samedi 14 décembre 2013

La trouille capitaliste

L'histoire retiendra le tour de force dont aura été capable le capitalisme.
Aura été ... si si car, oui, ce système va très bientôt disparaître malgré le fait que depuis plus d'un siècle on nous explique à marche, de plus en plus, forcée qu'il ne saurait y avoir de meilleure organisation économique que celle-là.
Cette prouesse du néolibéralisme aura donc résidé dans sa fantastique capacité à réduire au quasi-néant toute autre forme de système économique et politique !
Pourtant le capitalisme a fini par devenir une sorte de dictature.
Bien sûr rien à voir avec celles que furent le nazisme, le fascisme ou les autres stalinismes ou maoïsmes car là, c'étaient des terreurs à l'état pur.
Celles du genre à ne même pas se cacher et à annihiler tout sur leur passage voyez-vous.




La perfidie néolibérale, elle, avance masquée et ne peut pas dire qui elle est vraiment et quel est son terrible plan d'asservissement généralisé.
Si on vous scrute et vous épie autant c'est bien parce que ce système est celui des peureux.
Arrivé à son paroxysme ce capitalisme glouton finit par avoir de plus en plus la trouille des outils qu'il a lui-même mis en place.
Afin de faire sa fortune, ce système devait réussir à anéantir les frontières commerciales dans le seul but de pouvoir exploiter pleinement les populations du tiers monde. Tout en continuant de maintenir, bien évidemment, des frontières physiques empêchant les esclaves tiers-mondistes de venir profiter des avantages mis en place chez nous !
Un demi-siècle à suffi à nous rassasier, nous autres Occidentaux, de tout et n'importe quoi à seule fin de nous faire posséder toujours plus.
Pendant tout ce temps nos yeux étaient bien clos sur la souffrance et le malheur de l'ensemble des populations lointaines qui permettaient à ce miraculeux système de tenir debout.
D'un côté, l'Asie fournirait à l'infini une main-d'œuvre d'esclaves manufacturant tous nos produits du quotidien et de l'autre, l'Afrique, à qui l'on spolierait les ressources de la terre et où l'on mettait en place des gouvernements ultras corrompus par nos "beaux démocrates".
Tout était impeccable ainsi avec des miséreux exploités jusqu'à la moelle chez eux à qui l'on interdirait l'accès à nos belles contrées.
Exception fut "gentiment" faite aux centaines de milliers que l'on invita cordialement à venir construire nos routes, nos immeubles, à ramasser nos poubelles ou à construire nos bagnoles aux trois huit !
Comme si cela ne suffisait pas on aimerait même maintenant ne plus les voir ici puisque nos immeubles sont finis ainsi que nos routes et que nos bagnoles sont fabriquées depuis peu chez eux !
Nos fantastiques multinationales n'étant jamais rassasiées des montagnes de fric sur lesquelles elles sont déjà assises alors elles rêvent depuis dix ans de tous nous avoir aussi comme esclaves de leur système.
Là évidemment, nous autres commençons à ouvrir bien grands les yeux sur la condition qui fut faite à ceux dont nous ne voulions rien savoir tant que nous conservions nos emplois et nos salaires.
Par contre, vivre comme eux et comme nos argentiers semblent en rêver ... ça pas question !
Alors on surveille ceux qui ont encore un peu de ce fameux "pouvoir d'achat" afin de savoir ce qu'ils seraient prêts à encore acheter de plus... si c'est possible?!
L'affaire de la NSA a révélé que, sous couvert de tous nous protéger de vilains terroristes planétaires, on se permet surtout de décortiquer toutes nos vies.
Les multinationales, en parfaites manipulatrices du système,  sont prêtes à tout livrer sans condition de nos vies. Il est primordial pour eux de créer un réseau sans frontières et sans limites afin de savoir comment toujours nourrir plus les seules bouches que nous sommes devenues à leurs yeux.
Ils nous scrutent comme ces mêmes animaux qu'ils gavent de produits dopants et pharmaceutiques afin que nous les bouffions plus vite au détriment de toutes règles de morales ou de compassion.
Nous aussi nous sommes dans la ferme concentrationnaire mondialisée !
Et vous pensez que les gens qui sont derrière tout cela sont heureux parce qu'ils sont bourrés de pognon? Même pas!!
Ils vivent dans cette terrible peur constante de voir leurs profits se réduire ou seulement même stagner et cela leur est absolument insupportable.
Pour eux la pire des terreurs c'est de voir les profits stagner et ils ne veulent ni ne peuvent même imaginer qu'ils puissent baisser... et pourtant !
Ils n'ont plus que faire de nous autres... pensez-vous, ils ne vous voient même plus en tant qu'êtres sensibles et en quête de bonheur et/ou de bien-être.
Depuis les derniers étages de leurs tours de verre, ils ne s'échangent que des courbes et des chiffres quand ils ne se les jettent pas aux visages pour impressionner leurs concurrents.
Des statistiques, des chiffres, des courbes qui doivent toujours continuer de pointer vers les cieux... voilà ce qu'est devenue leur version de l'humanité !
Ils possèdent déjà tout et des millions de fois plus que le nécessaire mais cela ne les empêchent nullement de continuer à faire des rêves de grandeurs mégalomaniaques.
Plus, toujours plus jusqu'à l'infini car leur fantastique frousse de manquer ne peut jamais être rassasiée.
Tant que nous ne stopperons pas par nous-mêmes cette machine mangeuse d'Hommes, et ce par nos propres choix, alors ils continueront sans aucun scrupule.

Pourtant entre néolibéralisme et dictature communiste existe bien une autre voie... celle de la démocratie véritable. ( http://healeyleblog.blogspot.fr/2013/06/de-la-democratie-veritable.html )
Un système où l'État reprend les droits et les aspirations du peuple à son compte.
Au jour d'aujourd'hui nos états n'existent plus car tout asphyxiés et paralysés qu'ils sont par les sommes vertigineuses qui sont détenues par une infime partie de fous.
Leurs chiffres d'affaires atteignent des montants plus importants que les sommes dont disposent la plupart des états nations de cette planète !
Nos dirigeants se laissent ainsi asservir par la dictature financière que ces géants commerciaux leur imposent. Ils cèdent à leurs exigences du "toujours plus pour nous" et cela coûte que coûte.
Les échanges internationaux et technologiques tels que nous les connaissons aujourd'hui sont les plus belles chances que nous n'ayons jamais eues de mieux nous connaitre et de nous partager mais pour cela il faut comprendre et admettre que NOUS SOMMES FAITS DE LA MÊME VEINE ET QUE NOUS NOUS TRAITIONS ENFIN TOUS D’ÉGAL A ÉGAL.

YS.









