux ou/et autres assoiffés de pouvoir.
La démocratie est justement là pour réfréner leurs dérives et ici justement les dérives sont grandes d'où l'extrémisme de la situation.
On voit bien combien l'UMP- encore moins que le PS! - n'était prêt au véritable jeu démocratique.
Ces grands partis sont habitués depuis des décennies à être pris de force par un homme dit "providentiel" au caractère et à la force intransigeante voire impitoyable.
Ce fut François Mitterand à gauche ou plus récemment Nicolas Sarkozy à droite.
Des gens qui portent pourtant les traits de caractère de ce que la morale des hommes récuse comme le culte de la personnalité, l'égocentrisme, l'absence de compassion...
Comment comprendre que ce soit ces gens odieux qui suscitent l'admiration auprès du plus grand nombre!
Allez comprendre!