dimanche 24 novembre 2013

Aux bonnets rouges.




Bravo!
Vous avez ENFIN compris que le système actuel est une aberration qui broie les êtres humains et détruit la nature et vous n'en voulez plus.
Bah non! C'est encore raté car vous continuez de perdre vos emplois un à un, votre terre devient stérile et dégueule de produits chimiques mais votre solution c'est de demander plus de subventions pour continuer encore et encore!!
Vous voulez vous révolter contre ce système inique mais défilez  unitairement aux côtés de ceux qui vous ont conduits à ce désastre et qui en plus continuent de vous promettent qu'avec eux tout peut encore continuer    . . . Quelle blague!
Depuis 2000, 26% d'exploitations agricoles ont disparu en France au seul profit de ceux que l'on nomme  les "gentlemen farmer".
Ces mêmes gens qui font de l'hyper productivisme à grands coups de pesticides et d'antibiotiques ou /et ont des élevages d'animaux en environnement concentrationnaire.
Ces gens ne sont pas des agriculteurs ou des éleveurs mais des chefs d'entreprises engraissés aux subventions de la PAC.
Ils attendent patiemment les chutes des vrais petits agriculteurs qui disparaissent jour après jour.
Ils leur rachètent leurs fermes, sont de plus en plus gigantesques et ne pensent qu'à s'enrichir toujours plus.
Ils ne vous rétrocéderont jamais un pouce des terrains conquis et détruiront vos emplois et votre terre au nom du saint profit et de la productivité à tous prix.
Nous sommes TOUS conscients que ce n'est plus possible ainsi et qu'il faut que ça change mais par pitié comprenez que c'est notre façon de penser et de vivre qui doit changer.
Terminons ensemble l'aire du toujours plus pour retrouver le plaisir de faire localement et à petites échelles.
Si vous voulez VRAIMENT tout changer . . . C'est là que se trouve la clé et nulle part ailleurs.

mercredi 13 novembre 2013

De la décroissance

Il n'y a vraiment pas si longtemps la simple évocation de ce mot faisait bien rire et c'était même une grossièreté que d'oser en parler. Dans un monde où tout est relié à la croissance cela fait tâche que d'oser seulement remettre en question le dogme de la sainte croissance.
Pourtant l'heure arrive où il faut arrêter de se voiler la face parce que le monde de la croissance est déjà bel et bien mort.
Ses trop riches acteurs refusent de le voir, de le comprendre et surtout de l'accepter pourtant l'encéphale de leur bébé est plat.
Au lieu de se résoudre à prendre les mesures qui s'imposent nos capitaines d'industries et de la politique s'acharnent à vouloir maintenir ce concept en vie. Il faut bien reconnaître qu'ils ont absolument tout à y perdre dans cette affaire . . . Alors coûte que coûte ils nous font croire que cette crise n'est que passagère et que tout va bientôt repartir.
Détenant toutes les clés de cette machine injuste ils se permettent de continuer à nous bombarder de pubs et de discours optimistes. Dans ces conditions quand vous tentez d'expliquer que vous voulez  vous séparer du superflu et que vous n'allez acheter et consommer que ce qui est nécessaire on vous explique qu'avec des gens comme vous la terre ne tournerait pas rond bien longtemps.
On vous explique malicieusement aussi que le chômage et la misère iraient bon train... pour ne pas dire que cela exploserait.
C'est assez navrant quand on voit les ravages que produit d'ores et déjà le système actuel dans ces deux domaines précis!
Ils vous affirment qu'ainsi on va très vite retourner au moyen âge voire à l'âge de pierre.



Pourtant si ce que la science et la modernité  nous ont amenés l'a été par la cupidité ou la guerre rien n'aurait empêché qu'il en fut autrement.
La poudre, par exemple, fut inventée en Chine pour les feux d'artifices et pas pour en faire des munitions et des armes de guerre.
Rien n'empêche les progrès de se faire dans un but de partage et du bien du plus grand nombre si n'est donc cette terrible cupidité.
Dans un monde de conscience plus développée rien ne s'opposerait donc à mettre les progrès au service des citoyens du monde ( ça parait dingue hein !!). Dans un système d'ultra financiarisation comme le nôtre il serait grand temps que nous autres citoyens ré-apprenons les Vertus de l'échange et du troc mais surtout de la simple entre-aide.
Autant de choses dont nos dirigeants ne veulent surtout pas entendre parler cela ruinant à coup sûr le système inique qu'ils ont mis tant de temps à bâtir tel que nous le connaissons aujourd'hui.
Il est bien évident que celui qui passe ses journées à faire baisser les prix des denrées qu'il ne produit pas ne trouverait guère de gens intéressés a lui échanger quoi que ce soit et pour cause!
Ces gens ont su gonfler artificiellement le prix de leur vide qu'ils brassent à longueur de temps au détriment de ceux qui font les choses ou qui rendent de véritables services à la société ou à la communauté.
Dans une société d'échange une infirmière, un éducateur, un artisan, un agriculteur ou un pêcheur auraient mille fois plus de chances d'échanger quelque chose qu'un trader !
Les sociétés communautaires telles que celles des indiens d'Amérique sont un exemple dont nous autres occidentaux avons tout à apprendre, à comprendre et a mettre en oeuvre.
Ils n'avaient pas de monnaie, pêchaient et chassaient ou cultivaient que ce dont ils avaient réellement besoin sans faire de réserves ou d’essayer de capitaliser.
Chacun apportait sa contribution à la communauté en fonction de ses propres talents sans trouver à y redire mais ce sont tout justement ces merveilleuses personnes si sages et si respectueuses de la Nature que nous autres "civilisés" avons massacrées!!!
La décroissance est de toute façon notre avenir car cette nature que chérissaient tant les Indiens commence à nous rendre ce que nous lui avons donné au nom de notre folie de la croissance capitalistique ... l'irrespect total et forcené qui conduit à la désolation !!

Quand voulez vous donc vous  y mettre?
C'est la question que nous devrions nous poser dès aujourd'hui!!!


PS: C'est vers cela que nous voulons continuer à aller coûte que coûte?
 Comment ferons-nous donc quand des événements tel que le typhon Haiyan seront devenus notre quotidien en différents endroits de notre belle planète bleue?