mardi 10 décembre 2013

L'ennemi intime


 Responsable et coupable de tous nos maux : je vous présente Monsieur l'ego.
Le problème majeur avec lui c'est que vous ne faites pas attention à sa présence permanente.
Il vous semble qu'il a toujours été là comme naturellement. C'est lui qui vous offre tous ces moments de bonheur après lesquels nous courrons désespérément tous  et cela presque indéfiniment.
L'immense problème avec l'ego c'est qu'il n'est jamais pleinement satisfait de ce qu'il possède, il est insatiable par définition.
Sitôt qu'il a ce qu'il convoitait tant et tant, le voilà déjà à l'affût de ses prochains désirs.
En fait, il fonctionne exactement comme un stupéfiant (donc il altère le sain jugement).
Après avoir donné euphorie, joie ou plaisir il va vous faire payer au prix fort la re-descente.
Source de l'insatisfaction, de l'angoisse, de la peur, du manque, de la privation il vous pousse à n'espérer qu'une seule chose : que tout recommence de plus bel et le plus vite que possible !
Son essence est insatisfaite et impatiente ... Il veut, il exige.
Si l'ego adore être la star, celui que l'on flash, que l'on admire ou même que l'on adule ce n'est pourtant (et surtout) jamais pour ce qu'il est vraiment.
Il veut se faire mousser, briller aux yeux de tous mais pour cela il se doit d'avancer masqué, travestit et bien maquillé sous couvert d'une bonne raison ou de la pire des bonnes excuses.
Il est votre roi de la mauvaise foi et ne peut vraiment scintiller que dans son bel habit de respectabilité. Bien présentable et bien présenté, vous ne faites en cet instant plus qu'un.
Si quelqu'un avait alors la mauvaise idée de venir vous chatouiller un peu pour tenter de vous sortir de votre sommeil égoïste, très grandes sont les probabilités que le sujet vous envoie  promener avec pertes et fracas. Afin de contrer celle ou celui qui aurait tenté de vous sortir de cette trop merveilleuse situation d'aveuglement vous lui trouverez alors toutes les meilleures excuses du monde. N'irez en bloc et il vous deviendrait enfantin de ne rien voir de ce qui pourrait vous contraindre au réveil.
Bien difficile première étape que de seulement écouter et de réussir à accepter ou encore, peut-être bien mieux, que d'admettre.
Voilà pourtant la bien fantastique victoire sur soi-même. Réussir une telle opération est une source de libération incroyable. Avoir ce sentiment que l'on vient de mettre une telle raclée à son ego qu'il en vacille tel un boxeur à deux doigts du k-o est jouissif.
On se dit qu'il ne reste plus qu'à le mettre à la porte et de refermer derrière lui.
C'est probablement vrai mais dès la porte close, l'ego sera déjà en train de tenter de revenir par la fenêtre restée ouverte ou le conduit de la cheminée . . . ou tout simplement par n'importe quelle minuscule faille où fissure dans laquelle il saura se faire si minuscule que vous ne le reconnaîtrez pas.
Vous restez la plus belle aire de jeu, la terre vierge et si riche à s'offrir pour votre ego.
Il sera prêt à prendre toutes les formes possibles et imaginables afin de vous séduire, de vous plaire et de re- conquérir le terrain perdu.
Il vous dira et vous montrera tout ce que vous voulez entendre et voir afin de mieux reprendre la main. Il sera prêt à investir vos rêves pour pénétrer votre conscience. Faut-il en passer par l'inconscient pour reprendre le contrôle . . . Aucun problème pour lui.
Par votre récente prise de conscience et votre action altruiste il sent bien qu'il a tout à perdre, absolument tout et c'est bien pour cela qu'il est prêt à prendre tous les risques. S'il doit en passer par vous terroriser jusqu'à  en provoquant des cauchemars ou en vous affligeant de pensées si terribles qu'elles vous sembleront étrangères à vous-même, il le fera.
L'ego est cet ennemi si intime et si proche qu'il colle à votre esprit au plus près qu'il le peut. Il est en vous au point de vous persuader qu'il EST VOUS!
À chacune des avancées spirituelles, il y opposera son contraire. Il tentera au mieux de vous distraire de vos nobles projets et au pire vous déstabilisera.
Le plus sournois de nos ennemis ne sera jamais rien au regard de celui de votre propre intimité. D'ailleurs les ennemis extérieurs ne sont presque toujours que les manifestations des errements de nos choix les plus égoïstes. On se trouve toujours le bon rôle de crier à l'injustice lorsqu'on se retrouve au beau milieu d'un désert aride et brûlant quand toute sa vie durant on n'a fait que choisir les routes menant le plus au sud que possible.
Nous le savons bien ce sont celles qui nous faisaient goûter au seul plaisir de notre moi, de notre radieux soleil égotique. Réussir à faire distance d'avec son propre ego est la primordiale possibilité de re-conquête du soi. Pouvoir regarder l'ego se décoller, pouvoir aussi l'identifier, le reconnaître, et ce même sous ses plus beaux atours de respectabilité aussi subtils qu'ils puissent être, est la clé.
Il est là, a l'affût, tel un guetteur, un chasseur à la recherche du moment où vous ne voudriez penser qu'à vous sans concession aucune pour les autres. C'est là qu'il nous faut réussir à mettre le doigt sur le dévoiement vers lequel on se laisserait aller.
Se surveiller . . . Cela pourrait aisément passer pour une contrainte, une souffrance et c'est pourtant tout le contraire car c'est la délivrance de la cage de l'ego qui est au bout de la route. On peut passer de la fermeture égoïste à l'ouverture sur le tout.
Surtout ne nous arrêtons pas à la connaissance car savoir n'est pas forcément synonyme de faire. Combien me suis-je laissé à plus savoir que pouvoir!
Magnifique posture de facilité que celle-là.
La meilleure et merveilleuse alliée fut et reste la méditation qui permet de se retrouver, de se recueillir et d'observer tout ce qui se passe à l'intérieur.
Ce que l'on pense on le devient disait le Bouddha.
Dès lors on apprend à regarder ses pensées, à les comprendre et à les orienter comme naturellement vers la bonté, la douceur et la compassion retrouvée. Se perdent les plaisirs de la possession des biens, du besoin des regards d'approbations.
Finie la peur de la réprobation des autres, petit à petit l'ego s'en va et avec lui tout son fatras de peurs et de nécessité de positionnement aux yeux des autres. On apprend soudain à devenir honnête et sincère avec soi-même et par voies de fait aussi avec les autres. On devient persévérant autant que patient. Disparaît cette étrange façon de se juger si durement dans le secret de son for intérieur tout en maintenant son image idéalisée à l'extérieur.
Posture aussi douloureuse qu'impossible sans des dégâts irréversibles.
Toujours à portée de pensée ou d'action, les erreurs ou autres égarements sont le lot de tout un chacun mais cette découverte de la félicité intérieure vous restera toujours fidèle à un désir sincère de bien faire. Ce changement n'attend que le bon vouloir de tous les élus que nous sommes.


La plus grande victoire est la victoire sur soi-même !
Bouddha


dimanche 24 novembre 2013

Aux bonnets rouges.




Bravo!
Vous avez ENFIN compris que le système actuel est une aberration qui broie les êtres humains et détruit la nature et vous n'en voulez plus.
Bah non! C'est encore raté car vous continuez de perdre vos emplois un à un, votre terre devient stérile et dégueule de produits chimiques mais votre solution c'est de demander plus de subventions pour continuer encore et encore!!
Vous voulez vous révolter contre ce système inique mais défilez  unitairement aux côtés de ceux qui vous ont conduits à ce désastre et qui en plus continuent de vous promettent qu'avec eux tout peut encore continuer    . . . Quelle blague!
Depuis 2000, 26% d'exploitations agricoles ont disparu en France au seul profit de ceux que l'on nomme  les "gentlemen farmer".
Ces mêmes gens qui font de l'hyper productivisme à grands coups de pesticides et d'antibiotiques ou /et ont des élevages d'animaux en environnement concentrationnaire.
Ces gens ne sont pas des agriculteurs ou des éleveurs mais des chefs d'entreprises engraissés aux subventions de la PAC.
Ils attendent patiemment les chutes des vrais petits agriculteurs qui disparaissent jour après jour.
Ils leur rachètent leurs fermes, sont de plus en plus gigantesques et ne pensent qu'à s'enrichir toujours plus.
Ils ne vous rétrocéderont jamais un pouce des terrains conquis et détruiront vos emplois et votre terre au nom du saint profit et de la productivité à tous prix.
Nous sommes TOUS conscients que ce n'est plus possible ainsi et qu'il faut que ça change mais par pitié comprenez que c'est notre façon de penser et de vivre qui doit changer.
Terminons ensemble l'aire du toujours plus pour retrouver le plaisir de faire localement et à petites échelles.
Si vous voulez VRAIMENT tout changer . . . C'est là que se trouve la clé et nulle part ailleurs.

mercredi 13 novembre 2013

De la décroissance

Il n'y a vraiment pas si longtemps la simple évocation de ce mot faisait bien rire et c'était même une grossièreté que d'oser en parler. Dans un monde où tout est relié à la croissance cela fait tâche que d'oser seulement remettre en question le dogme de la sainte croissance.
Pourtant l'heure arrive où il faut arrêter de se voiler la face parce que le monde de la croissance est déjà bel et bien mort.
Ses trop riches acteurs refusent de le voir, de le comprendre et surtout de l'accepter pourtant l'encéphale de leur bébé est plat.
Au lieu de se résoudre à prendre les mesures qui s'imposent nos capitaines d'industries et de la politique s'acharnent à vouloir maintenir ce concept en vie. Il faut bien reconnaître qu'ils ont absolument tout à y perdre dans cette affaire . . . Alors coûte que coûte ils nous font croire que cette crise n'est que passagère et que tout va bientôt repartir.
Détenant toutes les clés de cette machine injuste ils se permettent de continuer à nous bombarder de pubs et de discours optimistes. Dans ces conditions quand vous tentez d'expliquer que vous voulez  vous séparer du superflu et que vous n'allez acheter et consommer que ce qui est nécessaire on vous explique qu'avec des gens comme vous la terre ne tournerait pas rond bien longtemps.
On vous explique malicieusement aussi que le chômage et la misère iraient bon train... pour ne pas dire que cela exploserait.
C'est assez navrant quand on voit les ravages que produit d'ores et déjà le système actuel dans ces deux domaines précis!
Ils vous affirment qu'ainsi on va très vite retourner au moyen âge voire à l'âge de pierre.



Pourtant si ce que la science et la modernité  nous ont amenés l'a été par la cupidité ou la guerre rien n'aurait empêché qu'il en fut autrement.
La poudre, par exemple, fut inventée en Chine pour les feux d'artifices et pas pour en faire des munitions et des armes de guerre.
Rien n'empêche les progrès de se faire dans un but de partage et du bien du plus grand nombre si n'est donc cette terrible cupidité.
Dans un monde de conscience plus développée rien ne s'opposerait donc à mettre les progrès au service des citoyens du monde ( ça parait dingue hein !!). Dans un système d'ultra financiarisation comme le nôtre il serait grand temps que nous autres citoyens ré-apprenons les Vertus de l'échange et du troc mais surtout de la simple entre-aide.
Autant de choses dont nos dirigeants ne veulent surtout pas entendre parler cela ruinant à coup sûr le système inique qu'ils ont mis tant de temps à bâtir tel que nous le connaissons aujourd'hui.
Il est bien évident que celui qui passe ses journées à faire baisser les prix des denrées qu'il ne produit pas ne trouverait guère de gens intéressés a lui échanger quoi que ce soit et pour cause!
Ces gens ont su gonfler artificiellement le prix de leur vide qu'ils brassent à longueur de temps au détriment de ceux qui font les choses ou qui rendent de véritables services à la société ou à la communauté.
Dans une société d'échange une infirmière, un éducateur, un artisan, un agriculteur ou un pêcheur auraient mille fois plus de chances d'échanger quelque chose qu'un trader !
Les sociétés communautaires telles que celles des indiens d'Amérique sont un exemple dont nous autres occidentaux avons tout à apprendre, à comprendre et a mettre en oeuvre.
Ils n'avaient pas de monnaie, pêchaient et chassaient ou cultivaient que ce dont ils avaient réellement besoin sans faire de réserves ou d’essayer de capitaliser.
Chacun apportait sa contribution à la communauté en fonction de ses propres talents sans trouver à y redire mais ce sont tout justement ces merveilleuses personnes si sages et si respectueuses de la Nature que nous autres "civilisés" avons massacrées!!!
La décroissance est de toute façon notre avenir car cette nature que chérissaient tant les Indiens commence à nous rendre ce que nous lui avons donné au nom de notre folie de la croissance capitalistique ... l'irrespect total et forcené qui conduit à la désolation !!

Quand voulez vous donc vous  y mettre?
C'est la question que nous devrions nous poser dès aujourd'hui!!!


PS: C'est vers cela que nous voulons continuer à aller coûte que coûte?
 Comment ferons-nous donc quand des événements tel que le typhon Haiyan seront devenus notre quotidien en différents endroits de notre belle planète bleue?


samedi 12 octobre 2013

Les petits génies radioactifs




Encore combien de temps pourra-t-on nous mentir impunément concernant ce qui touche au nucléaire? Réponse : Aucun temps supplémentaire !
Il n'y a plus aucun, absolument aucun, argument qui plaide encore en faveur de cette infâme énergie et surtout plus celui qu'on nous a tant et tant rabâché : le prix !
Celui-là, on l'aura plus qu'entendu ce fameux argument du faible coût du nucléaire... et pourtant !
Remarquez qu'on nous le sert un peu moins depuis quelque temps et pour cause car commence à se profiler sur l'horizon le véritable prix et pas celui que financier mais surtout écologique.
On ne pourra échapper ni à l'un ni à l'autre.
La durée de vie d'une centrale nucléaire était prévue initialement pour quarante années et le bail de nos plus vieilles centrales arrive à terme.
Face aux gigantesques problèmes que cela va poser il n'y a que deux solutions :
-1 On fait des travaux de prolongations pour ajouter une vingtaine d'années supplémentaires à nos vieilles poubelles radioactives sans qu'on sache exactement combien cela peut coûter mais surtout en ne faisant que reculer le problème qui surviendra irrémédiablement dans la seconde solution !
-2 On entame au plus vite la sortie définitive du nucléaire en passant par le démantèlement de TOUTES nos centrales sans exception.
Un démantèlement est quelque chose d’extrêmement COÛTEUX et qui prend, quoiqu'il arrive, plusieurs dizaines d'années sans résoudre le problème : les déchets radioactifs !!
D'ailleurs personne n'a, à ce jour, de solution pour recycler ces cochonneries. On les enfouit, on les enterre, on les cache, les dissimule.... On ment !!!
Pas grand monde pour nous rappeler qu'entre 1967 et 1969 on s'est même contenté vers chez nous de purement et simplement les jeter dans la mer du nord qui n'avait plus qu'à s'en arranger toute seule !
On n'a JAMAIS retrouvé aucun de ses fus  balancés à la mer et personne ne sait où ils sont et dans quel état ! Ça montre de quoi sont capables ces gens et leur sérieux !!
Et puis vint Fukushima où l'on a délibérément construit une centrale sur une faille sismique et en bord d'un océan sujet aux tsunamis.
C'est tellement énorme que des images valent bien mieux que tous les mots.

http://www.youtube.com/watch?v=hpLQUKhFXwE



Dans les années à venir nous allons donc assister à une augmentation drastique des prix de l’électricité et ce, que l'on choisisse le démantèlement ou la prolongation... donc autant prendre tout de suite la meilleure solution des deux... sortir du nucléaire au plus vite. Le démantèlement des 5 premiers réacteurs allemands à  déjà coûté 4 milliards d'euros et les estimations pour finir le boulot sur les 17 réacteurs que compte le pays va de 45 à 300 milliards d'euros sur 20 années pleines!
On navigue à l'aveugle !
Qu'en est-il donc de la France et de ses 54 réacteurs nucléaires? EDF et Aréva disent avoir provisionnés 18 milliards d'euros pour le futur ça fait rire vraiment jaune !
Aujourd'hui, ils se contentent de construire des hangars pour y entreposer les déchets les moins lourds sans que personne ne veuille vraiment du côté d'Aréva nous dire ce qu'il en est de leur taux réel de radioactivité !!
Autrement, ils ont trouvé la solution des immenses galeries creusées à 500 mètres sous terre où l'on dépose les déchets les plus fortement radioactifs et qui sont sensés y rester pour plusieurs milliers d'années ! Là, tout comme pour les hangars suscités, les reporters et autres journalistes ne sont pas trop les bienvenus et l'on doit donc se contenter de les croire sur parole avec les quelques images et commentaires perso !
Je sais pas pour vous mais pour ma part quand on procède de la sorte, en général, c'est qu'on a quelque chose à se reprocher.
Aréva pour qui l'état français est prêt à faire la guerre au Mali pour y préserver les intérêts essentiels qu'elle possède au Niger voisin avant que cela ne dégénère. C'est bien la vraie raison de l'intervention française avant tout !!
Alors, au delà de la catastrophe écologique que cela représente de rester dans le nucléaire il y a aussi le fait qu'on ne sait pas exactement combien coûte ces installations et combien on va devoir encore en construire compte tenu du fait que les déchets sont de plus en plus nombreux? Alors, on fait quoi?
L'avenir en ce qui concerne le nucléaire ne peut donc que nous réserver de très mauvaises surprises et rien d'autre !
Quand on sait qu'à Fukushima les ingénieurs n'étaient même pas au courant qu'il existait  une vanne manuelle à simplement tourner afin de maintenir le niveau d'eau suffisamment haut pour que le réacteur ne rentre pas en fusion !
Au lieu de cela, ils étaient enfermés dans la salle de commandement à attendre... résultat la catastrophe nucléaire en cours et qui déverse son lot de nouvelles plus alarmantes les unes que les autres jour après jour !
Voilà tout le sérieux du nucléaire !!!!!

YS

STOP IMMÉDIAT  AU NUCLÉAIRE SOUS TOUTES SES FORMES!!!

vendredi 4 octobre 2013

Comment ( je ) médite.

. La belle solitude.


J'invite en premier lieu celles et ceux qui sont arrivés jusqu'ici à commencer par lire un de mes précédents articles concernant le même sujet et qui servira de préambule à celui-ci ici : http://healeyleblog.blogspot.fr/2012/02/comment-prier.html

Ce présent article en est le prolongement pur et simple.

Généralement, parler de méditation fait arriver à des conclusions assez proches les unes des autres où viennent se mêler des constats de grandes difficultés, d’échecs ou même d'abandons.
On entend souvent les mêmes réflexions et c'est trop souvent le découragement qui a pris le dessus alors on finit par se dire que c'est quelque chose d'impossible ou de réservé à une poignée de gens suffisamment éclairés.
C'est la première erreur!
Ce qui est intéressant c'est que tous ceux qui se sont essayés à la méditation semblent être passés par les mêmes pérégrinations.
En premier lieu on se demande comment procéder car cette pratique nous semble à tous assez étrangère.
Il faut avouer que nous avons de réelles circonstances atténuantes car vers chez nous autres Occidentaux on ne peut pas dire que l'on nous pousse dans cette voie ... bien au contraire d'ailleurs.
Alors très vite on se perd dans le "comment pratiquer la méditation, dans quel but, pour quel résultat?"
Çà se brouille, se complique et on s'y perd.
Pourtant méditer est à la portée de TOUS puisque c'est une capacité intrinsèque à notre nature profonde.
Lorsque l'on est encore jeune enfant on ne s’interroge pas sur le fait de savoir quand et comment va venir la conscience de soi et pourtant cela se fait tout seul en provoquant cet étrange décollement de notre être au reste de la création tout entière.
C'était simplement quelque chose de présent intrinsèquement et qui ne demandait finalement qu'à passer de l'ordre de la puissance à celui de l'acte.
L'introspection "retour" qu'est la méditation procède un peu de la même façon  et  est de la même teneur.
C'est là, en chacun de nous, obligatoirement, nécessairement, et ne demande qu'à se (re)mettre en marche.
A titre personnel c'est en apprenant à prier que j'appris, comme naturellement, à méditer.
Les deux semblaient d'ailleurs totalement imbriqués.
Pendant bien trop longtemps prier ne fut qu'une trop simple récitation de mots trop bien appris par cœur et indéfiniment répétés.
Fort heureusement pour moi cela changea grâce à une magnifique rencontre et se devait ainsi de déboucher sur tout autre chose.
Ma prière allait progressivement s'enrichir de pratiques nouvelles comme celle de me focaliser sur ma respiration.
J'étais alors en train, sans même m'en rendre compte, d'apprendre les prémisses de la  méditation!
Allongé à même le sol j’apprenais à porter toute mon attention sur mes seules inspirations et expirations.
Ce qui fit que j'allais y découvrir la méditation était tout justement le fait que je ne cherchais rien de précis, ni comment ni pourquoi y arriver.
C'était justement cela qui allait permettre une belle et franche avancée... c'était sans rechercher de but à cette pratique que j'y tendais le mieux !!
Cela parait étrange et pourtant !
Je me contentais donc de porter toute mon attention sur le soulèvement produit par mon inspiration et par l’effondrement de mon expiration.
Sans pouvoir l'expliquer je donnais plus d'importance à la seconde qu'à la première car dans l'expiration je laissais tout le poids de mon corps s'enfoncer dans le sol vers l'attraction naturelle de la terre.
Le fameux "lâcher prise" je suppose.
En tout cas : une forme de très salutaire abandon. 
C'est ainsi que j'appris progressivement à y laisser toute ma pesanteur corporelle.
Chaque inspiration ne servait que mieux à tout relâcher ensuite dans l'expiration.
Sentir ce corps comme s'enfoncer dans le sol en permettait l'oubli progressif et continu jusqu'à un effet d'élévation et surtout à mettre aussi de côté les pensées perturbatrices.
Une des exaspérations des débutants à la méditation est justement cette incapacité à ne pas avoir de pensées parasitaires qui semblent indéfiniment assaillir l'esprit.
Il parait alors impossible d'obtenir le calme serein au sein de l'esprit.
En découle généralement un très grand découragement voire même l'abandon pur et simple tout persuadé que l'on devient d'être  incapable de méditer.( je suis évidemment passé par là )
"Ce n'est pas pour moi, c'est trop dur."
Seconde erreur!
Si l'arrivée dans l'enfance de la conscience de soi avait permis d'identifier un "moi" par rapport au Tout alors la méditation pourrait permettre de décoller son esprit du "moi" afin de ré-apprendre le Tout.
Progressivement  et continuellement  observer ses pensées comme de simples constructions mentales permet de s'en détacher et de se rendre compte combien la pureté lumineuse de l'esprit est une magnifique et sublime réalité.
La concentration sur la respiration est ainsi un moyen de mieux comprendre que nos pensées parasitaires ne sont pas ce qu'est la nature profonde de l'Esprit.
Les phases de pensées "perturbatrices" ne feront dès lors que mieux nous sauter aux yeux lorsqu'elles viendront investir  nos périodes de concentrations respiratoires.
C'est tout justement là que nous pourrons les observer pour ce qu'elles sont vraiment : des constructions mentales !
Alors nous pourrons les regarder comme de simples manifestations qui ne sont pas notre lumineuse nature profonde.
Accepter de laisser venir ces pensées sans les rejeter, les fuir, les haïr ou nous faire nous sentir coupable de ne pas réussir à faire le vide devient une étape importante. ( Je sais combien cela peut-être difficile )
Il faut passer par cette acceptation et ne pas vouloir tout tout de suite comme nous y sommes tellement et trop habitués .
Pouvoir simplement observer ces pensées comme des barques passant sur le fleuve de notre vie serait le signe d'un progrès et pourrait même être très salutaire.
C'est la présence des ténèbres qui permet de voir la lumière au fond.
Comment pourrions-nous ouvrir la porte de la méditation et du calme de l'esprit en ayant des pensées négatives à notre propre sujet !?
Il est important de ne jamais perdre de vue que nous possédons exactement la même nature lumineuse que les plus grands saints que la terre ait portée.
C'est vraiment très encourageant non?
S'il vous est difficile de vous concentrer sur votre respiration alors n'hésitez pas à poser vos mains sur votre ventre afin de mieux sentir se faire et se défaire vos inspirations et vos expirations.
Vous pouvez aussi très bien avoir  comme seule pensée à l'expiration que celle de laisser sortir toute la négativité que vous ressentez en vous et ainsi vous en alléger à chaque profonde expiration.
Inspirez la bonté du Tout et expirez donc votre ego. ( Ce n'est qu'un exemple parmi d'autres )
Il n'y a pas de technique absolue et universellement efficace mais des pistes à suivre, à vivre en direct et surtout par soi-même... expérimentez-les donc!
Rien ne vous empêchera de vous rapprocher des techniques des maîtres au fur et à mesure de vos propres progrès .
Il faut laisser pousser ses dents avant que de vouloir mâcher des caramels ;)

Ne perdez pas de vue que l'ensemble de nos actions et de nos pensées passées ( karma ) fait que nous sommes tous un peu différents face à cet apprentissage et qu'on peut avoir besoin de sa petite touche personnelle pour mieux réussir.

Voilà donc qu'elles furent mes premiers pas vers l'incomparable expérience méditative.

Bonne méditation à toutes et tous.

Que tous les êtres puissent connaitre la paix et l'amour en ce monde.









mardi 17 septembre 2013

Diesel ou essence: l'heure de vérité!

Diesel ou essence?

Avant même d'avoir pris connaissance de l'ensemble des informations nécessaires nous autres français avons la très fâcheuse tendance à répondre à cette simple question aussi aveuglement que systématiquement : Diesel !!
Les chiffres nous le confirment très amplement avec pas moins de 75% de moteurs diesel sur nos routes.
C'est donc sans appel !
Nous sommes les champions européens du diesel et en 2012 sa part de vente a même dépassé les 80%.
Il faut bien avouer qu'on nous l'a sur-vendu ce maudit diesel et pour cause puisque nos bons constructeurs nationaux que sont Renault et Psa y ont massivement investi leurs gros capitaux dès la fin des années 70.
L'état n'avait alors surtout pas hésité à les soutenir dans cette voie (impasse) en leur faisant des cadeaux fiscaux hors normes.
Pourtant sa production est plus coûteuse que celle de l'essence surtout à cause de son raffinage qui est plus difficile à effectuer.
L'état n'y avait apparemment rien trouvé de grave puisqu'il s'était empressé d'enlever des dizaines de centimes de taxe sur le prix du litre par rapport à celui de l'essence afin de bien nous inciter à choisir ce type de motorisation.
Résultat fort logique: les diesels ont envahi nos routes hexagonales où ils sèment leur poison depuis 40 longues années.

Quoi? Comment ça, quel poison?

Voilà ce que vous auriez pu aisément dire il n'y a pas si longtemps encore mais cela devient de plus en plus difficile tellement les particules fines que ces moteurs vaporisent dans nos villes et campagnes font, depuis trop peu, sujet !
Les "miraculeux" filtres à particules n'y ont finalement pas changé grand chose puisque afin d'être efficace il faut que le véhicule est atteint sa température idéale, soit aux environs des 80/90°.
Du coup, entre chaque feux rouges avant cela les particules fines vont saupoudrer tout ce qui se trouvent autour d'elles et juste empoisonner surtout l'ensemble des poumons qui auront eu le malheur de se trouver dans leurs sillages.
La bagatelle de quelques 42000 morts prématurées selon les dernières études !
Comme si cela ne suffisait pas ce même moteur diesel n'aime pas du tout la ville et ses embouteillages où il s'encrasse à vitesse grand V.


Il faut aussi parler de son coût d'entretien plus onéreux de 20 à 30% par rapport à une motorisation essence (bougies, huile et filtres différents) avec en bonus le décrassage du fameux filtre à particules.
Compter en plus de cela un prix d'achat supérieur d'environ 10%.
Cerise sur le gâteau : les moteurs à essence de nouvelle génération ne consomment à peine plus qu'un litre d'essence par rapport au diesel!
Résultat : si vous faites moins de 15000 kms par année (comme la très grande majorité d'entre nous) il vous faudra alors dans le meilleur des cas pas moins de 5 années pour commencer à amortir ces handicaps.
Ayant voulu privilégier vos portefeuilles au profit de la santé de TOUS vous avez fait un bien mauvais choix.
Ce choix vous risquez bien de le payer et de plus en plus cher puisque la commission européenne, s'appuyant sur les dernières études de santé, souhaite singulièrement pénaliser le diesel.
Il est cancérigène et  refile à l'ensemble des citadins des maladies respiratoires aiguës et des allergies.
Notre bon état français semble vouloir faire celui qui n'entend pas ce qu'on lui dit mais ne pourra pas éternellement faire la sourde oreille !
Il est bien évidemment très compliqué de venir maintenant expliquer aux français comment on a pu sciemment autant privilégier le diesel au détriment de l’essence durant tant et tant d'années en toute connaissance de cause!!
Comment dès lors nous expliquer qu'il va falloir pénaliser le diesel quand on a TOUT fait pour en vendre au maximum pendant des dizaines d'années?
Pourtant il y a même des pays qui en ont interdit la commercialisation depuis le début !
Ils n'en voulaient pas dans leurs villes et pour cause !!
Alors, croyez-vous que notre état est retenu la leçon?
Apparemment non puisqu'il continue l'air de rien à délibérément subventionner le diesel pour l'ensemble des véhicules d’entreprises!!
En conclusion, la question ne devrait même plus se poser de savoir s'il faut rouler essence ou diesel puisqu'il en va de la santé publique et même  de nos vies!
Comment peut-on encore seulement continuer d'investir dans cette énergie hautement cancérigène?
On nous parle maintenant d'une nouvelle solution miracle avec l'injonction d'ammoniac dans l'injection pour neutraliser les particules fines !!!
On marche sur la tête!!!
Depuis quand est-il conseillé de respirer de l'ammoniac?





samedi 27 juillet 2013

A Osho.

"Écoutez votre être. Il vous donne continuellement des suggestions ; c'est une petite voix tranquille. Elle ne crie pas, c'est vrai. Et si vous êtes quelque peu silencieux, vous commencerez à pressentir votre chemin. Soyez qui vous êtes. N'essayez jamais d'être quelqu'un d'autre, et vous deviendrez mature. La maturité, c'est accepter la responsabilité d'être soi-même, quel qu'en soit le prix. Risquer tout pour être soi-même, la maturité n'est rien d'autre que cela.De l'ignorance a l'innocence la maturité est la même chose que l'innocence, à une différence près, c'est que cette innocence a été retrouvée, recapturée. L'enfant naît innocent, mais la société le corrompt. Jusqu'à présent, toutes les sociétés ont influencé et corrompu les enfants. Toutes les cultures ont dépendu de l'exploitation de l'innocence des enfants, elles ont exploité les enfants, en ont fait des esclaves, les ont conditionnés à leurs propres fins, dans leurs propres intérêts, qu'ils soient politiques, sociaux, idéologiques. Tout leur effort a été de recruter l'enfant comme esclave quel qu'en soit le but. Ces buts sont décidés par les intérêts en place. Les prêtres et les politiciens ont intensément conspiré, ils ont travaillé ensemble.Au moment où l'enfant commence à faire partie de votre société, il commence à perdre quelque chose d'immensément précieux ; il commence à perdre contact avec Dieu. Il est de plus en plus coincé dans sa tête, il oublie tout du coeur - et le coeur est le pont qui conduit à l'être. Sans le coeur, vous ne pouvez pas rejoindre votre être - c'est impossible. De la tête, il n'y a aucune voie conduisant directement à l'être ; il vous faut passer par le coeur, et toutes les sociétés sont destructrices pour le coeur. Elles s'opposent à l'amour, elles s'opposent aux sentiments ; elles condamnent les sentiments, les qualifient de sentimentalité. De tous temps, elles ont condamné les amants, pour la simple raison que l'amour ne vient pas de la tête, il vient du coeur. Un homme qui est capable d'amour découvrira tôt ou tard son propre être - et une fois qu'une personne découvre son être, elle est libre de toute structure, de tout schéma. Elle est libre de toute limitation. Elle est pure liberté.Chaque enfant naît innocent, mais la société inonde les enfants de connaissances. D'où l'existence des écoles, des collèges, des universités; leur fonction, c'est de vous détruire, de vous corrompre.Maturité signifie regagner son innocence perdue, reconquérir son paradis, redevenir un enfant. Bien sûr, il y a une différence - l'enfant ordinaire est inévitablement corrompu, mais quand vous reconquérez votre enfance, vous devenez incorruptible. Personne ne peut plus vous corrompre, vous êtes devenu suffisamment intelligent - à présent, vous savez ce que la société vous a fait et vous êtes alerte, conscient, vous ne le laissez plus se reproduire.La maturité est une renaissance, une naissance spirituelle. Vous naissez à nouveau, vous êtes à nouveau un enfant. Vous vous mettez à regarder l'existence avec des yeux neufs. Vous approchez la vie avec de l'amour dans le coeur. Vous pénétrez dans votre centre le plus intime rempli de silence et d'innocence. Vous n'êtes plus simplement dans la tête. A présent, vous utilisez votre tête, mais elle est votre serviteur. Vous commencez par devenir le coeur, puis vous transcendez même le coeur." Osho.



Nous sommes ici très probablement au plus près de l'enseignement volé et caché d'un homme tel que Jésus. Tout n'est donc pas perdu. À nous d'ouvrir les portes de nos esprits.

lundi 22 juillet 2013

Nos poisons quotidiens



Ils sont tellement nombreux qu'on ne sait par où commencer !
Il va bien falloir trancher pour pouvoir amorcer l'article et arbitrairement je choisis par là où nous sommes les champions d'Europe : les pesticides.
Cela fait déjà plusieurs décennies que nous les subissons par leur sur-utilisation un peu partout dans la nature et sur nos cultures.
Il aura fallu attendre quasiment 40 années pour qu'on commence seulement à voir les premières études tomber et nous annoncer ce dont nous n'avons jamais douté pour la plupart d'entre nous.
C'est nocif et dangereux !!!
Le tabou commençant à être levé on va probablement pas tarder à voir des études indépendantes fleurir de si et de là.
Pourquoi préciser "indépendantes" ?
Parce que, comme dans biens d'autres domaines, un bon nombre de scientifiques se sont rangés derrière le pouvoir financier de ceux qui commercialisent ces poisons !
Quand vous regardez tout en bas et en tout petit de ces études vous vous rendez compte qu'elles sont trop souvent financées par les multinationales qui produisent les produits testés et comme il y a des gens qui ont eu le malheur de s'en apercevoir alors ils n'ont rien trouvé de mieux que de créer de toutes pièces des fondations où leurs noms n'apparaissent plus !
Jusqu'où peut-on donc pousser le cynisme pour continuer à faire du fric?

Les procès engagés par des agriculteurs devenus extrêmement malades ont aidé à faire découvrir certaines choses si bien cachées !!
Ces mêmes agriculteurs ont tellement défendu la magie des pesticides qu'il est cocasse de voir un tel revirement et il y en a pourtant encore plein pour en vanter les mérites... allez comprendre?

En ligne directe se profilent aussi les engrais qui sont en train de stériliser nos sols et d’abîmer durablement nos nappes phréatiques pour très longtemps.
Terres stérilisées, rivières polluées, insectes décimés et notre santé profondément affectée... où est donc le bénéfice?
Ha bah si !
Le bénéfice est financier et pour seulement une poignée !
À quand et par qui les décisions qui s'imposent?

N'est ce pas là, par nos envies et nos choix,  que nous devrions faire bouger les choses?


Alors heureusement qu'en France nous sommes à l'abri des OGM me direz-vous !
Raté car si leur culture en plein champ est bien interdite chez nous ce n'est pas le cas tout autour de nous.
Et alors pensez-vous?
Les animaux d’élevages (vous savez, ceux qui ne voient jamais le jour toute leur vie durant, qui vivent en environnement concentrationnaire, sont bourrés de produits pharmaceutiques et qu'on trucide dans des conditions inhumaines) que vous mangez sont nourris avec des fourrages et du soja transgénique venu d'Amérique du sud ou du nord où ils sont parfaitement légaux !
Coup d'épée dans l'eau donc puisque la viande que vous mangez est par conséquent contaminée par des OGM.
Étrange pantalonnade que celle là puisqu'en interdisant les OGM nous en consommons au quotidien sans que cela n'alerte personne, cherchez une fois de plus l'erreur?
Parmi les plus à plaindre sont les porcs qui ne peuvent pas vivre enfermés et en grande quantité à cause du lisier qu'ils produisent.
Du coup, ils vivent sur des sols surélevés afin de pouvoir évacuer leurs excréments en permanence par le dessous mais même avec cela il faut les bourrer d'antibiotiques pour qu'ils ne soient pas malades !
Est-ce vraiment ce que vous souhaitez cautionner en achetant cela?
En fait, quand vous vous préparez une bonne poêlée de légumes aux lardons vous ingurgitez aussi un petit paquet d' antibiotiques, du transgénique et des pesticides !
Ces produits finissent donc dans nos sols et nos eaux où y barbotent gentiment d'innocents poissons !
Comme si tout cela ne suffisait pas encore on s’aperçoit que depuis une durée qui nous est inconnue on nous trompe copieusement sur l'origine des viandes sans hésiter à faire passer du cheval pour du bœuf où on ne sait encore quoi d'autre?
On pourrait aussi parler des cosmétiques blindés de cochonneries nocives sans oublier les produits d'entretien et d'hygiène.
À ceux à qui cela ne suffit pas ils peuvent encore s'ingénier à y ajouter l'alcool fort, le tabac voire des stupéfiants !

Mais que nous reste-t-il de sain dans tout cela alors?
Peut-on dresser plus noir tableau?
N'y a-t-il plus aucun espoir?
Nous sommes ainsi passés en très peu de temps d'une époque où on mangeait sainement mais si peu par pauvreté à l'aire industrielle où l'on mange trop jusqu'au gâchis et à l'obésité et en plus très mal !
Ne nous voilons pas la face pour reconnaître que d'un roi et d'un clergé qui usurpaient nos droits nous sommes passés à des multinationales avides de nous voir TOUJOURS PLUS CON-SOMMER de leurs produits frelatés sur lesquels ils dégagent des marges folles calculées jusqu'au centime près !
Quelle étrange folie que celle d'un monde où  moins d'un milliard de gens se font péter la panse avec des aliments dégueulasses rendant obèses et malades là où les cinq autres milliards crèvent de faim !
Encore combien de temps une telle infamie peut-elle durer?
À bien y regarder ces multinationales avec leurs milliards de cash de réserve ne servent qu'à nourrir des comptes bancaires cachés dans des paradis fiscaux .... ultime folie !

Pourtant de la lumière salvatrice il y en a tout autour de nous et en nous-mêmes !
Autour de nous avec l'ensemble de ces petits producteurs aux cous étranglés par de gloutonnes centrales d'achats négociant avec la grande distribution !
Ces petits agriculteurs sont ardemment en train de se mettre au bio ayant particulièrement bien compris les ravages de l'ultra-productivisme et c'est à nous de les aider en leur achetant directement leurs produits.
Ils ne demandent que ça de court-circuiter la grande distribution qui les assassine depuis des décennies.
Il y a aussi les remèdes de "grands mères" ou autres vieilles astuces qui refleurissent sur le net en cherchant un peu.
On peut ainsi y apprendre à nettoyer ou à réparer hors des circuits de ces marchands multimillionnaires !
Il y a enfin ET SURTOUT notre fantastique lumière intérieure qui a elle seule peut faire émerger un monde nouveau.
C'est à CHACUN D'ENTRE NOUS de prendre les choses en main et si les riches ont pu assassiner des Socrate, des Jésus, des Martin Luther-King, des Gandhi c'est bien parce qu'ils étaient isolés mais si on s'y met tous... ils ne pourront pas TOUS nous assassiner :))
Ces dits "puissants" n'ont rien de plus ni rien de moins que nous Autres mais sont  juste complètement aveuglés par leur cupidité.
Ils ne se rendent même plus compte qu'ils sont en train de  s'auto-suicider à en vouloir toujours plus!
Ce qui est malheureux se trouve dans le fait qu'il nous soit nécessaire à nous Autres d'avoir eu à attendre que cette situation imposée ne devienne plus supportable afin que nous en prenions conscience !
C'est le bon sens qui aurait dû depuis si longtemps primer sur tout le reste !

Par nos valeurs, notre éducation et nos belles envies de changement ne nous laissons pas une fois de plus pousser à la haine et au rejet de l'Autre afin de résoudre des problèmes que NOUS  les avons laissé construire de toute pièce.
C'est à nous ET NOUS SEULS qu'il tient de vivre sainement et librement la magnifique  RÊVE-OLUTION qui nous tend les bras : celle de l'APPRENTISSAGE AU PARTAGE!!

Tout est entre nos mains !

ps: du coup on a même pas eu le temps de parler du pire des poisons.... celui qui obscurcit le  mental !

mercredi 10 juillet 2013

Les 3 mousquetaires


Ha ! Les beaux défenseurs de la liberté, les combattants des injustices, les protecteurs de la loi avec un grand L qu'étaient nos héros légendaires.
Loin, si loin, ils sont et finalement mieux vaut pour eux qu'ils ne voient ni n'entendent rien de ce que sont devenus nos rois indigents.
Si François 1er fut bien le roi de la Renaissance François le second s'avère être celui des occasions ratées.
Il risque même de finir en roi de la désolation !
À ces temps qui appellent puissamment l'émergence de vrais héros il aura proposé la mollesse, la frilosité voire même la couardise.
Pourtant dans nos têtes ne font que bouillir de belles et nobles envies de voir enfin la finance internationale traitée comme elle se doit, à savoir qu'elle soit surtout attaquée et démantelée mais de cela nous n'avons que des mots et des promesses quasi vides.
Champs, fleuves et océans dégueulent de nos crasses inepties génétiques, chimiques et/ou pharmaceutiques... mais rien non plus de ce côté-là ! (ou si peu au regard de ce qui nous pend au nez !)
François le second aurait pu (dû) faire d'une pierre deux coups en invitant à venir au pays des droits de l'Homme ces 3 mousquetaires que sont messieurs Manning, Assange et maintenant Snowden.


les 3 mousquetaires !



Au nom des beaux idéaux de transparence et de liberté on devrait leur proposer la naturalisation française à ces lanceurs d'alertes de nos démocraties mourantes.
On dirait ainsi tout haut, et sans crainte, ce que nous taisons de moins en moins : STOP !
Stop aux mensonges, aux compromissions financières et maintenant aux espionnages profonds de nos simples petites vies quotidiennes.
Cela ne serait en aucun cas de l'antiaméricanisme primaire que de mettre en lumière les immenses contradictions de cette belle nation en les accueillant chez nous.
Le pire c'est que les citoyens américains eux-mêmes semblent de plus en plus nombreux à vouloir en finir d'avec des manières qu'ils ne veulent plus cautionner.
Nous ferait-il la guerre ce monsieur Obama si nous procédions ainsi ?
Assurément que non, pas plus qu'il n'a fermé le « goulag » de Guantánamo ou stoppé la guerre en Afghanistan dans laquelle son prédécesseur a précipité sa nation !
Déjà bien trop longtemps que l'Amérique des pères fondateurs a croulé sous le poids des lobbys pétroliers, banquiers, pharmaceutiques, génétiques et j'en passe...
Dieu que cela aurait de la gueule de donner la nationalité française à ces trois mousquetaires.
On aurait ainsi montré que le concept de nation ne réside pas dans des frontières bêtement matérielles mais que sa seule véritable raison d'être est de protéger les libertés sous toutes les formes !
Au lieu de cela on ne fait rien ou pire on empêche un avion d'atterrir sur notre sol en faisant dans notre froc qu'un courageux lanceur d'alerte puisse être à son bord !
Indirectement nous cautionnons !

Ps : très utile de rappeler pourquoi Bradley Manning se trouve en prison et à l'isolement le plus total depuis des mois.
C'est, entre autres, pour avoir livré cette horrible vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=FknCL6wTuxY

Pendant ce temps la guerre des drones continue permettant à des soldats américains de tuer des gens confortablement installés au chaud de salles qui ressemblent de plus en plus à de vulgaires salles de jeux vidéo … pourtant de là on assassine des gens bien réels et non les personnages fictifs d'un simple jeu !
N'est-ce pas ce même monsieur Obama qui permet cela tout en ayant reçu le prix Nobel de la paix ?

Notre monde est décidément très malade ! 

lundi 24 juin 2013

On se moque de nous !!!!



C'est la nouvelle tendance!
Le nouveau truc de nos grands argentiers planétaires : Baisser les prix à tout prix !
Ça sonne plutôt bien comme ça de prime abord mais évidemment il faut creuser un peu sous l'or qu'on fait briller à nos yeux éblouis.
Cet or c'est non seulement du plaqué de mauvaise qualité mais surtout vilainement collé sur du vieux métal rouillé !
Pourquoi, comment?
Bha ! c'est assez simple et y a pas besoin de trop gratter pour tomber sur la rouille.
Ces braves gens des multinationales se sont rendus compte qu'en nous payant toujours moins, qu'en expatriant leur fortune colossale dans des paradis fiscaux pour échapper à l'impôt servant au bien public, qu'en faisant ce qu'ils appellent gentiment de " l'optimisation fiscale " avec les bénéfices de leurs sociétés (ce qui signifie en réalité du détournement et du vol PUR ET SIMPLE.) on avait de moins en moins les moyens de leur acheter toutes leurs merdes inutiles et obsolescentes!
Seulement voilà y a un problème ... comment réussir l'équation impossible de vendre moins cher tout en continuant de faire des marges indécentes qui mettent tout le monde (sauf eux évidemment) sur la paille?
Pour eux il est juste inimaginable de faire baisser les profits !
Ils ont déjà usé de toutes les ficelles -comme vu quelques lignes plus haut- sans compter la délocalisation qui aurait pu mieux répartir les richesses de par le monde mais qui en lieu et place a transformé des populations pauvres en des pauvres... esclaves !
Alors est apparu l'ultime solution-miracle : jouer sur la qualité !

C'était la dernière chose à laquelle ils pouvaient encore toucher ... bien sûr ils l'ont fait.

Là où on peut baisser la qualité comme sur les vêtements, par exemple, ils ne se sont pas privés et le malheureux t-shirt que vous aviez l'habitude de payer bien plus de 10 euros en vaut maintenant un tout petit peu moins mais bêtement après 10 lavages vous portez un torchon sans formes qu'il faut déjà changer !
La belle affaire que voilà car si vous avez bien payé un peu moins cher (sans faire baisser leurs profits) une loque sans nom vous êtes en plus maintenant obligés d'en racheter une autre bien plus rapidement qu'avant !
Pas grave se disent-ils car on va créer des effets de mode tellement -et toujours- plus rapprochés que votre fringue est hors mode au bout de quelques semaines et qu'il devient normal que vous en vouliez une autre!
Magnifique arnaque !
Alors comment ont-ils fait là où ils ne pouvaient pas baisser plus encore la qualité me demanderez-vous?
Pas d'inquiétude ils ont trouvé la parade là aussi.
Il faut reconnaitre que quand il s'agit de faire du fric les neurones de ces gens se mettent en branle à vitesse grand V.
Donc, par exemple, dans l'alimentaire ils ont appliqué une recette hyper simple : moins cher donc moins de quantité !
Pour masquer tout ça on vous refait un superbe "packaging" plus tendance avec un beau slogan tout plein de belles nouveautés mais on oublie de vous préciser que votre barre chocolatée M ... S (un exemple parmi des milliers d'autres) ne pèse plus que 42 grs en lieu et place des 50 grs d'avant ... au même prix !
Et voilà comment vous vous êtes fait voler de 8 grs soit 16% de marchandise en moins l'air de rien !
On pourrait multiplier les exemples à l'infini et cela ne ferait que vous écoeurer encore un peu plus.


Occupy Wall Street.
On est foutu, on ne peut rien faire contre eux, ils sont trop forts, c'est perdu, faut subir... vous dites vous...

Viennent ceux qui veulent tout renverser par la violence, la révolution !
Oui . . . (enfin vraiment non) car nos milliardaires tiennent les cordons de la bourse comme jamais auparavant dans toute l'histoire de l'Homme et cet argent finance aussi -et surtout- le bras armé de la loi qu'ils font voter par nos politiques en les corrompant !
Ce n'est donc assurément pas par la violence que nous résoudrons le problème car la seule chose qu'ils ne peuvent pas faire c'est de nous obliger à acheter leurs produits (même s'ils font tout ce qu'ils peuvent pour que ce soit le cas).
Si nous voulons changer les choses en profondeur c'est à NOUS ET NOUS SEULEMENT que tient le fait de ne plus cautionner leur système mafieux.
Nous avons un avantage déterminant sur eux car ces gigantesques groupes sont tenus par leurs actionnaires milliardaires qui exigent des rentabilités fixes et permanentes à très court terme.
Ils ne changeront donc JAMAIS par eux-mêmes tout aveuglés qu'ils sont par les montagnes de pognons sur lesquels ils sont assis !
Nous devons donc les y contraindre par nos choix citoyens !
Notre salut passe par la ré-appropriation de nos modes de consommation... tout simplement.
En premier lieu, indispensable, commencer par prendre conscience que nous sommes cérébralement rincés par les médias qu'ils tiennent à leur botte.
Il faut arrêter de les laisser nous vendre le fameux "temps de cerveau disponible" si cher à TF1.
Finie la lobotomie généralisée qui vous convainc depuis le berceau de votre impuissance face au système !
En nous bombardant à l'infini des malheurs du monde au travers de leurs chaines infos, de leurs séries télé réalités remplies de haines et de mépris les uns envers les autres et avec, cerise sur le gâteau pourri, des publicités pour leurs produits dont pour la majorité nous n'avons pas vraiment besoin : ils nous ont asservis de toute part !
Du lever jusqu'au coucher en passant par les transports qui nous conduisent vers des bureaux qui deviennent des lieux d'esclavage moderne ... ils sont partout !
Alors:
 selectionnez ce que vous regardez, ce que vous achetez, ce que vous mangez!!
Ne soyez plus les moutons dociles qu'ils veulent que vous soyez !!

Toujours plus aveugles au fait que nous sommes aussi et surtout des êtres humains avec des envies de paix, de bon-heur, de partages amicaux et familiaux ou de moments de simplicités ils nous réduisent à la morne tristesse de bêtes machines à outils sans coeur.
Le pouvoir c'est NOUS ET SEULEMENT NOUS et pour le retrouver il nous suffit de prendre conscience de la misère dans laquelle nous sommes TOUS plongés!
Il y a des initiatives qui se font chaque jour autour de nous et qui ne connaissant pas les possibilités de marketing des multinationales restent ainsi malheureusement dans l'ombre gigantesque de ces vampires financiers.
Il n'est pourtant pas si difficile de mieux faire comme ils veulent bien nous le faire croire et ne tient qu'à nous de regarder un peu sur les côtés du chemin voulu droit et barriéré qu'ils nous imposent.
Nous devons donc tirer un peu sur les oeillères qui nous sont apposées depuis l'école afin de regarder là où ils ne veulent pas que nous découvrions qu'il existe mieux et bon pour L'ENSEMBLE!

Y.S


Open your mind !


lundi 3 juin 2013

De la démocratie véritable...

Démocratie à l'agonie... la rime est aussi pauvre que ne l'est ce qui reste de cette merveilleuse idée née il y a 2521 années à Athènes.
Vilaine ironie du sort car c'est dans ce même pays, la Grèce, que se sont acharnés les foudres antidémocratiques.
La plus tristement célèbre des banques d'affaires américaines, Goldman Sachs, réussissait à faire entrer ce pays fondateur de la démocratie dans l'Union Européenne en falsifiant complètement ses comptes de bout en bout !
Et comment pourrait-on douter que ces fins stratèges ne connaissent pas par avance l'inéluctable résultat d'une telle supercherie ?!
Ils savaient très bien ce qu'ils faisaient, tout aussi parfaitement que lorsque les banques américaines vendaient à des gens désargentés des maisons dont ils ne doutaient pas une seconde qu'ils ne pourraient jamais les rembourser dans leur totalité.
Pas si grave devaient-ils se dire dans le fond de leurs têtes remplies d'un cynisme infini... on saisira les propriétés en temps venu lorsqu'ils n'arriveront plus à rembourser croulant alors sous leurs multiples dettes.
Au final, faire entrer la Grèce dans l'Union c'était ni plus ni moins que refaire le bon vieux coup du cheval de Troie!
Remarquez bien que cette entrée inopportune n'a fait qu'accélérer un processus déjà pas mal engagé et qui aurait quoi qu'il arrive porté les mauvais fruits inhérents à son mode de fonctionnement.
Nous en mangeons les très mauvais fruits au gout si amer et on n'est pas près de manger autre chose que cela pour un bon petit moment.
De toute façon la ploutocratie avait déjà remplacé toute autre forme de gouvernance depuis fort longtemps dans nos pays occidentaux.
Ne commençons pas ici à nous étendre sur l'ensemble des travers pris par nos états car nous pourrions probablement y noircir suffisamment de pages pour en écrire un roman!
À quoi bon et tenons-nous en plutôt à tenter de trouver des solutions.
Nous venons de le voir en seulement quelques lignes dans le fait que les familles les plus riches tiennent les rênes de nos gouvernements et ce de façon directe ou indirecte.
Tout d'abord par pure et simple corruption mais aussi par le fait qu'ils arrivent à se faire élire grâce à leur puissance financière ou encore par le biais des médias qu'ils possèdent aussi.
Le pire travers restant la corruption financière qui peut gangréner l'ensemble de la société à tous les étages.
Nous sommes bien capables de tous nous laisser y aller bien plus qu'il ne le faudrait tout en nous permettant, en même temps, de crier aux salauds qui s'y adonnent dans les hautes sphères.
Certes ils cachent, détournent ou volent des sommes considérables mais en faisant de même à notre humble petit niveau que pouvons-nous donc dire?
Il est avant toute autre chose de notre devoir que de corriger nos propres travers afin de pouvoir espérer un jour de voir revenir la démocratie véritable.
Oui, c'est bien là que se trouve notre bel enjeu que d'un jour faire revenir la vraie, la belle, l'honnête démocratie.
Celle née en 508 avant Jésus-Christ lorsqu'un très courageux Clisthène supprima le pouvoir autocratique des grandes et trop riches familles de la cité.
Et qui sera donc notre Clisthène à nous?


Il fit ainsi naitre la démocratie directe et participative.
L'assemblée du peuple, l'ecclésia, où chaque citoyen pouvait être appelé à y devenir un magistrat ou un membre du conseil là même où se votaient les lois.
TOUTES les catégories de citoyens y étaient représentées et à chaque journée le président de l'assemblée y était tiré au sort diminuant ainsi fortement les risques de corruption.
Là, vous voyez combien on est TRÈS TRÈS LOIN des standards pourtant mis en pratique il y a plus de 2000 ans !
À notre décharge seuls les hommes pouvaient y participer à savoir ceux de plus de 20 ans nées eux-mêmes de parents citoyens mais pas les femmes ( en même temps il aura fallu attendre le 29 avril 1945 de part chez nous pour que cette honte ne prenne fin !)
Les étrangers non plus ne pouvaient prévaloir de droits à participer ( là, toujours rien de neuf sous notre ciel et y compris aux élections locales ! )
En somme, il est vraiment bien inutile d'aller chercher loin des solutions qui nous tendent les bras car notre simple devoir est maintenant d'améliorer et d'étendre un concept bien né.
Les bases étaient solides et il nous reste seulement à les reprendre avec les améliorations nécessaires qui s'imposent.

Résumons donc :
-Représentation obligatoire de l'ensemble des catégories socio-professionnelles à l'assemblée.
-Tirage au sort du président de l'assemblée pour une durée déterminée.
-Représentation des étrangers vivant et travaillant en France depuis plusieurs années.
-Non-cumul des mandats pas plus que la possibilité de deux ou trois représentations successives.
-Interdiction formelle de faire "carrière" politique et inéligibilité à toute personne prise en flagrant délit de corruption, de fraude ou de détournement du bien public.

Voilà un bon début pour reprendre le contrôle de la vie politique au compte de l'ensemble des citoyens, non?
En fait, il n'y a rien d'impossible et d'insurmontable mais juste un peu de bon sens... tout simplement !
N'oublions ENFIN surtout pas de rappeler les deux piliers de toute véritable démocratie qui se respecte:
-L'éducation.
-La justice.

Y.S

Un immense merci à tous ceux qui me lisent et qui sont d'ailleurs de plus en plus nombreux :)


vendredi 17 mai 2013

A nous de rayonner !!

Ne vous sentez pas impuissants ou faibles face à ce système qui vous broie et vous asservit car il ne peut le faire que si, ET SEULEMENT SI, vous lui prêtez attention, lui donnez du credit, de la matière.
Votre pouvoir est immense et déterminant !
Dans cette ère que l'on nous vend comme nouvelle il n'y a qu'une seule chose qui leur importe: votre argent.
Impossible de changer les choses pensez-vous?
C'est bien là qu'ils exercent leur seul et unique pouvoir sur nous.
Cette capacité qu'ils ont de nous faire croire que seuls et isolés nous ne pouvons rien est le pire des leurres.
Ils osent employer des slogans tels qu"ensemble tout est possible" là même où ils nous divisent, nous morcellent et nous montent les uns contre les autres.
Bombardés à longueur de journées par des flots télévisuels de négativité ce tsunami vous emporte vers le fond et la bassesse là où il pourrait ouvrir les portes d'une félicité éducative partagée.
Ne laissez pas ces haines et autres violences ordinaires vous éclabousser en salissant la merveilleuse lumière qui est vôtre.
Réagissez, agissez... n'y participez plus -1 -1-1-1-1-1-1-1 ... Leurs profits inutiles et jalousement gardés sur des comptes offshore baissent déjà et nous reprenons le contrôle.

mercredi 1 mai 2013

L'homosexualité : un vice?

Commençons d'abord par dire que la question ne devrait même pas être posée tellement la réponse nous semble évidente ... pourtant à la vue des derniers faits provoqués par la loi du mariage pour tous on se sent dans l'obligation d'y répondre.
On assiste ainsi à une poussée de mouvements du type "créationniste" nord-américain qui semble être en mesure de nous expliquer l'ensemble des mystères universels et ce le plus simplement (simplistement aussi) du monde.
Pour eux c'est particulierement évident que "Dieu" a créé un monde où l'homosexualité n'a pas sa place mais est surtout une deviance voire une terrible perversion.
Dieu aurait construit l'univers à son image (ces gens savent mieux que nous) donc sans AUCUNE possibilité d'union entre deux personnes du même sexe.
Bien malheureusement pour ces personnes cette même mère nature, forcément faite par "leur Dieu", les dément de façon absolument flagrante !
On sait depuis fort longtemps que l'homosexualité, ou la bisexualité, sont présents dans le règne animal et ce chez de TRES nombreuses espèces !
On a bien essayé de nous les cacher et on essaye encore tant bien que mal de le faire ou même de le nier mais comment empêcher ce que la nature produit si facilement en tous lieux et tout temps sur cette terre depuis des centaines de milliers d'années?
En fait, il y aurait plus de 1500 espèces animales d'ores et déjà répertoriées qui pratiqueraient l'homo ou la bi-sexualité.



Citons ici les plus connues et assez facilement observables :
singes bonobos, dauphins, cygnes, canards, manchots, cigognes, pigeons, mouettes, albatros, vautours mais aussi éléphants, girafes, lions, macaques, koalas, béliers ...
Mais il y a mieux avec les espèces du type hermaphrodites comme les escargots ou encore plus fort avec les lézards cnémidophorus où ils ne restent plus que des femelles qui arrivent pourtant à perpétuer leur genre par la parthogénèse.
D'ailleurs elles savent se donner des atours masculins afin d'exiter leurs congénères !
La nature est vraiment bien faite non?
Le "Dieu" des créationnistes les aurait-il trahi en laissant un tel bazar se produire dans sa propre création naturelle?
C'est surement parce que si vice il y a ce n'est donc pas plus dans l'homosexualité que dans l'hétérosexualité qu'il se cache mais bien dans l'attitude de ceux qui trouvent moyen d'y inclure des pensées négatives de possessions, de dominations, de douleurs, de vengeances, d'humiliations ...
Pour cela n'ayez crainte les hétérosexuels dits "bien-pensants" n'ont rien à envier aux autres !
Combien d'entre eux pourraient à leurs heures les plus sombres -et surtout très bien cachées- ses perdre dans la pédophilie, la nécrophilie, la zoophilie, la torture où je ne sais encore quels autres sordides perversités?
Ne perdons d'ailleurs pas de vue que parmi certains cléricaux aussi des pédophiles agissent et dont les exactions restent dissimulées tout autant qu'impunies depuis des décennies par leurs têtes dirigeantes !
Pourtant jusqu'à ce jour nous n'avons pas trop vu de personnes organiser des manifestations "géantes" contre ces horreurs inavouables, ni venir chahuter l'assemblée nationale et encore moins indigner des députés et des sénateurs... comme c'est étrange, non?
Rien non plus de la part des gens qui côtoient des parents martyrisant leurs propres enfants et qui mettent des années à être démasqués !
Par contre, pour tout faire afin de tenter d'empêcher l'union de deux êtres qui s'aiment et qui veulent pouvoir officialiser cet amour.... là, il y a du monde !
De toute façon ce que ces gens rétrogrades ne veulent pas comprendre c'est qu'il existe déjà 30000 à 40000 parents du même sexe en France et que cet état de fait est une réalité depuis plusieurs décennies.
Ces gens n'ont pas attendu une loi afin de pouvoir concrétiser leur amour de la façon qu'ils souhaitent le faire.
Des homosexuels vivant en couple et qui ont des enfants existent déjà depuis bien longtemps et contre cela les "anti" n'y peuvent rien !
Ainsi nous ne sommes que le 14e pays à légaliser le mariage pour tous et à ma connaissance aucun des treize premiers n'a semble-t-il basculé dans une sorte de chaos immoral comme celui qu'on nous prédit ici.
À l'heure où l'on semble prêt à insulter et à tabasser des gens qui veulent se marier à cause de leur seule "orientation sexuelle" il serait peut-être bon de comprendre que le mariage n'a rien de "sacré" et qu'il a juste été inventé par l'Homme.
Cet Homme même qui semble avoir encore et encore peur de tout.
Y aura-t-il un jour où l'humanité grandira suffisamment pour JUSTE AIMER sans poser de conditions, passer par des contrats, des pactes ou de signer des papiers qui tenteraient (vainement) de les rassurer?
Pourtant de l'amour gracieusement offert il y en a partout à tous ceux qui veulent bien s'ouvrir en grand l'esprit.
Dans ce cas précis il n'y a plus besoin de tous ces gardes fous afin de tenter de faussement se rassurer.
On vit alors de plus en plus libre de se laisser la chance de découvrir l'amour véritable qui sommeille en chacun d'entre nous tous.
Chaque être humain, qu'il veuille ou non le reconnaitre, est constitué d'une part féminine et masculine.
Naitre du genre "mâle" ne doit en rien empêcher d'écouter sa nature profonde et d'en conclure que même si sa désignation sexuelle est du type "masculin" cela n'interdit en rien (bien au contraire) de voir en soi de la féminité qui ne nous transforme pas pour autant en androgyne !
Nier, combattre ou refuser pour un homme qu'il possède en son propre sein une belle part de féminité ne le vouera qu'à l'échec et idem pour une femme quant à sa part de masculinité.
Il n'est d'absolument aucune difficulté que de non seulement admettre sa part "opposée" mais surtout de l'aimer, de la cultiver et de la comprendre.
Cet état de fait n'entrave en rien la belle possibilité d'être parfaitement équilibré ... bien au contraire elle le favorise hautement !
Rien mieux que ce symbole pour illustrer le propos:


Pour conclure, disons qu'il a été tristement nécessaire d'avoir eu à légiferer sur le mariage pour tous puisque les haines et les intolérances ont empêchées depuis bien trop longtemps que l'ensemble des citoyens puisse bénéficier des mêmes conditions et des mêmes droits et cela quel que soit leur simple orientation sexuelle !

vendredi 26 avril 2013

Souffrance Nationale ?!

Quel élan sincère du coeur pourrait donc s'arrêter à une longitude et à une latitude?
Le souci de la souffrance d'un être peut-il être conditionné à l'endroit où il est né ou l'endroit où il se trouve?
À partir de quelle limite de distance, de coordonnées GPS votre compassion se stoppe-t-elle? Et pourquoi?
Le concept de nation ne marque-t-il pas ici ses limites? A-t-il encore seulement un sens quand des êtres sont laissés à l'agonie au seul prétexte qu'ils sont hors de nos frontières?
                                             
                                           

mercredi 17 avril 2013

Un inconnu nommé Jésus




On pense en savoir tellement à son sujet... voire tout et pourtant !
Qu'a-t-il bien pu faire pendant les presque 19 années cachées de sa vie? Point de traces du jeune Jésus de ses 12 ans à ses 31 ans !
En effet, la première fois qu'est mentionné son nom de son vivant il n'a que 12 ans et il ne ré-apparaît qu'au début de son ministère après ses 30 ans. Selon la Bible, lors de sa première apparition remarquée, il fait déjà part d'une belle érudition en se montrant très très différent des camarades de son âge. Comment donc expliquer que dès lors qu'il ne soit absolument plus mentionné dans le Livre et que sa vie devienne un parfait mystère pendant plus de 18 longues années?
Il est pourtant clair que l'on avait expliqué sa venue et que de grands sages connaissaient déjà sa belle lignée alors pourquoi ne fut-il pas plus suivi? Qu'a-t-il donc fait et où était-il pendant tout ce temps?
Aucun des évangiles ne répond à cette question qui mérite d'être pourtant éminemment posée.
Certains pensent (des gens sérieux que l'on ne peut pas qualifier d'illuminés) qu'il aurait voyagé vers l'Asie dans des caravanes de marchands sur la fameuse route de la soie pour ainsi passer longuement en Inde du nord et dans l'Himalaya. Ils s'appuient sur les nombreuses similitudes théoriques que partage Jésus dans ses enseignements avec les saddhus indiens et moines bouddhistes himalayens.
Force est de constater et de reconnaitre que, pour m'y être moi-même assez longuement plongé, (plusieurs années) qu'il y a en effet de troublantes interconnexions pour ne pas dire des analogies entre leurs enseignements.
Un explorateur russe, Nicolas Notovitch, aurait même assuré avoir eu entre ses mains en 1887 des manuscrits tibétains mentionnant un dénommé Issa (nom de Jésus partout dans le monde excepté en Occident) resté de façon très prolongée auprès d'eux et possédant déjà une grande érudition.

Espérons qu'un jour viendra où les recherches de ces gens pourront enfin aboutir. En attendant nous ne pouvons que condamner l'attitude de l'Église catholique qui s'est toujours ingéniée à faire disparaitre toute théorie ne déviant ne serait-ce que d'un iota de sa sacro-sainte doctrine.
Est-il vraiment nécessaire de rappeler que lors du concile de Nicée en 325 très et trop nombreux furent les ouvrages condamnés, interdits et jetés au feu avec ceux qui s'entêtaient à ne pas vouloir les reconnaitre comme hérétiques.
Je vous invite à lire ainsi les évangiles de Judas ou de Marie récemment retrouvés lors de fouilles archéologiques en Égypte et qui mettent tellement à mal la théorie unique professée et imposée par l'église. On pourrait aussi bien revenir sur les rouleaux de la mer morte découverts accidentellement par un jeune berger à la recherche d'une brebis égarée en 1947.




L'Église catholique s'empressa de venir les acheter et de les ramener au Vatican ! Pourquoi donc?
Nous n'en connaissons ainsi que des fragments comme miraculeusement photographiés avant leur confiscation.
Leurs auteurs, cette communauté de Qumram, les esséniens, avaient purement et simplement quitté Jérusalem qu'ils jugeaient "hérétique" au profit d'un enseignement plus simple.
Ils vivaient en ermites dans le désert et apparemment ces gens étaient bien plus proches de Jésus que notre église ne l'a JAMAIS été !
Revenir ici sur les immenses et multiples incohérences toutes aussi scandaleuses les unes que les autres seraient synonymes d'un livre bien épais à écrire !
La culture du secret, de la dissimulation ou de la destruction pure et simple n'aide assurément pas à nous donner confiance en ces vieux cléricaux.
Du coup naissent des théories qui méritent vraiment d'être approfondies tout autant que de malheureuses fadaises sans intérêt aucun !
Cette attitude de l'église n'est vraiment pas digne de l'ouverture d'esprit dont elle devrait pourtant faire force. Ainsi, au final, si on cherche bien on se demande vraiment qui fut l'homme Jésus, où, comment et auprès de qui il forgea son bel enseignement?
Ces magnifiques convergences d'avec les sages indiens et bouddhistes sont-elles le fruit du fait que l'on arrive aux sources jaillissantes de notre nature spirituelle commune ou bien est-ce tout simplement parce qu'il les fréquenta longuement?
Soyez assurés que dans tous les cas cela remettrait beaucoup, mais alors beaucoup trop, en question la ligne rigide et quasi obsessionnelle du Vatican !
Imaginez donc un pape contraint de reconnaitre que Jésus ait pu passer des années d'enseignement avec des "sauvages" d'Inde, du Tibet ou autre Népal !
Pourquoi donc Jésus devrait-il "appartenir" aux occidentaux sous une forme unique et avec cet enseignement tronqué tout autant qu'imposé?
À mon sens ce qui est le plus terrible demeure bien dans l'abomination que l'on nous ait délibérément caché le VÉRITABLE enseignement du Christ.
Il fut probablement escamoté en partie voire partiellement détruit à seul fin de ne pas délivrer son message central et primordial qui fut assurément de tenter de rendre les gens plus libres, plus autonomes et surtout aimants.
L'empereur Constantin unifia l'Empire romain en finissant par le christianiser après que les premiers et véritables chrétiens furent soigneusement massacrés et éliminés.
Unifier un Empire immense en imposant une nouvelle religion puissamment hiérarchisée et détenue par une poignée d'hommes de pouvoir... quelle somptueuse idée que voilà !
Bien que l'Empire romain s'écroulât, il n'en laissa pas moins place à des monarchies iniques et tyranniques chapeautées par un clergé dit "omniscient et omnipotent".
On connaît le résultat de cette monstruosité !
Alors, j'aimerais conclure avec cette fabuleuse citation de Gandhi :
" malgré les apparences la justice finit toujours par triompher."
Je crois réellement en cela et même s'il a fallu un peu plus de 2000 biens trop longues années, le catholicisme est en train de s'étouffer lui-même sous les montagnes de ses propres mensonges, de ses manipulations, de ses trahisons et de ses scandales qui sont malheureusement devenus sa nature profonde.
Nous reste le bel espoir de voir un jour réapparaitre l'enseignement d'un lumineux sage hors pair nommé Jésus !

                                                   

Si les églises de pierre se fissurent ce n'est que pour mieux laisser re-surgir les églises du cœur...
YS